Category: Dédicaces – Showcase

STEVE ESTATOF : Live Report au Campus René Cassin de Lyon – 02 juin 2015

steeve 6

Pour que je me dirige sur Lyon à 17 h, en plein bordel, il me faut une grosse, très grosse motivation. Et une prestation live, même courte, de STEVE ESTATOF, ça en est une suffisante !

Donc direction Gorge de Loup et plus particulièrement le Campus René Cassin car STEVE doit s’y produire en faveur d’une association caritative « Le Blé de l’Espérance » qui oeuvre au profit des enfants hospitalisés.

ESTATOF le rockeur au grand cœur, n’a pas pu résister à venir chanter quelques morceaux, tout seul avec sa guitare. Le plus important, c’est de jouer. Il a prévu de nous interpréter d’anciens morceaux, des covers mais aussi quelques nouveaux morceaux qui apparaîtront sur son prochain album. Cet album tant attendu doit d’ailleurs sortir bientôt et vue la qualité des deux morceaux que j’ai écoutés, je suis assez pressé d’entendre le reste.

Quel plaisir de revoir STEVE, même tout seul sans ses frères… et même si je suis assis bien confortablement dans un fauteuil d’amphi.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Je ne m’attendais en fait pas du tout à ça. Je pensais que ce serait un gros truc en extérieur avec une prestation acoustique. Là, on est plutôt en prestation chanteur avec une bande son. Mais bon STEVE a déjà donné dans ce genre d’exercice… Sauf que cette fois-ci, ce n’est pas pour la télé ! En tout cas, il en faudrait plus pour le déstabiliser. Encore une fois, il est méga à l’aise. Peu importe les conditions, il se donne à fond.

Heu, comment on fait une pause ?!! Ah ! Une petite pause buffet avec petits fours en open bar ?!!! Trop dur la vie de rocker ! Vive les concerts de charité !

Mais bon. On repart pour un STEVE survolté avec ou sans guitare pour trois morceaux. Putain, ça fait du bien de le revoir comme ça, heureux de faire du rock !

Et moi, j’hallucine : je vois STEVE sauter de la scène, courir à travers l’amphi, tout en jouant sa reprise en français du « Lithium » de NIRVANA ! Trop fort !!! Pas sûr que tous les gens présents s’attendaient à ça !

Allez, c’est fini. Ou pas. La chanteuse qui doit clôturer la soirée lui a proposé de faire un duo et bien sûr pas sur une reprise de SONY AND CHER mais sur le « Knocking on the Heaven Door », version GUNS AND ROSES, of course !! En voilà une riche idée pour finir en beauté.

STEEVE 10

Allez, un petit tour au bar avant la vente aux enchères – eh oui, c’est un concert de charité !

Et c’est votre serviteur qui remporte un joli T-Shirt dessiné et signé par STEVE ESTATOF himself. Quoi ? Non chérie, on s’est mal compris, ce n’était pas pour toi. Ce n’est pas parce que je l’ai acheté pour aider une bonne cause que je dois me le faire piquer mon T-shirt, non mais !! (Cf : Ti-Rickou en mode midinette) 

Et là, c’est vraiment fini.

Même si les conditions étaient très spéciales, ça m’a permis de voir ce que STEVE nous prépare pour son nouvel album et que les morceaux sont top. Au risque de me répéter, j’ai hâte d’entendre les autres ! L’autre méga bonne nouvelle, c’est que STEVE ESTATOF is back. Préparez-vous à la tornade du punk-rockeur au grand cœur !

Allez, il est maintenant 21 h, les lyonnais sont pour la plupart rentrés chez eux même si un certain nombre glande encore en terrasse, vue la chaleur. C’est beau une ville quand il n’y a pas d’autos !!!

steeve 5

 

Et en cadeau, la set list !

– GARDE MOI
– I WANT TO GET US
– TAKE ME FOREVER
– TES ETATS D’AME
– LITHIUM
– APHONEM
– KNOCKIN’ ON THE HEAVEN DOOR (en duo avec Muriel Leone)

CHRIS HOLMES : Dédicace privée – Rock Azylum de Voiron – 01 novembre 2014

logo-rock-azylmum1-150x150On continue notre voyage touristique dans la région de Grenoble par une petite visite de Voiron. Heu, comment ça, vous parle Voiron ? Serait-ce là que CYRIL CAILLAT a son magasin Rock Azylum ? Ben, je crois que c’est gagné !

