Chroniques CD – Novembre 2020

LORDS OF BLACK

Alchemy of Souls

Label : Frontiers Music

Sortie : 06 novembre 2020

Coup de cœur W.T.R.

Yes, un nouveau Lords of Black arrive ! J’adore ce groupe et son chanteur, Ronnie Romero, le chanteur que tous les grands veulent (de Blackmore à MSG en passant par Corleoni). Romero, c’est le chaînon manquant entre Dio, Mercury et Steve Lee. Eh oui, rien que ça ! Je ne suis pas très objectif sur ce coup-là, c’est vrai, mais c’est pour moi le meilleur chanteur de heavy metal vivant ! Et j’assume grave.

Cela étant dit, je me reconcentre sur cet « Alchemy of Souls ». Et c’est une pure tuerie ! Du bonheur en barre pour tous fans de Rainbow, Malmsteen, Masterplan. Les morceaux sont du pur bonheur, ils rentrent dans ta tête et ne veulent plus en sortir… pour le plus grand bonheur de tes cheveux qui bougent tout seul.

Et cette voix !!! Putain, c’est trop bon. Tout est bon sur cet album. Pas de questions à se poser, il vous le faut, c’est un must voire déjà un classique. Donc maintenant, vous le commandez fissa sinon les Dieux du hard-rock ne vont pas être contents, lol.

Bien-sûr, c’est un album coup de cœur du Webzine ! Et voilà, encore un album avec Romero au chant et encore une tuerie ! Long live Ronnie Romero, la voix d’or ! Et vive Lords of Black !

ALTER BRIDGE

Walk The Sky 2.0

Label : Napalm Records

Sortie : 06 novembre 2020

Vue l’impossibilité de faire du live et donc de communiquer avec ses fans, Alter Bridge a eu l’idée de sortir un EP avec un titre studio et 6 titres live.

Wouldnt You Rather (live)

Pay No Mind (live)

Native Son (live)

Godspeed (live)

In The Deep (live)

Dying Light (live)

Et c’est une très bonne idée car ces versions live ont une putain de pêche ! Après, bien-sûr, ce EP s’adresse essentiellement aux fans du groupe.

En tout cas, c’est une excellente idée et surtout un CD à avoir dans sa collection. Bref, un beau cadeau pour Noël !!!

SPEED STROKE

Scene Of The Crime

Label : Street Symphonies Underground Records

Sortie : 06 novembre 2020

Coup de cœur Seb 747

Les Italiens de Speed Stroke sortent leur nouvel album en ce vendredi de la Saint-Léonard. Issus d’Imola, le groupe fait dans le sleaze rock américano-scandinave. Une sorte de mélange entre Hardcore Superstar, Crazy Lyxx et les Guns (L.A. & Roses).

Le titre de leur troisième effort, et probablement leur meilleur, « Scene Of The Crime », en dit long sur le son et l’attitude du groupe. Lorsque le combo est là, sur scène ou dans les coulisses, on s’attend toujours à ce que quelque chose d’épique se produise ! Avec un son plus varié et mature, mais toujours inspiré par leurs héros d’enfance, ils ont transformé leur style classique en un album de hard-rock du 21ème siècle, avec un fort accent sur les bonnes mélodies.

L’album est un tantinet nostalgique, mais, personnellement, c’est ce que j’attends d’un disque de glam. Il suffit d’écouter la sublime ballade « No Love », où l’on décèle un bout de flamenco, prouvant que Speed Stroke parvient même à avoir son propre style de glam.

Chaque chanson peut se vanter de sa propre nature distincte : des plus agressifs « Heartbeat » et « Soul Punx », en passant par le titre éponyme, plus festif, et le noir « After Dark ». Sans oublier le très rock « Who Fkd Who » qui devraient être insérés dans le dj-set de certaines soirées à thème, ou même dans la bande originale de certaines séries télévisées.

