KIKO LOUREIRO : Live Report au Hard-Rock Café de Lyon (69) – 10 février 2019

Report + Photos : Ti-Rickou

Je suis mega content aujourd’hui : non seulement je vais voir un guitariste que j’adore – KIKO LOUREIRO – mais en plus, je vais dans un endroit que j’adore, le Hard-Rock Café de Lyon. Trop top !

Bon, je vais essayer de ne pas louper la première partie, les lyonnais de POPPY STREET, un groupe de prog’ instrumantal. Heu, j’ai dit essayer… A Lyon, je me perds toujours. Pas de ma faute, même mon GPS n’est pas à l’aise dans cette ville !!! Du coup, quand j’arrive enfin, ils sont en train de jouer. Le temps que je sorte mon appareil photo et le morceau est fini… Sauf que leur set aussi ! Sniff. C’est bêta car le peu que j’ai entendu m’avait l’air pas mal du tout.

La bonne nouvelle, c’est que je suis à l’heure pour KIKO ! La salle est bondée. Il faut dire que le concert est full !

Le public est très mélangé : des musicos, des fans d’ANGRA et même des fans de MEGADETH (si, si) car KIKO LOUREIRO est le guitariste du groupe depuis 2015. Je suis pas sûr que les fans de MEGADETH aient bien compris le thème de la soirée. Enfin… j’espère… car si KIKO se met à jouer du MEGADETH tout le long de la soirée, je vais moins rigoler, moi ! Ouf, il est accompagné par FELIPE ANDREOLI à la basse et par BRUNO VALVERDE à la batterie, tous deux membres d’ANGRA. Yes, j’ai tout bon sur ce coup-là, moi !!

Eh oui, d’entrée de jeu, on est dans le ton de l’instrumental où la guitare de KIKO peut s’exprimer pleinement. Du style « le Paris Dakar est mon copain ». Non, non, ce n’est pas chiant du tout ! C’est mega beau, bien fait et exécuté avec maestria. Entre les morceaux KIKO LOUREIRO communique avec le public. Il nous parle en français, nous raconte des histoires avant de nous ramener au paradis où la guitare est reine (et où il serait roi).

Bref, je m’éclate à donf’ ! En plus; l’écouter jouer c’est tout simplement magique… enfin quand on n’est pas allergique à l’instrumental bien-sûr !

En plus, il est très taquin. Il demande s’il y a des fans de metal dans la salle, bien sûr les T-Shirts MEGADETH se réveillent. Oui !!!!!… Et il nous fait… une salsa qu’il a composée au Brésil !! La tête des mecs ! KIKO enchaîne avec un morceau de pur metal instrumental, histoire quand même de faire bouger quelques cheveux.

En tout cas, on est bien à un concert pour tous, pas que pour les guitaristes. On n’est pas dans de la pure démo mais dans des morceaux mélodiques appréciables par des néophytes.

KIKO nous raconte qu’il a un mega bon souvenir de la séance de dédicace qu’il avait fait à la Fnac Bellecour la première fois où il était venu en France. Même s’il n’avait pas joué car le groupe n’était là que pour la promo. Du coût, on a droit à un morceau d’ANGRA pour finir cette soirée. Trop top again ! On en réclame encore mais sniff, c’est malheureusement fini.

J’attends un peu pour papoter avec eux mais il se fait tard et je suis vraiment trop naze. J’apprends le lendemain que KIKO LOUREIRO et ses copains ont débarqué à peine dix minutes plus tard pour faire des photos et papoter avec les fans (pour le plus grand plaisir des copines – n’est-ce pas Sosso ?!!).

Encore une super soirée au Hard-Rock Café avec un super son et des conditions d’écoute mega bonnes. Hâte de revenir moi ! De toute façon, je sais que ce sera au plus tard à la rentrée pour une mega soirée glam sleaze avec KISSIN’ DYNAMITE et mes copains de BLACKRAIN !!

Long live rock ‘n’ roll, of course !!!!!