LUCKY PETERSON : Live Report @ la Tannerie de Bourg en Bresse (01) – 17 novembre 2019

LUCKY PETERSON @ La Tannerie – Bourg en Bresse (01)

Report et Photos by Ti-Rickou

Bon changement de décor, là c’est à la Tannerie de Bourg en Bresse que ça se passe et changement de style vu que c’est pour un concert de blues, du bon, du vrai !

Enfin du blues pour la tête d’affiche car en ce qui concerne la première partie FESTER, on est plutôt dans du folk, avec un mec et sa guitare. J’ai toujours du mal à voir le rapport entre du folk à la guitare acoustique et du blues qui te fait danser tout seul. Encore une fois, ça ne fonctionne pas du tout sur moi, lol ! Je trouve juste ça soporifique et j’ai envie de lui dire que MUDDY WATERS a inventé l’électricité.

Du coup, je sors prendre l’air et j’en profite pour papoter en attendant qu’il ait fini. Je profite de la pause pour me faufiler devant dans une salle bien remplie. Le blues est toujours porteur !!!

LUCKY PETERSON @ La Tannerie – Bourg en Bresse (01)

Allez, c’est parti ! Heu… tiens, LUCKY PETERSON n’est pas sur scène pour le premier morceau… C’est un blanc qui est à la guitare… Et qui annonce LUCKY PETERSON… qui se dirige vers… l’orgue Hammond ! Et oui, il s’assoie à l’orgue !

Bon, c’est bien mais je suis un peu déçu quand même. C’est un putain de guitariste que je suis venu voir ! Et même si l’orgue a un putain de son et que le guitariste est bon, bah ce n’est pas pareil. Même si les morceaux sont des pépites blues, je suis un peu frustré quand même.

A un moment, une chanteuse monte sur scène et nous fait plusieurs morceaux avec eux.

A la fin du concert, LUCKY prend la guitare (enfin !) et va dans le public pour un putain de medley ! Heu, il est où ? Juste à côté de moi au fond de la salle, près de la
porte !! D’ailleurs, il en profite pour sortir et regagne son stand merch’ pour dédicacer (si, si !). Les musicos sur scène terminent le morceau et c’est fini.

Les gens dans le public sont contents de pouvoir faire signer leurs albums. Moi, je prends un selfie avec lui (vous n’aviez quand même pas cru que j’allais me barré comme ça, lol ?!!).

LUCKY PETERSON @ La Tannerie – Bourg en Bresse (01)

Et voilà, la soirée blues touche à sa fin. Sniff. Ca me fait quand même très très bizarre d’avoir revu LUCKY PETERSON en live sans qu’il joue (ou presque) de guitare. Ce qui est cool avec les concerts du dimanche, c’est que ça finit tôt. Un
grand merci à la Tannerie pour cette soirée !!!

HIGHWAY + OVERDRIVERS + ANIMALIZE : Live Report au Rock ‘n’ Eat Live de Lyon (69) – 08 novembre 2019

HIGHWAY @ Rock’n’Eat Live – Lyon

Report et Photos by Ti-Rickou

Je n’aime vraiment pas devoir faire des choix cornéliens du style : aller voir TARCHON FIST et AMON SETHIS au Warmaudio ou aller au Rock ‘n’ Eat Live voir un groupe que tu n’as jamais vu et dont tu n’entends que du bon, ANIMALIZE. En plus, ils passent avec HIGHWAY, les copains de Sète et de Montpellier et les fous furieux d’OVERDRIVERS. Tout bien réfléchi, TARCHON FIST a une date le lendemain à Grenoble donc direction le Rock ‘n’ Eat !

C’est peut-être parce que c’est un jour férié mais je me gare finger in the noze ! Le concert n’est même pas commencé quand j’arrive, trop fort !

ANIMALIZE @ Rock’n’Eat Live – Lyon

Tiens, ANIMALIZE c’est un trio… Je ne sais pas pourquoi, je pensais qu’ils étaient quatre.

Bon, le bassiste chante. Putain, ça dépote grave sa mère-grand dans les traboules secrètes ! Que ce soit en anglais ou en français, leur hard heavy à l’ancienne est très efficace, la voix du chanteur est parfaite, la basse très maidenienne et aussi très bien trouvée, la guitare et la batterie sont nickel. Les musicos ont un vrai look et une mega attitude sur scène. Putain, c’est très bon !

Juste à choisir entre l’anglais et le français, pour ma part, j’ai quand même une petite préférence pour les morceaux en français. En tous cas, un groupe à suivre, c’est clair !!!

