BLUES PILLS + WHITE MILES + SUNDER : Live Report au Kao de Lyon – 09 mars 2016

BLUES PILLS 1

BLUES PILLS

Allez, le périple concerts avec le versus temporis continue. Cette fois-ci, ça devrait être plus simple, vu que c’est à Lyon et plus précisément au Kao que ça se passe.

Et là, miracle ! Pas de neige annoncée, juste un peu de flotte. En plus – les Dieux du Rock sont avec moi – je suis pas du tout dans le coin des manif, ce qui est plutôt pas mal vus les événements.

Et donc, quand tous les éléments sont bons, j’arrive non seulement à l’heure mais même en avance. En ce moment il vaut mieux arrivé un peu plus tôt car avec les mesures de sécurité, j’ai déjà payé pour savoir que ce n’est pas parce qu’on est à l’heure qu’on est dans la salle quand le premier groupe débute ! Mais là, pas de problème, j’ai du être un gentil garçon, je peux rentrer et m’installer tranquillement en attendant l’arrivée du premier groupe sur scène.

SUNDER 1

SUNDER

Et le premier groupe, c’est SUNDER. Au départ, ça ne me parlait absolument pas mais en approfondissant un peu, je découvre qu’avant ils s’appelaient SOCKS et je me rappelle que j’avais bien aimé ce qu’ils faisaient.

Et bien sûr, là ça va être pareil ! Il y a tout ce que j’aime. Déjà scéniquement, ça le fait ; les musiciens n’ont pas l’air de sortir de chez Prisunic, et en plus ils ont une vraie facilité à évoluer en live.

En plus, ce qui ne gâte rien, musicalement c’est vraiment très bon ! On est dans du hard blues 70 et moi je suis franchement client. D’autant plus que leurs morceaux sont méga bons.

J’ai bien fait de ne pas être en retard sur ce coup-là. En tout cas, un groupe à suivre.

Allez, voilà une soirée qui commence plutôt très bien. Euh bon, maintenant je me retourne et je m’aperçois que la salle, non seulement s’est bien remplie mais, que ce soit sans la fosse ou au balcon, c’est même full l’histoire. C’est clair que ce soir, on ne va pas avoir froid !

WHITE MILES

WHITE MILES

Bon allez, je suis aux premières loges pour le groupe suivant WHITE MILES qui est en fin de compte un duo. Un homme à la batterie et une femme à la guitare et au chant.

Heu… j’avoue que franchement que je ne suis pas emballé à cet énoncé. En règle générale, ce ne sont pas les formations qui me font fantasmer ! Théoriquement, on est plutôt avec des amplis Orange et un son 1960….  Bref, je suis quand même prêt.

Et là, putain ce n’est pas du tout ça ! Ce sont des dingues ! On est presque dans un versus batterie guitare avec une chanteuse carrément possédée qui bouge comme une damnée et un batteur qui frappe comme un possédé !

Musicalement, on est plutôt dans du blues-rock. La chanteuse a une putain de voix et Whaouw, quelle baffe ! J’ai du mal à détacher mon regard ! Euh, non, ce n’est pas parce qu’on voit son soutif’, bande de mauvaises langues !

Mais franchement je suis sur le cul ! Ce n’est pas seulement de l’énergie brute, les morceaux sont vraiment bien construits et prenants.

Allez, maintenant il me faut reprendre mes esprits, et là, ça ne va pas être facile ! Putain, la tarte que j’ai pris ! Mais qu’est-ce que c’était bon !

BLUES PILLS 3

BLUES PILLS

Allez, on retourne dans la réalité car il ne faut pas que j’oublie que maintenant il y a le groupe pour lequel je suis venu, c’est-à-dire BLUES PILLS qui vient à son tour sur scène.

Et malgré la claque que je viens de prendre, franchement non, je ne vais pas être déçu. C’est comme je l’imaginais ! C’est grand !

Bon, il faut dire que je suis fan de leur album et que j’adore la voix de la chanteuse. Et c’est vrai que sur scène, elle est vraiment toujours aussi bonne – je parle de la voix, bien sûr ! En live, parfois, il y a des groupes qui nous déçoivent mais là, ça ne va vraiment pas être le cas. Les morceaux donnent encore mieux en live et c’est vraiment parfait.

… Sauf que certaines personnes présentes dans la salle ne devaient pas être au courant du style musical et se comportent comme s’ils étaient à un concert de brutos… Encore une fois, c’est dingue comme une dizaine d’abrutis arrive à pourrir la vie de centaines de personnes ! Enfin, il faudrait peut-être se résigner à mettre des affichettes à l’entrée comme quoi un concert ce n’est pas une piscine. Surtout que là, vu le style musical, ça fait carrément désordre.

BLUES PILLS 4

BLUES PILLS

Enfin, on ne va pas se laisser pourrir la vie et je replonge avec le groupe dans leur univers. Et c’est clair que pour cette prestation, non seulement leurs morceaux sont bons mais en plus en live, ils communiquent avec le public et dégagent une aura communicative.

Voilà, c’est fini, la salle se vide lentement. Très lentement car pour sortir on passe devant le stand merch’ qui, bien sûr, est pris d’assaut et ce d’autant plus que les WHITE MILES sont à leur stand et se prêtent au jeu des photos et des dédicaces. Et à voir le nombre de gens qui viennent les voir, ils ont gagnés pas mal de nouveaux fans ce soir !

Allez, voilà vraiment une soirée comme je les aime, trois groupes et rien à jeter, bien au contraire.

Un grand merci à Médiatone de nous avoir proposer cette affiche car je persiste et signe, ce soir c’était vraiment un concert à ne pas louper. BLUES PILLS est vraiment un groupe qui devrait dans quelques années passer dans les salles beaucoup moins intimistes.

Bon maintenant je suis naze, mais j’ai mon sourire banane.

Allez, long live rock’n’roll les copains !