Et là, avant que vous vous demandiez pourquoi je fais un report sur une de mes visites dans un magasin, fut-il de métal, remember le report du 31 octobre où j’expliquais que j’avais fait la connaissance d’un guitariste américain qui faisait partie d’un groupe qui, dans les années 80, balançait des quartiers de viande sur le public ! Je ne pense pas qu’il y en aient beaucoup qui aient besoin de la réponse, mais comme je suis gentil, je vous la donne quand même ! Donc, le groupe en question, c’est bien sûr W.A.S.P. et le guitariste n’est autre que… (le premier qui trouve à droit à un Carambar !) : CHRIS HOLMES !!

Et là, je pense que vous avez aussi compris qu’il est à Rock Azylum pour une dédicace.

Heu non, hier je ne lui ai rien fait dédicacé. D’abord hier je ne savais pas qu’il serait là. Et puis hier, on a juste un peu papoter. Vu que son français est du même niveau que mon américain, ce n’était pas très facile. A moins de passer par un intermédiaire. Mais vu que l’intermédiaire en question n’est autre que son manager qui, en plus, est sa femme et que parler de W.A.S.P. c’est comme si on jetait de l’eau bénite à un vampire, ce n’est franchement pas évident !

Perso, j’appréhende un peu la séance de dédicaces vu que mes petits copains et moi, on n’est pas venus lui faire signer l’album qu’il a sorti sous le nom de CHRIS HOLMES. Bon, il fallait déjà avoir fait des recherches pour savoir qu’il en avait sorti un il y a deux ans ! L’avantage c’est que pour ceux qui le veulent, ce n’est pas un problème, il y en a plein à acheter sur la table ainsi que de belles affiches CHRIS HOLMES, des T-shirts CHRIS HOLMES, des bougeoirs CHRIS HOLMES, etc, etc…

chris holmes

D’ailleurs, acheter l’album au manager se révèle encore le meilleur moyen de pouvoir accéder à CHRIS pour se faire dédicacer ses disques ou pour pouvoir prendre une photo. C’est bizarre comme ça rend le contact beaucoup plus facile !!

La majorité des nombreuses personnes présentes est quand même venues pour faire signer vinyls, pictures et autres raretés. J’ai même découvert des trucs dont je ne savais même pas qu’ils existaient ! CHRIS HOLMES non plus parfois.

Bah de toute façon même ceux qui savaient que ça existait savent aussi qu’à priori le charmant chanteur du groupe – si, si, vous savez celui qui annule les concerts au dernier moment parce que la salle ne lui plait pas – a décidé de ne pas les sortir parce qu’il n’avait pas besoin d’argent… Ce qui peut expliquer la réaction épidermique de la cerbère de la porte à tout ce qui touche à W.A.S.P. Compréhensible mais pas vraiment pratique pour nous. Et surtout, réellement frustrant !!

C’est d’autant plus frustrant pour moi que j’avais prévu une petite interview rigolotte et que je m’aperçois très vite que je risque de prendre un coup de fusil !

En tout cas, je crois qu’on est tous pareils ; ça nous fait tout drôle de faire ce voyage dans le temps et de nous retrouver à cinquante centimètres de quelqu’un qu’on a admiré sur scène il y a trente ans et qui à l’époque nous était inaccessible. En plus, CHRIS HOLMES pour moi était vraiment un putain de guitariste. Et si j’en juge au nombre de musiciens présents aujourd’hui, je ne suis pas le seul à le penser !

Malheureusement, on n’aura pas la possibilité de l’écouter jouer. Même si on espérait tous que vu qu’il y a des instruments qui traînent un peu partout dans le magasin, on aurait droit à un petit acoustique !