OVERDRIVERS @ Rock’n’Eat Live – Lyon

Allez, pause avant le prochain groupe, OVERDRIVERS !! Oh yeah ! Et c’est parti, les cousins français de AIRBOURNE et d’AC/DC attaquent, version les freins, c’est pour les lâches. Le hard boogy australien à donf’ et putain encore une fois ça fonctionne. Le gens dans le public sont comme des dingues. Putain, c’est mega bon !

Bien-sûr, ils n’ont pas inventé le hard boogy et alors ? C’est mega bon et j’ai les cheveux qui bougent tout seul. Pour le reste – l’innovation, etc – je m’en tamponne grave le coquillard. Moi, j’aime ce hard-là, pas du metal pouet pouet, du putain de hard des familles ! C’est clair, je ne suis pas un metalleux, je suis un putain de hardos qui prend son pied avec les OVERDRIVERS.

Le groupe nous en donne pour notre argent, ils courent, ils sautent, ils se donnent à deux cent pour cent, ça sent l’alcool et le rock ‘n’ roll !! Putain,  c’est bon ! L’esprit AIRBOURNE avec leurs compos à eux. Le hard-rock vit encore car les OVERDRIVERS ne le laissent pas mourir, tué par des tribute bands à deux balles !!! Ouah, c’est fini ! Trop bon !!

HIGHWAY @ Rock’n’Eat Live – Lyon

Allez, il y a encore les HIGHWAY à venir. Je suis mega content car il y a vraiment trop longtemps que je ne les ai pas vus en live, moi ! Et encore une fois, je ne vais pas être déçu. Leur hard-rock à eux fonctionne toujours vraiment bien en live. En plus, c’est une tuerie ! Le public chauffé à blanc répond par une mega ambiance et en communiquant avec le groupe. Le Rock ‘n’ Eat est le temple du hard-rock ce soir !

Les HIGHWAY sont des showmen, ils aiment la scène et partager avec le public et ils se donnent à cent dix pour cent, sans calcul, juste pour le plaisir de distiller leur musique. Il faut dire qu’ils ont des putains de brûlots en leur possession, du genre à te faire bouger les cheveux tout seul et bien-sûr te niquer la nuque !! C’est le kiné qui va être heureux, lol ! Encore une fois, c’est juste trop court. Sniff.

Je viens de passer une putain de soirée avec trois groupes de barges de rock hard. Rien à jeter ! Le genre d’affiche sans remplissage inutile et où le groupe local n’était pas juste là pour faire venir ses potes !! Merci le Rock ‘n’ Eat et Pedro pour cette super affiche ! J’ai bien fait d’être venu, moi !!

CHRONIQUES CD Archives : Novembre 2019

MAMMOTH MAMMOTH – KREUZUNG

Label : Napalm Records – Sortie : 08 novembre 2019

Vu que leur dernier album m’avait mis une grosse baffe, de même que leur prestation live à Genève, je suis impatient de découvrir leur nouveau bébé aux australiens de Mammoth Mammoth… même s’il lui ont donné un nom bizarre : « Kreuzung » !

Je suis aux taquets. Et putain, ça part mega fort dans la famille « je te file des pêches dans la tronche » !! Leur stoner rock‘n’roll musclé est là pour nous déboîter la tête et ça fonctionne à merveille. C’est puissant, lancinant à souhait. Et cette voix, que du bonheur ! Bon OK, ça bastonne sec pour du stoner mais c’est ça qui est bon. Ils ont leur style à eux, l’esprit de Motorhead et d’AC/DC baignant dans du stoner épais. Ce « Kreuzung » reprend bien là ou le disque d’avant l’avait laissé. En plus personnel, je trouve. En tous cas, foncez sur ce putain d’album de malade ! Pour moi, c’est bien-sûr un mega, énorme coup de foudre dans le tronche !!!!!

CONJURING FATE – CURSE OF THE FALLEN

Label : Pure Steel Records – Sortie : 15 novembre 2019

Sur ce coup-là, j’espère que le contenu sera meilleur que la pochette ; je la trouve vraiment moche (si, si). Ceci étant dit, je passe outre et c’est parti direction l’Irlande avec Conjuring Fate et leur « Curse of the fallen ».

Ouf, d’entrée de jeu, la pochette n’est pas du même calibre que l’album. Yes !! Musicalement, on est dans un mélange NWOBHM et power metal. On sent qu’ils on été bercés par Maiden, Saxon et consorts ! Il y a des duels de guitares, un très bon chanteur, des riffs de tueur, des refrains qui restent en tête, bref tout pour plaire aux festivaliers du Rising Fest, du Pyréenéan Fest ou de Fismes. Une occasion de ressortir sa veste à patches et de vérifier si le mode headbanguing automatique fonctionne !

