EXISTANCE + MAX PIE + XAON + HROTHGAR : Live Report @ Leym’Fest de Leyment (01) – 31 août 2019

EXISTANCE @ Leym’Fest 2019

Report et Photos by Ti-Rickou

A quoi voit-on que c’est la rentrée ? Eh bien facile, c’est quand tu te rends au Leym’Fest !!! Depuis quelques années déjà, ce fest est mon rendez-vous de rentrée. Un immanquable organisé par AMM et programmé par une figure de la région : Christophe Ginet. Bien-sûr, l’avantage de venir tous les ans c’est que je ne me perds pas, que ça roule pour y aller et qu’on se gare finger in the noze.

Je retrouve ce magnifique site avec plaisir, un ancien casernement. Pas d’énormes changements par rapport à l’année dernière sauf que la scène est un peu plus petite (j’apprendrai plus tard que malheureusement ils n’ont pas pu avoir la grande scène habituelle cette année) et que quelques stands sont différents, mais bon j’ai mes repères… Et plein de gens que je connais, des copains, des musiciens, bref pas deux pas sans dire bonjour ! C’est aussi ça le Leym’Fest.

Oups, en revanche, moi qui croyait être à l’heure, j’apprends que j’ai loupé le premier groupe, SKINX. Dégoûté ! J’avais bien aimé ce groupe la seule fois où je les ai vus en live. Sniff ! OK, c’est de ma faute, je n’avais qu’à lire le running order que j’avais (en plus) posté sur la page Facebook du webzine et du coup arriver plus tôt. Désolé les gars, je me rattraperais une autre fois !

HROTHGAR @ Leym’Fest 2019

Là, c’est au tour de HROTHGAR de monter sur scène. Heu, je ne connais pas et j’ai un petit peu la trouille que ce soit un peu violent pour moi car ils sont étiquetés « mélodic death metal » (et ce n’est pas le mot mélodique qui me fait peur, lol !!).

Allez, je vais être vite fixé. Tiens, mais je connais le guitariste, c’est FLORIAN LAGOUTTE, le guitariste de KINGCROWN ! Finalement, c’est plutôt du metal viking. C’est mélodique, puissant. Ca j’aime ! Bon d’accord la voix est bien death, c’est-à-dire growl saturé où on ne comprend rien et ça, comme vous le savez tous, je déteste. Dommage car les morceaux sont très bons.

Le groupe est très efficace scéniquement mais ce type de voix, ça me gâche tout. Mais bon, encore une fois au risque de me répéter, ce n’est que mon goût perso. En plus, c’est quand même supportable pour mes oreilles et je n’ai aucune envie de courir sur la première autoroute jouer à cache-cache.

Je vais plutôt tranquillement au fond du site où se trouve l’unique stand de « c’est bon ». Comme j’aurais du m’y attendre, le stand est pris d’assaut et je m’installe dans la longue queue pour me restaurer.

Bon allez, j’ai du passer le relais dans la queue car HROTHGAR a fini et je me dirige vers la scène pour l’arrivée des franco-belges MAX PIE. Changement d’ambiance. Là, on est dans du metal prog’. C’est plus ma came. En plus, je suis mega content de les revoir en live car j’apprécie beaucoup leurs compos.

Et je ne vais pas être déçu. Comme d’hab’, ils sont mega heureux de jouer leurs morceaux, d’être là et de partager avec le public qui commence à bien arriver. J’adore leur univers, leurs morceaux mega recherchés mais pas prise de tête, leur sens de la mélodie mais pas au détriment de la puissance, la voix du chanteur qui colle parfaitement aux titres.

Bref, je passe un excellent moment et je profite de ces versions live. En clair, je ne suis présent que physiquement car mon esprit est pleinement dans leurs morceaux. Je ne suis d’ailleurs pas le seul à craquer pour eux, même des allergiques comme ma chérie au prog’ metal fondent.

Waouh !! Encore une grosse prestation de MAX PIE qui confirme tout le bien que je pense d’eux !!

Allez, je récupère mon tacos (merci chérie !) et je vais faire un tour au merch’ pour papoter un peu avec les exposants.