En tout cas, je suis super content d’avoir pu rencontrer CHRIS HOLMES et d’apprendre qu’il a un projet d’album qui devrait  se concrétiser très bientôt. J’apprends aussi qu’il est en train de chercher des musiciens pour jouer avec lui. En clair, on êut espérer des dates de manière imminente ! Ce qui serait cool, c’est qu’il puisse nous faire quelques uns des petits morceaux qu’il avait écrit avec ses copains de l’époque (vous avez remarqué, je n’ai même pas dit des morceaux de W.A.S.P.! Trop fort !)

Pour ma part, j’espère que son prochain album sera moins introspectif et qu’il servira moins à chasser ses démons. Depuis la dédicace j’ai écouté le premier opus sous le nom de CHRIS HOLMES et honnêtement, j’ai trouvé ça… spécial. On sent l’envie de faire carrément autre chose et surtout que ce disque à servi à une véritable auto-analyse. Bref, pas un CD pour faire la fête avec les potes quoi ! Ce qui est sûr, c’est qu’i y a fait un virage de plus de 90 degrés par rapport à ce qu il faisait avec vous savez qui.

Bon, on revient à notre dédicace. Pas mal de monde continue à défiler et les vinyls de W.A.S.P. aussi, bien sûr !

Ca permet de retrouver des potes qu’on n’avait pas vu depuis très longtemps… voire quelques heures ! J’ai parfois du mal à en reconnaître certains maintenant qu’ils ne sont plus en costumes d’Halloween (Joker, si tu me lis !!!).

En tout cas, ca me permet aussi de faire revivre les souvenirs avec les potes, de raconter comment je me suis fait pourrir un perf’ blanc avec un quartier de viande. Je te rassure, « Sharon », je ne t’ai pas amené la facture du pressing !

cyril et july

Ca permet aussi de pouvoir découvrir la boutique de Rock Azylum terminée. C’est clair, je ne rendrais la CB à ma femme qu’à la sortie ! J’ai beau lui expliquer qu’elle n’a aucun besoin de biberons ou de tétines têtes de mort, qu’elle a assez de sacs comme ça et que les encens KISS ne  chantent pas « I was made for lovin’ you », elle a du mal a se retenir. Les salauds, ils ont tout prévu !

Allez, là c’est fini. Je renonce définitivement à faire une interview à CHRIS HOLMES pour le moment. Il en a trop fait depuis quelques jours et perso je me réserve pour un autre moment. Mais je vous promets que, foi de Ti-Rickou, je trouverai un truc cool !

Merci à CYRIL et JULY de Rock Azylum qui, encore une fois, ont réussi à nous faire vivre un moment  hors du commun en organisant une séance de dédicace de plus. Chouette idée pour ceux qui n’avaient pas la possibilité de se rendre en pleine semaine à la séance de dédicace du METALLIAN STORE à Grenoble et qui ont pu grâce à eux quand même rencontrer le grand CHRIS HOLMES.

Incoming search terms:

  • groupe rock qui balancait de la viande au public

VANDEN PLAS : Dédicace et showcase acoustique – Michel Musique Grenoble – 31 octobre 2014

Bon, ça faisait longtemps que je n’avais pas été à Grenoble, moi ! Et comme je ne fais pas les choses à moitié, j’en profite pour aller visiter un magasin de musique !

Oh quelle surprise, sur qui je tombe ? Mes copains allemands de VANDEN PLAS qui sont là pour faire un show acoustique avant leur séance de dédicace. J’ai de la chance, non ?

VANDEN PLAS 6

Bon, vous êtes comme ma femme, vous ne croyez pas au hasard ! En tout cas, moi je suis content d’être là.

Bon, les VANDEN PLAS ne sont pas venus au complet car comme on vous l’a dit plus haut, c’est en acoustique. Donc formation réduite avec STEPHAN LILL à la guitare, Günther WEMO au clavier et ANDY KUNTZ bien sûr au chant.

Ils nous annoncent qu’ils vont nous jouer trois morceaux spécialement pour nous. La quarantaine de personnes présentes, et moi, on est vachement contents !

Et d’entrée, la magie opère. C’est vrai que VANDEN PLAS a l’habitude des sessions acoustiques et qu’ils aiment ça. Et putain, ils arrivent à faire passer une émotion carrément palpable !


