BIFFY CLYRO + THE WALKING PAPERS : Live Report au Transbordeur de Lyon (08 décembre 2013)

WALKING PAPERS 1

The Walking Papers

Aujourd’hui, on est le 08 décembre et le 08 décembre à Lyon, il y a deux solutions : soit on y va en même temps que plusieurs millions de personnes pour la Fête des Lumières, soit on n’y va pas. Et dans ce dernier cas, surtout on ne s’approche pas de cette ville ! Vade retro Satanas !

Heu perso, j’aurai bien voulu faire ça cette année – cette solution m’allait très bien – mais les dieux de la musique et Eldorado en ont décidé autrement. Là vous devez être en train de vous demander : « Comment ça se fait qu’il prenne le risque de braver les bouchons du 08 décembre pour aller voir BIFFY CLYRO ? ». Heu, je dois avouer, qu’en bon métalleux, je ne savais même pas que BIFFY CLYRO existait trois semaines avant que ne soit annoncer le groupe de première partie du concert. Mais si vous me parlez de THE WALKING PAPERS, là je connais !

Pas vous ? C’est bêta ! Bon, on en reparle.

WALKING PAPERS 6

The Walking Papers

J’arrive donc de bonne heure, juste à temps pour avoir la dernière place du parking, et là j’ai deux surprises : 1°- il va y avoir beaucoup de monde (grande salle blindée), 2°- les gens sont là à 98% pour BIFFY CLYRO ! 

WALKING PAPERS 3

Et, bonne nouvelle pour nous les garçons, il y a beaucoup, beaucoup, beaucoup de filles ce soir ! Euh chérie, je ne les ai même pas regardées.. Moi je dis ça parce qu’on me l’a dit, tu vois ?

Allez, on rentre. On est au chaud et the WALKING PAPERS peut prendre possession de la scène… enfin plutôt des 1 m 50 / 2 mètres qui leur ont été laissé à disposition !

Bon allez, je vais le tuer le suspect : THE WALKING PAPERS, c’est DUFF MC KAGAN (ex-GUNS AND ROSES) à la basse ! Là. Vous avez compris ? Pour voir un ex Gunner en action, Ti-Rickou est prêt à tout. En plus, l’album qui vient de sortir est une putain de bombe atomique ! Je n’avais forcément pas le choix ! Et de même que quelques autres extra-terrestres parmi cette foule compacte qui sont, eux aussi, venus juste pour eux, je ne vais pas le regretter !

Les WAKING PAPERS vont laisser passer un intro musicale western (« Il était une fois dans l’ouest », de mémoire… En tout cas, la musique d’un western !) avant d’entrer sur scène.

THE WALKING PAPERS, c’est un putain de groupe de rock ‘n’ roll !

WALKING PAPERS 2Ils s’amusent, ils sont heureux d’être avec nous, heureux de nous faire participer. Le batteur se lève et rythme les refrains avec la grosse caisse. Le chanteur incite le public à chanter. Bref, un vrai putain de concert de rock ‘n’ roll !! En plus, ils ne choisissent pas la facilité en reprenant des morceaux des Gunners que tout le monde connait et vont jouer les morceaux de leur album uniquement.

 

Bon, moi de toute façon, je ne suis pas objectif, j’ai DUFF MC KAGAN à moins d’un mètre de moi ! Bon, je viens d’avoir confirmation que quarante minutes quand on n’est pas au boulot, ça passe vraiment très vite ! J’en aurai bien repris une grosse louche !

Mais le set est à peine terminé que les filles citées plus haut sont déjà en train de scander en hurlant : « BC ! BC » !!!

WALKING PAPERS 4

The Walking Papers

Allez, le temps de me remettre – et c’est dur parce que c’était franchement vraiment très très bien ! – et là deux solutions s’offrent à moi : soit je me casse, soit je joue le jeu par curiosité et je retourne dans la salle sur-blindée (et du coup sur chauffée. C’est un coup à attraper la crève cette connerie !).

Bon, l’avant-scène a été débarrassée. Le rideau tiré dévoile une batterie sur-élevée et assez rapprochée. Ca va être cool, je vais même pourvoir prendre le batteur en photo !

BIFFY CLYRO 1

Biffy Clyro

BIFFY CLYRO arrive sur scène et là, pour la première fois depuis longtemps, je vais regretter de ne pas avoir de bouchons d’oreilles. Pas que les BIFFY CLYRO jouent trop fort mais parce qu’ils doit y avoir un millier de filles hystériques qui me vrillent les oreilles ! On se croirait à un concert de PATRICK BRUEL dans les années 80 !! Mais aussi, quelle idée bizarre ils ont eu d’arriver directement torses nus ! Ils n’auraient pas pu attendre un peu ?!!

BIFFY CLYRO 5

Biffy Clyro

BIFFY CLYRO 7

Biffy Clyro

Musicalement, c’est bien fait et scéniquement, ils assurent grave. Les lights sont magnifiques et du coup la salle est hystérique.

Après perso, mouais… Pas ma pinte de houblon ! Mais bon à priori, le reste du Transbordeur – ormis peut-être ceux qui se sont déplacés juste pour THE WALKING PAPERS – a trouvé l’heure quarante de concert trop courte ! Et c’est ça l’important.

BIFFY CLYRO 6

Biffy Clyro

Voilà, c’est fini. Et bien fini car ni BIFFY CLYRO ni malheureusement les WALKING PAPERS ne vont pointer le bout de leur nez. Grâce à Twitter, j’apprends que DUFF est en train de regarder un match de tennis.. Je décide donc d’aller gratter le pare-brise de ma voiture ! De toute façon, la salle a été évacuée et… le parking aussi !

A u Transbo, les lumières s’éteignent.

BIFFY CLYRO 3

Biffy Clyro

 

BILAN DE LA SOIREE

 

WALKING PAPERS 5THE WALKING PAPERS

Wouah ! J’avais déjà pris une claque avec l’album, mais là en plus, j’ai pris une claque sur scène ! Je suis méga content d’avoir vu DUFF dans une forme comme ça, de le voir faire de la musique avec des potes pour s’éclater – et de nous faire nous éclater par la même occasion ! J’espère que ce groupe durera car ce sont vraiment tous des tueurs. En plus, musicalement, franchement ça le fait grave !

 

 

 

 

 

BIFFY CLYRO 4BIFFY CLYRO

Je ne vous ai pas dit ce que c’était musicalement… mais c’est parce que je ne sais pas. Non je déconne ! Mélange de rock, de métal et de pop, de néo truc much et de je ne sais pas quoi, mais en tout cas, ils ont leur style à eux, qu’ils maîtrisent bien en plus, et que des millions de gens dans le monde apprécient. En plus, ils ont une putain de fan base. Certaines nanas sont arrivées à 8 h du matin à la barrière pour être au premier rang le soir. Par moins trois, il faut vraiment être fan !

 

 

 

 

 

Merci à Eldorado pour ce concert (c’était gonflé de le faire un 08 décembre mais bien récompensé sur ce coup-là !).

Un coucou spécial à STEVE E. et sa copine qui, comme moi, étaient venus pour DUFF et qui, comme moi, n’ont pas eu la possibilité de le rencontrer !!