GAMMA RAY + SERIOUS BLACK + NEONFLY : Live Report au Kao de Lyon – 24 novembre 2015

GAMMA RAY 7

GAMMA RAY

Bon allez, direction Lyon et plus précisément le Kao à Gerland. Et sortie du périphérique Porte de Gerland, « Heu, c’est bizarre ces voitures garées n’importe comment ici… » ? Re-heu, « c’est pas bon, mais pas bon du tout ! ». En clair, ça veut dire qu’il y a match au stade et que comme par hasard, la salle est juste à côté. Et c’est gagné ! En plus, c’est un match pour la Champions’s Ligue, il y a tout Lyon qui va débarquer. Ca va être coton pour se garer.

Bon, trente minutes plus tard, j’arrive enfin devant le KAO… à pieds. Cool, il y a encore une queue devant. C’est bon, je ne suis pas en retard ! Re-heu again, c’est quoi cette musique ? Soit ils font encore les balances, soit ils ont commencé alors que tout le monde n’est pas rentré. Malheureusement re-gagné again sur la deuxième possibilité. Tout ça à cause des nouvelles mesures qui font que les agents de sécu sont obligés de vous passer au détecteur de métaux !

Du coup, les bonjours pour les copains ce sera pour plus tard. Je fonce vers le devant de la scène en priant les Dieux du Métal pour qu’on n’en soit pas au troisième morceau car sinon vous n’aurez pas de photos. Là, je suis vraiment dégoûté car être à l’heure et louper le début du concert, c’est ce que je déteste le plus.

NEONFLY 3

NEONFLY

Surtout que là, les franco-anglais de NEONFLY, ce n’est carrément pas le groupe à louper. Ils sont tout ce que j’aime dans cette musique. Ils jouent un hard-rock classique mais avec un son moderne. Sans être déguisés, ils ont un vrai look. Et en plus, ils savent tenir vraiment une scène et leurs morceaux sont de pures bombes.

Bref, je rentre direct dans l’ambiance de leur show, tout comme les spectateurs qui ont eux-aussi réussi à rentrer. Là, on ne va pas le regretter !

La prestation de NEONFLY est vraiment de haut vol. En plus, ils ont su se créer un univers… on va dire Inca. Bref, je prends direct une bonne tarte dans ma tronche. Je ne m’attendais pas à avoir du hard-rock de ce style dans cette soirée plutôt branchée metal allemand.

En tout cas, j’ai du mal à m’en remettre. Comme mes copines d’ailleurs… mais pas pour les mêmes raisons ! C’est pas juste, ils ont tout pour eux !! Le genre de  groupe à pouvoir se retrouver au sommet un jour, quoi !

Allez, là j’ai le temps de dire bonjour aux copains et aux copines tout en ne m’éloignant pas trop de l’avant scène.

SERIOUS BLACK 2

SERIOUS BLACK

Bon là, c‘est au tour de SERIOUS BLACK de monter sur scène. Vu le nombre de fois où je les ai vus, je suis en terrain connu. Mais je ne vais pas être déçu pour autant ! J’aime leurs morceaux, leurs présence sur scène, la voix de leur chanteur. Qui est toujours un putain de frontman !

Bref, chronique d’une bonne prestation annoncée. Je trouve même que c’est encore meilleur que la fois précédente où je les ai vus. C’est vraiment un groupe qui monte et ce n’est pas pour rien. Le Kao bien rempli – du moins le bas – est de mon avis : il commence à faire vraiment chaud dans la salle.

Allez, je profite de la pause pour aller faire un petit tour et je ne peux pas résister à coincer le guitariste de NEONFLY pour lui faire une interview. Non, mon anglais ne s’est pas amélioré, c’est surtout que le guitariste en question est à moitié français ! Ca aide !!

GAMMA RAY 1

GAMMA RAY

Du coup, ma pause va être de courte durée car c’est au tour de GAMMA RAY de rentrer sur scène. Et vu que la salle est bien chauffée, ça va démarrer au quart de tour. Il faut dire que le happy métal de nos copains germaniques n’engendre pas la staticité. C’est dans une ambiance qui bouge bien que le concert commence.

Et ça ne va pas s’arrêter car leur set list est vraiment un condensé de leur carrière. KAY HANSEN est toujours impérial, il s’amuse comme un gamin.

La seule inconnue était leur nouveau chanteur, mais bon, moi perso, je l’aime bien. Sa voix passe bien, donc pas de problème. Après, comparé aux autres shows de GAMMA RAY que j’ai vus, je trouve leur set list bougrement efficace.

Le seul bémol pour moi est que la scène est un peu petite pour leur permettre de vraiment s’éclater. Mais bon, c’est mon côté rabat-joie…

Je me remets à hurler les refrains en choeur, comme tout le monde. Bien sûr, on va avoir droit à un rappel, on ne va pas les laisser partir comme ça car grâce à leur happy metal, on se sent bien. D’ailleurs moi, je ne comprends pas qu’ils ne veuillent pas jouer jusqu’au bout de la nuit ! Lol ! Les fainéants ! Re-lol !

GAMMA RAY 4

GAMMA RAY

GAMMA RAY 5

GAMMA RAY

Allez, bien sûr ça doit se finir un jour mais pas tout à fait vu que NEONFLY et SERIOUS BLACK sont déjà à leurs stands merch pour papoter et faire des photos avec nous.

De toute façon, on est pour une fois pas pressés de sortir de la salle car tant que les spectateurs du match de foot ne sont pas partis, on en va pas pourvoir bouger. Mais bon, comme l’OL a perdu, ils ne vont pas avoir le coeur à faire la fête. Et puis, on est aussi bien au chaud avec les copains !

Malgré le fait qu’on ait attendu un petit bout de temps et que la salle doit fermer, on n’a pas aperçu KAY HANSEN et les siens… Mais bon, là il est vraiment tard et on va continuer la soirée dans la voiture à headbanguer comme des dingues. A la plus grande surprise des footeux !

GAMMA RAY 6

GAMMA RAY

Allez, encore une bien bonne soirée de passée en compagnie de GAMMA RAY. Un grand merci à Base Prod pour cette soirée. En tout cas, on rentre avec la banane et pour moi, c’est ça qui est important.