ANVIL : Live Report @ le Rock’n’Eat Live de Lyon – Jeudi 27 février 2020

ANVIL @ le Rock’n’Eat Live – Lyon

Report et Photos by Ti-Rickou

Cool, les canadiens de ANVIL sont de retour à Lyon, ils passent au Rock’n’Eat et, vu les claques qu’ils m’ont toujours mis en live, il est hors de question que cette fois encore je les manque !

Donc le jour J, direction le Rock‘n’Eat avec mon copain Christian d’Adipocère et sa femme. Et pour une fois, pas de pression. Il y a trois groupes donc pas de risque de louper le début d’ANVIL. Heu… RAMAYA, le groupe italien qui les accompagne sur la tournée, n’a pas joué hier… Pas bon signe. Ca change un peu la donne. Du coup, même si on se gare assez facilement et qu’on se magne pour arriver, bah c’est loupé, les parisiens de HARSH ont déjà fini de jouer. La seule bonne nouvelle, c’est que ANVIL n’a pas commencé !

Le Rock‘n’Eat est plein comme un œuf. Cool pour les groupes ! Il y a plein de copains qui sont venus de partout, Saint-Etienne, Grenoble, Bourg en Bresse, Annecy et il y a même un peu de lyonnais !!! Tout le monde est chaud et prêt à prendre des baffes en faisant un retour dans les 80’s.

ANVIL @ le Rock’n’Eat Live – Lyon

Allez, c’est parti. Le batteur et le bassiste sont sur scène et LIPS est dans le public et il parle dans sa guitare pour nous dire bonsoir. C’est mon morceau favori, l’instrumental « March of the crabes » qui ouvre les hostilités.

LIPS est toujours au centre du public. Même pas peur ! Ledit public est aux anges, le touche mais le laisse jouer !! Wouah, quelle entrée en matière ! A la fin du morceau, il rejoint ses camarades et c’est reparti en version « les freins, c’est pour les lâches »! ROB REINERE est toujours mega impressionnant derrière ses fûts. Putain, ça fait plaisir de le retrouver !!!

LIPS fait toujours le fou et danse des gigues avec le bassiste. Il fait toujours des sourires. Bref, il s’éclate à donf’. Il fait bien sûr un morceau avec un vibromasseur (dans les 80’s, c’était sa marque de fabrique) en guise de médiator.

Le Rock’n’Eat est en ébullition, surtout sur les vieux morceaux donc je ne vous explique pas la folie quand vient le tour de « Metal and metal » qui clôture le set ! C’est de la folie pure, tout le monde chante « Metal and metal », putain c’est beau !!!

Voilà, c’est l’heure du rappel. Eh oui, on en reveut du heavy metal canadien, nous ! « ANVIL, ANVIL, ANVIL », crie la foule ! Yeees, on a gagné, ils reviennent ! Et là, c’est mon pote Christian qui est aux anges car ils nous jouent « Forge in fire », son morceau préféré à lui. Heu… pas qu’à lui d’ailleurs, dans le pit et jusqu’au bar c’est du délire !!

Allez, un dernier petit morceau pour la route est là c’est fini.

ANVIL @ le Rock’n’Eat Live – Lyon

Le groupe profite du moment photos : photos dos au public, photos pour le public… Public qui bien sûr se rue sur leur stand merch’. Heu, c’est pas donné ! Les T-shirts à 25 euros, les sweats à 50, les photos à 10… En revanche, même s’ils vendent des photos signées, le groupe va venir faire des photos et serrer
des mains. Même pas peur du Coronavirus, lol ! Ils sont heureux d’avoir joué et d’être là tout simplement. Moi aussi, je suis heureux. C’est toujours important de soutenir ce genre de groupes – rares – qui sacrifie tout pour aller jouer leur musique partout dans le monde (voir le documentaire sur le groupe).

Il est temps pour moi de dire au revoir aux copains. Et c’est parti, on the road again avec « Metal on metal » à donf’!!!!!!!!!!!!!

Un putain de merci au Rock ‘n’ Eat pour cette soirée !

Un PS pour HARSH : vraiment dégoûté de vous avoir loupés, surtout après avoir écouté votre EP. A très bientôt sur la route les mecs !!!!

ANVIL @ le Rock’n’Eat Live – Lyon