DEADVIKINGS + SUPERCOPTERS : Live report au Fast & Loud Festival de Mâcon (08 juin 2013)

The Supercopters

The Supercopters

Bon pas facile de faire un choix de concert ce samedi car dans un rayon de cent kilomètres, il y en a quatre possibles. Vu que je ne peux ni voler ni me téléporter et que se couper en quatre, ça doit faire mal, j’ai fini par faire un truc à moi…

Je commence donc par passer à la Ferme de St-Denis-lès-Bourg pour une interview de GANG (le groupe, pas des gangsters ! Bananes pas cuites !), et je file ensuite à Mâcon pour le Fast & Loud Festival.

Quand j’arrive là-bas, surprise ! C’est dans une ancienne piscine et la méga-mauvaise nouvelle, c’est que c’est en plein air. Pourquoi méga-bad news ? Et bien parce que c’est le déluge !!

Bon, tant pis.

The Supercopters

The Supercopters

Du coup, les SUPERCOPTERS montent sur scène (heureusement couverte) devant un public à vingt mètres, sous la buvette ou devant avec des parapluies.. ou pas. C’est mon appareil photo qui a été surpris, il ne savait pas qu’il  était waterproof !! Mais bon, on est rock ‘n’ roll ou on ne l’est pas.

Les dijonnais de SUPERCOPTERS envoient le bois dans un style HELLACOPTERS et ça booste bien. Ils nous balancent des morceaux de leur premier CD et de leur nouvel album à venir. Le public – une bonne petite centaine – est content. Mouillé mais content.

Le deuxième groupe arrive et c’est pas mon truc. Plus pop. J’en profite pour me mettre à l’abri car il pleut de plus en plus. En plus la scène est devenue glissante et bien que ce soit couvert, ça va finir par être dangereux.

 

The Deadvikings

The Deadvikings

C’est exactement ce que vont dire nos copains japonais des DEADVIKINGS aux organisateurs qui sont d’accord avec eux : c’est pas jouable. Tout le monde met donc la main à la pâte, heu au matos, pour décharger les amplis du groupe qui jouera du coup avec son propre matos sous le porche d’entrée. Rock ‘n’ roll !!!

Mieux valait ça que pas de concert.. et en plus ça donne un côté garage !!!

Allez ! Pas de perte de temps. Les balances, c’est pour les lâches !! Il est plus de 23 h et ça commence. Les DEADVIKINGS attaquent bille en tête avec leur punk-rock, entraînant le public qui ne demandait qu’à s’enflammer !… et heu à pogotter !

The Deadvikings

The Deadvikings

Les morceaux s’enchaînent. Leur musique doit être magique car elle a arrêté la pluie ! De toute façon, on s’en tape, on est au sec et on est avec les DEADVIKINGS qui y vont à fond, à l’image du bassiste qui saute partout et du chanteur guitariste qui saute, qui pogotte, qui fonce dans le public.. tout en restant bon enfant.

Bon allez, une petite dernière avec leur driver, un fou furieux de hollandais punk iroquois qui prend le micro pour mieux pogotter avec le public. Un pur moment de rock ‘n’ roll délire !!!

Voilà. Ils nous disent qu’ils veulent des gâteaux. ??? Ils sont trop gentils ces japonais, mais j’ai pas de gâteaux, moi !!!!

The Deadvikings

The Deadvikings

Je laisse là nos copains et je trace la route. J’arrive trop tard pour la fin de la prestation de HAIRSPRAY à la Ferme de Saint-Denis-lès-Bourg… mais juste à temps pour fêter l’anniversaire d’Eric « Chattos » Martelat, le chanteur de MESSALINE !!! Trop fort Ti-Rickou !

Bilan du Fast & Loud Festival

Content d’avoir découvert les SUPERCOPTERS sur scène. Un groupe à suivre.

THE DEADVIKINGS : nos copains du pays du soleil levant ont assuré grave avec une seule envie : jouer. Quelques soient les conditions. Bref, rock ‘n’ roll à fond. A revoir dans de meilleures conditions et avec un meilleur son. Mais en tout cas, des mecs adorables. J’ai aussi été super content de rencontrer le hollandais fou, leur driver roads !!!

 

Une méga-pensée aux organisateurs du Fast & Loud qui n’ont pas eu de cul de se taper un temps pareil à cette époque ! Ils m’ont promis que l’année prochaine, ils vont tout faire pour avoir un lieu couvert !! En tout cas, le Webzine de Ti-Rickou sera là ! Hé les mecs, vous vous rappelez j’espère qu’on a parlé des STICKY BOYS ?!!!!!

Morale du jour : Je sais maintenant que vouloir faire deux concerts à 70 kms d’écart le même soir, c’est pas possible !!!!

Pour HAIRPSRAY et MESSALINE, je devrais rattraper ça bien vite.. et même très vite pour MESSALINE et son chanteur de 29 ans (lol !!) car le groupe passe le 13 juin à la Chope d’Izernore !