Oui, mais pas avant de nous permettre de profiter du final « Hero No.1 », qui dans son style typiquement old-school semble cacher l’âme même du groupe.

Dans cet album, Speed Stroke dévoile abondamment qu’il n’a pas l’intention de se limiter à reproduire les éléments stylistiques habituels. Il montre clairement que les racines de cette musique sont à chercher dans un temps théoriquement passé, mais jamais aussi actuel si l’on se révèle capable de prendre ce qui existe depuis plus de trente ans, et de le projeter directement dans le futur.

Trente-cinq minutes plus tard, je retourne sur la « Scène du crime » avec la banane. Coup de cœur pour ce début de mois de novembre un peu frisquet.

Décidément, Speed ​​Stroke est de retour avec un bang !

REB BEACH

A View from the Inside

Label : Frontiers Music

Sortie : 06 novembre 2020

Coup de cœur Ti-Rickou

Si vous détestez les albums instrumentaux, passez votre chemin car de chanteur, Reb Beach n’en a pas mis, na ! Comment, tu ne sais pas qui c’est ? Alice Cooper, Dokken, Night Ranger et Whitesnake, ça te parle plus ? Pas mal non pour une carte de visite de guitariste !! Alors quand un monsieur pareil sort un album instrumental,  je suis aux taquets, j’ai peur mais j’espère.

Pourquoi j’ai peur ? Parce que ce genre d’exercice est casse-gueule. Il peut tourner à la démo pour musicos, un truc du style mega bien fait mais chiant au possible pour les néophytes.

Allez, on flingue le suspect direct. Si vous avez aimé « Surfing with the Alien » de Satriani, eh bien vous devriez aimer ce « View from the inside » ! C’est une vraie réussite avec des morceaux et un son de guitare magnifiques. Les mélodies sont fabuleuses et putain, à la 6 cordes, il est balaise le mec ! En plus, son talent est disséminé dans des morceaux classieux. Non chérie, ce n’est pas de la musique pour le Paris-Dakar… bien que ça pourrait le rendre peut-être plus intéressant (je parle du rallye !).

Du coup, je vais faire un truc que je fais rarement : je mets un coup de cœur à un CD instrumental. Si, si. Et je me le remets un coup. Bref, un album pour tout le monde à avoir dans sa collection de disques de guitaristes. Point barre.

ORIANTHI

O

Label : Frontiers Music

Sortie : 06 novembre 2020

Enfin Orianthi nous sort un album solo ! Après avoir joué avec les plus grands, Santana, Alice Cooper, etc et gagné ses lettres de noblesse à la 6 cordes, elle se jette à l’eau.

Et le résultat est rock pop FM avec quand même une la guitare bien présente (of course). C’est clair qu’on est loin d’Alice Cooper, mais ces 10 titres passent très bien en voiture ou avec sa belle-mère.

C’est propre, ça s’écoute facilement. Le problème, c’est que j’en attendais plus. Peut-être trop.

Après, ce n’est que son premier album et elle a une superbe voix. En plus, elle joue divinement bien. Maintenant, il faudrait qu’elle lâche un peu plus la folie qui est en elle. Pour ma part, j’attends quand même le prochain.

FORSAKEN AGE

Heavy Metal Nightmare

Label : Pure Steel Records

Sortie : 06 novembre 2020

Coup de cœur W.T.R.

On est partis pour la Nouvelle Zélande. Non, je ne déconne pas : on part pour Auckland afin de découvrir le nouveau brûlot de Forsaken Age, un groupe qui mélange le heavy allemand et la NWOBHM. Avec une chanteuse.

Le résultat est bluffant ! On se croirait dans les 80’s. Et pour moi, c’est un compliment. Du heavy comme je l’aime, percutant et mélodique, avec la voix qui va bien. Heu non, ce n’est pas parce qu’il y a une fille que c’est bien, mais avouons que ça leur donne un côté à eux car même en 2020, les groupes de heavy avec une chanteuse, ça ne court pas les rues, même sans confinement !