EXISTANCE @ Leym’Fest 2019

Il est temps pour moi de me positionner pour l’arrivée sur scène du groupe que j’attends – tout comme une grande partie du public si j’en crois la multitude de gens portant des T-Shirts à leur effigie – EXISTANCE. Et c’est parti en mode « on est heureux d’être là, dans cette région et on vous a fait une set list spéciale ». Eh oui car c’est à une set list spéciale anniversaire de leur premier album que nous allons avoir droit ! Whaouh !! Avec en plus des titres peu ou pas joués en live !!

Et putain, ça le fait mega grave ! Bien-sûr, ils n’oublient pas leurs titres plus récents non plus. C’est du délire dans le public très présent devant la scène. On en prend plein le oreilles et plein les yeux aussi car EXISTANCE, c’est un groupe qui fait aussi sa réputation sur ses prestations live. Putain, ils donnent tout, c’est vrai ! Du coup, le public le reçoit pleinement. C’est magique.

C’est clair aussi que les nombreux concerts qu’ils ont donné dans toute l’Europe leur ont encore apporté en maturité et en présence scénique. Qu’est-ce que c’est bien et qu’est-ce que ça fait du bien ! Rien à jeter, une putain de prestation et un putain de groupe. Heu, comment je ne suis pas objectif ? Bah si, ils sont tout simplement un des meilleurs jeunes groupes de heavy, un des groupes sur qui on devra compter pour reprendre le flambeau de notre musique, et je ne parle pas qu’au niveau français ! J’en connais un qui doit être vraiment très fier d’eux. Une énorme pensée pour DIDIER IZARD, chanteur de H-BOMB et père de JULIAN le chanteur d’EXISTANCE, qui aurait tout donné pour voir ça. R.I.P. mon ami, je te dédie ce report.

Allez, je me reprends. Malheureusement c’est déjà fini. La tarte !! Tout le monde est sur le cul. Vivement le prochain album. Je laisse passer un peu de temps avant de les rejoindre au stand merch’ car il est pris d’assaut, Et ça, c’est la preuve irréfutable que le public a aimé. J’en profite pour papoter avec des copains, tout le monde est d’accord pour dire qu’EXISTANCE est LE groupe à voir en live !!!

Bon, le temps de faire des délires avec les copains et c’est au tour du dernier groupe de la soirée de monter sur scène. Eh oui, il y a encore un groupe à passer. Et c’est retour à la case brutal avec XAON. Mon copain Philippe de Kaosguards m’avait dit que ça pouvait me plaire mais rien qu’avec l’intro double grosse caisse, j’ai un doute. C’est du symphonic death metal.

Le chanteur a deux types de voix à son registre, la claire – la normale – et la saturée – la voix cro-magnon avec une angine. La voix claire est très bien et j’avoue que la saturée ne l’est encore pas trop.

Visuellement, ça le fait grave. Les musicos sont impressionnants, à l’image du chanteur qui est un putain de frontman. Je comprends pourquoi mes potes photographes adorent les groupes d’extrême, pour les photos c’est top ! Musicalement, c’est bien fait, il y a de la mélodie même si c’est parfois très speed. Le contraste entre les deux voix fonctionne bien, même si perso je déteste.

Ils se donnent à donf’ et pourtant je n’ai pas le zizi tout dur comme l’avais promis le chanteur en début de set. Je n’accroche pas à leurs compos et même à ce point de vue, j’ai préféré HROTHGAR (malgré le chant, of course !). Le public est encore bien présent devant la scène et visiblement, lui il apprécie, ce qui est comme vous vous en doutez, le principal.

Bon allez, il commence à faire un peu froid, le temps menace et je vois des éclairs au loin, Même si j’avais prévu de rester jusqu’au bout pour voir tous les groupes sur scène avec l’orga – ce qui est une tradition au Leym’Fest (et c’est cool) – je prends congés des nombreux copains présents ce soir. Partir de ce fest c’est toujours le moment le plus dur pour moi car je m’y sens toujours bien, que j’y découvre toujours des groupes (que j’aime ou pas, mais l’important c’est de pouvoir le savoir, lol !).

Encore une fois, très bonne édition de ce fest à part qui programme des groupes qu’ils aiment et puis c’est tout. Bien-sûr, un grand merci à toute l’équipe d’AMM, à Christophe Ginet, à Mag, à Markus et à tous les autres. Rendez-vous à l’After Leym’Fest et à la soirée Sur la route du Leym’Fest 2020… J’espère ! See You soon my friends !

EXISTANCE @ Leym’Fest 2019