VANDEN PLAS by MANINROCK

Alors je ne vous dis même pas quand ils ont annoncé qu’en deuxième morceau ils allaient nous jouer le cover du « (tr)EICHER STEPHANE, « Des hauts, des bas ». Dans le public, il y en a qui sont aux anges. Je ne citerai pas de nom pour éviter les emmerdes.

Et d’un seul coup, en plein milieu du morceau, le chanteur s’arrête, viens vers nous à toute vitesse en nous montrant quelque chose derrière nous. On s’aperçoit alors qu’une personne est à terre. Bien sûr, arrêt du concert jusqu’à l’arrivée des pompiers. Heureusement, rien de très grave sauf qu’Andy a eu très peur et qu’il est très affecté.

Du coup, quand il recommence le morceau à zéro, il y a une intensité et une émotion dans sa voix qui rend encore le morceau plus énorme.

On est déjà au dernier morceau et bon dieu que c’est bon d’entendre « Brother » chanté dans ces conditions-là. C’est vrai qu’on a l’impression d’être vraiment des privilégiés pour un concert privé.

En plus, ils nous font participer en nous faisant reprendre une strophe de la chanson traduite en français !

Bon, c’est malheureusement fini et maintenant ils vont dédicacer leurs CDs et faire des photos avec leur gentillesse caractéristique. Ce qui est encore plus remarquable cette gentillesse, c’est qu’ils arrivent tout juste de leur pays et qu’ils n’ont même pas eu le temps de faire un stop à l’hôtel ! Il y en a qui devraient prendre exemple…

Bon, eh ben on se dit à toute à l’heure pour le concert organisé par KHEOPS Asso à l’Ampérage et on les laisse aller prendre un repos bien mérité.


VANDEN PLAS by MANINROCK

En tout cas merci encore VANDEN PLAS de nous avoir fait vivre un de ces moments rares dont on va se rappeler très longtemps.

PS : Un grand merci à MANINROCK de nous avoir autorisés à publier ses vidéos

BACK ROADS : Live Report + Interview – Showcase au Gibert Joseph de Vaulx-en-Velin (15 février 2014)

BACK ROADS 1

Bon, ça faisait un bon moment que je n’avais pas été voir un concert en après-midi et l’envie de voir les BACK ROADS sur scène l’a emporté sur le fait de voir un concert dans un magasin.
Et effectivement, les conditions ne sont pas forcément les meilleures pour jouer du rock.. et encore moins pour jouer du blues-hard !

Mais les BACK ROADS se sont adaptés.

BACK ROADS X2

Bon d’accord, le batteur ne jouait pas sur sa batterie normale et le son avait été réduit (on comprend pourquoi quand comme moi on a assisté à la panique des hôtesses de caisse devant le flux sonore d’un concert en magasin. Depuis, on sait que 24 amplis Marshall ça dépote ! Merci Airbourne !!!). Mais bon, grâce à ce showcase, on a quand même pu voir le groupe et les écouter jouer. Et finalement c’est ça qui est important.

Ca m’a permis de découvrir les morceaux de leur premier album (sorti en CD et sur vinyl), et ces morceaux, c’est du tout bon ! Du gros blues-rock tendance hard, des riffs appuyés, des solos bien présents et cerise sur le gâteau, la voix de la chanteuse qui fait merveille aussi bien sur leurs compos que sur les reprises.

BACK ROADS 4

Les BACK ROADS ont assuré. Même dans ces conditions particulières.

C’est marrant d’ailleurs de voir le public qui circule pendant ce genre de prestation : ceux qui sont venus pour le groupe côtoient les chalands qui sont venus parce qu’ils ont entendu de la musique.

En tout cas, moi perso, je n’ai qu’une seule envie : c’est de les revoir en live dans une salle où ils pourront vraiment envoyer le bois.

BACK ROADS 3

Ce voyage à Lyon m’a confirmé, s’il le fallait que BACK ROADS est un putain de groupe qui fait du bien. Sans prise de tête. Juste des morceaux qu’on prend plaisir à écouter et ré-écouter… Heu… sauf si on n’aime pas le blues !!!

Au fait, quelqu’un aurait vu ma femme ??!

 

ET UNE PETITE VIDEO DE TI-RICKOU

 

ET EN CADEAU, L’INTERVIEW DU GROUPE !!!

 

BACK ROADS 5