En plus, leurs compos tiennent la route et donnent envie de les chanter avec eux. Et cette guitare !! Oh oui, c’est trop bon ! Vive le spirit des 80 !!

Allez, hyper-vitesse Mister Spok, on monte le volume et on headbangue comme un petit fou ! Ce « Heavy Metal Nightmare » est vraiment une tuerie à posséder d’urgence dans sa collection !! Évidemment, c’est un album coup de cœur !

JEFF SCOTT SOTO

Wide Awake (In my Dreamland)

Label : Frontiers Music

Sortie : 06 novembre 2020

Allez voilà le retour de JSS avec un nouveau CD.

Je flingue le suspect de suite. Comme d’habitude, c’est mega bien fait, il a toujours sa voix fabuleuse mais les compos m’ennuient fortement. C’est bateau de chez bateau. C’est
bien fait mais ennuyeux à mourir grave. Il manque toujours un truc pour me faire bouger les cheveux.

Encore une fois dommage car avec sa voix, JSS peut faire plein de choses mais en solo, moi il me laisse sur ma faim.

Après, les fans devraient être contents. En plus, en bonus, il y a un live enregistré au Frontiers Festival de Milan. De mon côté, je passe mon tour et j’attends le prochain album…
on ne sait jamais !!!

ANGELICA

All I Am

Label : Frontiers Music

Sortie : 06 novembre 2020

Fans de AOR classe du style Heart, Robin Beck et consorts, vous allez être contents. Voilà le nouvel Angelica. Vous qui aimez les belles mélodies, les sons propres, vous allez être servis.

Après, oui elle a une superbe voix et tout est bien propre, lisse. Mais carrément trop lisse ! Je ne rentre vraiment pas dans son univers trop AOR. Même moi ! Si, si, chérie, c’est possible ! En plus, faîtes gaffe les diabétiques, vous n‘avez pas droit à la guimauve… même très bonne !

JADED STAR

Realign

Label : Nobel Demon

Sortie : 06 novembre 2020

Vous aimez le metal mélodique moderne, avec chanteuse ? Ca tombe bien, c’est le style de Jaded Star. Ce « Realign » est un CD de metal mélodique avec une voix limite lyrique.

C’est mélodique mais puissant. Les morceaux s’écoutent facilement et quand c’est fini, on se surprend à réappuyer sur Play. Comment chérie ? Ce n’est pas nécessaire de remettre ce truc tout mou encore une fois ?!

OK, c’est clair que ce n’est pas là-dessus que vous pourrez slammer, mais bon ce n’était pas le but non plus. Pour ma part, j’ai trouvé cet album très agréable dans le style, avec une grosse prod’.

Un seul reproche : c’est un peu froid. Mais bon, c’est peut-être le style qui veut ça.

ETERNAL IDOL

Renaissance

Label : Frontiers Music

Sortie : 06 novembre 2020

Coup de cœur Ti-Rickou

C’est parti pour du metal symphonique. Mais du metal symphonique de haute volée car c’est Eternal Idol, le groupe de Fabio Lione, le lead vocals de Rhapsody et de Angra.

Là, il partage un peu le micro avec Claudia Layline. Et ça donne bien-sûr un album de symphonique metal mais différent flirtant avec le prog’. Mais avec de la pêche (si, si, c’est possible) !

On est d’accord que c’est un album pour les fans du genre et pour les fans de la voix de Fabio. Moi je le suis et ce « Renaissance » nous montre d’autres facettes de sa voix.

Plus je l’écoute et plus je tombe sous le charme des morceaux. Ils se retiennent facilement et on a envie de les réécouter. C’est bon signe !

En plus, les autre musicos sont top et savent se servir de leurs instruments. Allez, à force de le réécouter, je lui mets un coup de cœur… symphonique quand tu nous tiens…

SMALL TOWN TITANS

The Ride

Label : AntiFragile Music

Sortie : 13 novembre 2020

Coup de cœur Seb 747

En cette mi-novembre, sort l’album de Small Town Titans. Issus de la ville de York en Pennsylvanie, le power trio américain nous dévoile son meilleur atout.

