ANA POPOVIC + BECKY LEE AND DRUNKFOOT : Live Report à la Tannerie de Bourg-en-Bresse (30 novembre 2013)

Ce soir, changement de décor total, vu que le concert a lieu à la Tannerie de Bourg-en-Bresse et que la soirée est sous le signe du blues rock.

BECKY LEE 3

Pour commencer, du jamais vu pour moi avec BECKY LEE AND DRUNKFOOT, une fille qui joue de la guitare et de la batterie au pied. Si, si, c’est possible. D’ailleurs elle est en train de le faire. Bon du coup, scéniquement, c’est sûr que ça va pas bouger beaucoup.

Mais bon, la fourbe a d’autres atouts : sa voix accompagnée par sa guitare et sa batterie. Ca donne une ambiance intimiste et un univers vraiment spécial. Difficile de définir son style assez rock mais en tout cas, la magie dégagée est assez impressionnante. Assez de toute façon pour surprendre le public présent en nombre !

BECKY LEE maîtrise parfaitement la situation et est très à l’aise dans sa prestation. Du coup, les cinquante minutes passent vraiment très vite.

ANA POPOVIC 3

Changement de plateau très rapide. ANA POPOVIC et les siens prennent possession de la scène. Là, changement total d’univers. On est dans du blues-rock – lorgnant de temps en temps sur le jazz – avec bien sûr, basse, batterie, guitares et orgue.

Le point fort d’ANA, en plus d’avoir une voix superbe, c’est que c’est une putain de guitariste. Dans ce monde dominé par les hommes, c’est vraiment une performance et ce soir encore, elle va nous prouver qu’elle assure grave. Car quelque soit l’ambiance du morceau, les solos d’ANA frappent juste.

En plus, elle est accompagnée de musiciens avec lesquels elle a l’habitude de jouer et qui assurent eux aussi. Le batteur a une histoire assez rigolote : il y a quatre ans, il était parti pour dépanner ANA POPOVIC sur trois concerts et aujourd’hui, il en est à presque six cents avec elle ! Et vue la prestation de ce soir, ce n’est pas près de s’arrêter ! L’alternance des morceaux plus blues-rock avec des morceaux plus blues bien léchés lui permet même de faire des solos.

ANA POPOVIC 7

Le public venu surtout pour les performances d’ANA POPOVIC ne va pas être déçu. Et heureusement car certains ont vraiment fait de la route pour venir. Je pensais être un des rares à l’avoir déjà vue jouer, et bien je me trompais lourdement ! Elle a vraiment une fan base solide !

En parlant de la dernière fois où je l’avais vu, elle était en pantalon – tenue rock – alors que ce soir, elle est en robe. Contraste avec sa musique.

Mais peu importe sa tenue, la dame se donne à fond et réussit du coup un méga concert.

 

BILAN DE LA SOIREE

BECKY LEE 1BECKY LEE AND DRUNKFOOT : Méga découverte ! Une vraie folle furieuse qui fait un truc à part et qui le fait vraiment très bien. En plus l’avantage de sa formule, c’est qu’elle est sûre de ne pas s’engueuler avec les autres membres du groupe ! Lol ! En plus, elle est adorable, ce qui ne gâche rien.

 

 

 

 

ANA POPOVIC 1ANA POPOVIC : En toute honnêteté, j’avais un peu peur que le concert soit un petit peu trop orienté jazz et moins blues-rock. Eh ben, bizarrement, non. Le concert était plus blues-rock à la Tannerie que dans un festival de rock avec UDO et GOTTHARD a l’affiche ! Mais bon, du temps à passer depuis entre les deux prestations et en cinq ans – surtout au rythme où elle tourne –  elle a énormément progressé. Alors effectivement, le show a pu paraître un peu froid, un peu impersonnel voire très américain à certains mais je pense que c’est plus du au côté perfectionniste d’ANA POPOVIC qui privilégie la qualité de la musique plutôt qu’à un manque d’implication de sa part. En plus, il ne faut pas oublier qu’elle vient de Serbie et que du coup sa vision du blues n’est pas forcément la même que celle des bluesmen anglo-saxons ! Quoiqu’il en soit, ANA POPOVIC est réellement une guitar hero.

Merci à la Tannerie pour cette soirée spéciale filles.