JAMBINAI : Live Report au H2M de Bourg-en-Bresse – 06 mai 2016

JAMBINAI 3

JAMBINAI

Heu non, je ne suis pas concert compulsif ! Et d’abord, je savais depuis longtemps que les sud-coréens de JAMBINAI allaient jouer à Bourg-en-Bresse, la veille de leur show aux Nuits Sonores de Lyon. Et puis, il fait beau. Et l’idée de me faire un concert en plein air dans un cadre superbe l’a emporté. En plus, j’avais faim !  Et comme le groupe est sud-coréen, je me suis dit qu’il y aurait peut-être des soupes ou des plats coréens pour leur faire honneur. Hé, hé, pas que accro aux concerts, moi !

Bon, sur le papier, du post-rock avec instruments traditionnels, ce n’est pas ma tasse de thé. Le fait que JAMBINAI est le groupe dont on parle dans le petit monde underground de la musique et avec le plus grand bien – certains leurs collent même une étiquette métal -, et ben ça a fini de me décider.  

Allez, j’arrive en avance et je tombe, bien-sûr, sur des copains pas accros aux concerts non plus qui viennent tout comme moi découvrir ce groupe. Sinon, le public est très hétéroclite et il commence à être bien fourni.

Les musiciens et musiciennes montent sur scène. Ah oui, je ne vous ai pas encore dit qu’il y a deux filles dans le trio… même s’ils vont être cinq ce soir ! Non, je n’ai pas bu de saté ! Les JAMBINAI sont un groupe à géométrie variable. Il y a un batteur et un bassiste qui peuvent les rejoindre pour certains concerts et moi, ça m’arrange : je veux bien du post ce que tu veux mais avec un batteur et un bassiste, c’est mieux !

Bon, je vais découvrir le son d’instruments que je ne connais pas, moi. Bref, j’enrichis ma culture générale ! Il va juste falloir que je me rappelle leurs noms et c’est pas gagné…

JAMBINAI 10

JAMBINAI

Ambiance étrange avec des musiciens assis. Et, comment dire, c’est heu… très bizarre, déstructuré. Ca me fait penser horreur, malheur ! à du free jazz avec des sons instruments en rupture d’harmonie. Ou pour moi, en superbe cacophonie. Lorsque ça retrouve une harmonie et donc une mélodie, c’est plutôt pas mal surtout lorsque ça lorgne vers le métal.

Le son est excellent et les musicos sont assez hallucinants. L’expression de leurs visages prouve qu’ils sont vraiment à fond dans leur monde. L’utilisation des instruments traditionnels amène un côté vraiment intéressant, surtout dans les moments planants.

Eh oui, y’a aussi ça, les moments planants !

Donc, je résume : leur musique est faite avec une guitare, une batterie et divers instruments traditionnels –  deux fixes et une sorte de flûte – et le résultat est une sorte de free jazz métal planant !!

Et donc vous comprendrez que je ne vais pas trop tarder à battre en retraite. J’ai de la sueur qui coule sur mon front, je me sens bizarre. Voilà, je suis terrorifié ! Maman, j’ai peur, cette musique me stresse ! En plus, je viens de me rappeler qu’il y a un petit resto thaï pas loin et j’ai faim !

Conclusion de ma soirée : c’est intéressant à voir, c’est bien fait, les musicos ont vraiment un style à part, original et ça c’est déjà méga rare. Après, personnellement, j’ai trouvé çà trop intello, prise de tête, rock pour bobos ou les pour les Inrocks, trop bien pensé, calculé pour faire du déstructuré. Malgré tout, je peux comprendre que certains trouvent ça génial, surtout des musiciens issus de conservatoire.

Voilà, je me suis fait tout plein de nouveaux copains avec cette chronique. I’m happy !

Le fond des choses, c’est que pour moi, ça manque cruellement d’émotion et de corones comme disent les espagnols. Ce doit être mon côté rockeur.

Ah oui au fait, je me présente : je suis Ti-Rickou et oui, je suis un accro des concerts live !!

JAMBINAI 12

JAMBINAI

*Concert  organisé dans le cadre de « Bas les masques ! » par la Tannerie en partenariat avec la MJC et le service Actions Culturelles dans la cour de l’Hôtel Marron de Meillonnas (H2M).