S’ouvrant avec leur plus récent single, « Rufflin ‘Feathers », Small Town Titans éclate avec un début explosif et implacable animé par la voix déchirante de Phil Freeman et son groove de basse serré se verrouillant avec la batterie de Jonny Ross, permettant au guitariste Ben Guiles de poser ses couches de lignes de plomb complexes et déchirantes.

Dès ce premier titre, les Pennsylvaniens ravivent le feu du rock and roll et le laissent brûler avec éclat. « The Man », le titre suivant, est construit autour d’un riff de chœur Zeppelinesque/Sabbathien et d’un couplet de hard-rock syncopé plus contemporain.

Ce qui me surprend, dans cet album, c’est l’accroche de quasiment tous les autres titres. Ils parviennent à surpasser les sommets qu’ils s’étaient fixés lors de leurs deux premiers morceaux au cours des huit morceaux suivants
Percutant sur des riffs simples et accrocheurs, des voix magnifiquement envolées pendant les refrains, associé à des hurlements rageurs dans les couplets, voici en quoi on pourrait résumer la musique de ses « Titans de la petite ville ». Cependant, ce ne serait pas faire honneur au rock moderne des STT, et à la gamme vocale et la puissance pure de Freeman, qui sont tout bonnement incroyables.

« The Ride » est une véritable tuerie sans aucun titre de remplissage. J’ai adoré écouter cet album qui est une incroyable démonstration de hard-rock moderne. D’ailleurs, il n’a toujours pas quitté ma playlist.

Tous les vrais adeptes du rock dur vont tomber amoureux de ce disque. Coup de cœur évident.

WARFECT

Spectre of Devastation

Label : Napalm Records

Sortie : 13 novembre 2020

Tu es fan de thrash qui ramone tes oreilles, de double caisse qui martèle à mort tes voisins, tu ne jures que par Metallica, Megadeth, Kreator et consorts ? Eh bien, tu vas être ravi !

Les Suédois de Warfect ne font pas dans le glam-rock mais dans le thrash old school, plutôt américain. Ils le font à donf’, en mode « les freins, c’est pour les lâches ». Putain, ça bastonne grave !

Je ne suis pas un afficionado du style mais musicalement, ça le fait. Je mets quand même un bémol pour la voix que je trouve limite criarde. Enfin, ma chérie devrait apprécier car les trucs violents à la maison c’est elle qui les écoute. Moi, je me suis bien défoulé, mais pas sûr que je vais beaucoup le réécouter ce disque ! Pas mon truc plus que ça mais pour le style, c’est plutôt très bien.

Voilà, j’ai fait ma BA pour les copains thrashers. Le prochain dans 10 ans ! Allez, je me mets un petit Frontiers Records pour me calmer les oreilles.

Ah oui, un spécial PS pour la superbe pochette… qui fait plus heavy que thrash d’ailleurs !!!

CATS IN SPACE

Atlantis

Label : Harmony Factory Records

Sortie : 27 novembre 2020

Coup de cœur Seb 747

Bientôt la France et une partie de l’Europe vont retrouver une partie de leur liberté chérie ! C’est sûrement la raison pour laquelle les Britanniques de Cats in Space ont décidé de briser le confinement et de nous aider à apporter un soulagement musical indispensable. Ils devaient avoir des renseignements par le MI 6, l’agence secrète britannique. D’autant plus qu’ils arrivent de l’espace ! Encore un complot, je vous le dis, moi ! On ne nous dit pas tout !

Trève de plaisanterie (ou pas, qui sait ?), les Chats dans l’Espace ont fermé les écoutilles des vaisseaux spatiaux et se sont immergés pour explorer les profondeurs de l’océan, dans l’espoir de trouver l’inspiration pour leur sortie hivernale, « Atlantis » leur quatrième album studio.

C’est bien beau tout ça, mais ils jouent quoi ces British ? CIS c’est un excellent mélange de classic rock mélangé à de l’AOR avec une petite pointe queenesque ! Cela se ressent bien sur le titre « I Fell Out Love With Rock ‘n’Roll » et sur « Marionnettes ». Les riffs de Greg Hart (Asia, Mike Oldfield) et les envolées spacieuses du nouveau chanteur Damien Edwards me font l’effet d’un Queen mélangé à du Asia des 80’s. Que du bon !

Alors oui, ce n’est pas heavy, ce n’est pas très hard non plus, plutôt progressif, je dirais, mais personnellement, j’adore. Enfin, surtout les envolées à la QUEEN.

Le nouveau frontman reprend là où son prédécesseur – parti rejoindre le groupe The Sweet, du seul survivant du line-up d’origine – avait laissé ses anciens copains.

« Atlantis », dernier titre de l’album, nous plonge dans les profondeurs du groupe, où le côté classic rock reprend le dessus.

Certes, 35 minutes pour un LP, ce n’est pas énorme, d’autant plus dans ce style, mais il y a tellement d’ambiances, que j’y reviens aussitôt.

Encore un coup de cœur pour cette fin de mois !

AUTUMNBLAZE

Welkin Shores Burning

Label : Argonauta Records

Sortie : 27 novembre 2020

Heu, pas facile à prononcer comme nom quand même ! Heu, en plus ils font du dark metal.

Bon, j’entends bien le dark mais le metal, c’est plus subtile, lol ! Alors, c’est mega bien fait, les morceaux sont superbes, mais attention ne pas écouter en conduisant, risque de somnolence ! En revanche, en fond sonore pour se détendre, c’est parfait, reposant, relaxant… La voix est chaude, les mélodies sont belles…

Bref, moi je vais me faire un café pour me réveiller et je cours chroniquer un album de Massacre Records ! Vous l’aurez compris, cet album est pour les fans du style. Ah oui, il y a deux titres bonus !… Bon moi, je me suis endormi avant !!

JADED HEART

Stand Your Ground

Label : Massacre Records

Sortie : 27 novembre 2020

Chro by Seb 747

En ce jour précédent le début du « je re-déconfine » progressif français, voici que nos copains Allemands sortent un nouvel album : « Stand Your Ground ». Avec une discographie longue comme le bras, puisque « Stand Your Ground » est leur quatorzième LP, le huitième depuis l’arrivée du chanteur suédois Johan Fahlberg, Jaded Heart a de quoi ravir ses fans, ou de les déstabiliser, ce qui pourrait être le cas ici.

Sur ce Full Length, vous ne trouverez que des titres Up tempo ou Mid tempo. En effet, « Stand Your Ground » est le premier album de l’histoire du groupe sans claviers ! Les chansons sont plus chargées, plus rugueuses et encore plus lourdes de guitare que sur l’album précédent. Le groupe s’appuie à nouveau sur de puissants riffs heavy / power metal, parsemés d’une multitude de chœurs agressifs.

Sur ce LP, une puissance métallique se ressent comme un coup de poing dans l’œil ! Et ça fait mal ! Les chants bruts sont excellemment interprétés par Johan Fahlberg, tandis que le refrain contient des contributions vocales nettement plus claires.

Produit par Erik Martensson (W.E.T., Ammunition, Eclipse…), Jaded Heart abandonne son passé de groupe AOR pour s’enfoncer dans les méandres du power metal nettement plus moderne.

Même si c’est un bon album, je le trouve un peu trop agressif, voire, mais ce n’est que mon avis, un peu trop linéaire. Un album à réserver aux puristes du genre heavy/power metal ou aux inconditionnels du groupe qui ne seront déçus à aucun moment. Du coup quand même, je retourne me pencher sur le dernier Michael Bormann’s Jaded Heart, « Feels Like Yesterday », sorti l’an passé.

Leave a comment