Une bien bonne surprise qui ravira les nostalgiques de cette époque glorieuse. Long live heavy metal 80 !!! Vu l’âge avancé de nos héros, c’est toujours avec plaisir que je découvre de nouveaux prétendants au trône. Bref, vous aussi ne vous bloquez pas sur la pochette et laissez vous guider par la musique. Une découverte bien sympa pour passer l’automne.

FRANCK CARDUCCI – THE ANSWER

Label : Autoproduit – Sortie : 28 novembre 2019

Je flingue le suspect d’entrée : fans de Carducci, de prog’, de rock et de hard-rock, vous qui aimez les belles mélodies, les beaux solos, les musiciens qui touchent grave sans vous prendre la tête pour autant, vous allez être aux anges car une fois encore Franck Carducci prouve qu’il est le meilleur représentant actuel du style en France mais aussi in the world !!

Les anglais le savent déjà. J’espère qu’avec « The Answer » les francais et le reste du monde le sauront aussi. Comment je suis un peu trop enthousiaste ? Non, juste réaliste. Les morceaux sont sublimes. Certains sont bien prog’ quand d’autres affichent un prog’ rock limite hard 70. En tout cas chaque morceau est une perle qui s’emboîte parfaitement pour faire un magnifique collier… heu, un superbe disque, bien-sûr !

Pour vous le prouver, écoutez le 2e titre « Slave to Rock‘n’Roll », il va entrer en vous et quand vous l’aurez en tête, vous ne pourrez plus vous en passer ! Une tuerie d’hymne, ce morceau rock hard prog’. Un futur classique. « Love is the Answer » est lui très prog’. Clavier et flûte vont vous transporter dans un autre univers.

Je ne vais pas faire du titre par titre, c’est clair, je les aime tous ! J’espère vous avoir donné l’envie de découvrir ce groupe et cet album car pour moi, c’est vraiment LE groupe de prog’ rock à suivre. Pas la peine que je vous dise que c’est un album coup de coeur, je pense que vous l’avez compris !!!

CHRONIQUES CD Archives : Octobre 2019

NIGHTSTALKER – GREAT HALLUCINATIONS

Label : Heavy Psych Sounds – Sortie : 04 octobre 2019

8e album pour ce groupe originaire de Grèce. La pochette donne le ton, du heavy psyché 70 !!! Putain, j’ai hâte de découvrir ce « Great Hallucinations », moi !

D’entrée de jeu, les grecs t’attrapent, te retournent et t’ e…. te retournent la tête avec leur heavy venu tout droit des 70 mais revu et corrigé pour 2019. Du Black Sabbath qui n’aurait pas vieilli et qui aurait grandi sur une île grecque, élevé par des parents hippies carrément allumés, fans de Kyuss, Monster Magnet et Motorhead. Putain, la voix d’Ozzy n’est pas loin ! Et leur univers est fabuleux. Je suis loin, sur une plage en train de manger du poisson frais et de fumer des cigarettes mal roulées en regardant la mer danser. Bon, il y a aussi des poissons volants multicolores qui font joujou au-dessus ! Heu… là, je suis peut-être parti un peu loin mais c’est de leur faute aussi Monsieur le Juge, leurs morceaux m’ont mis la tête à l’envers et quand ça a été fini, je me suis retrouvé avec un sourire banane pendant longtemps !! Heu, comment j’ai droit à un dépistage de produits stupéfiants ? Est-ce que ça détecte du putain de heavy psyché car si c’est le cas, je vais être positif à donf !!!

Forcément, album coup de cœur à découvrir d’urgence !! Ah oui, la prochaine fois que je vais en Grèce, je veux de la musique original grecque mais du Nightstalker, pas du sirtaki pour touristes, moi. Je veux du c’est bon pour mes esgourdes !!!

KA-EL – WITCHES OF MARS

Label : Argonauta Records – Sortie : 04 octobre 2019

Le premier qui pense « nom de merde, groupe de merde » sort directement jouer sur l’autoroute car les norvégiens nous ont déjà délivré des albums de très bonne facture. La pochette est très kitch dans le style film d’horreur de série Z mais bon, ça donne envie !

Et d’entrée, on part pour les 70’s avec un hard-rock psyché doom, une voix très « Ozzy est mon copain », des morceaux qui te font voyager sans être obligé de gober des champignons qui font rigoler. Alors bien-sûr, la prod’ sonne datée. La voix est en retrait, les guitares sonnent saturé, les riffs sont lourds et puissants. L’atmosphère est elle-aussi très pesante, très Black Sabbath, mais c’est ça qui est bon ! On peut leur mettre plein d’étiquettes car ils ont plein de bonnes inspirations.

En tous cas, c’est un album indispensable pour tous fans du style et pour tous ceux qui trouvent que toutes les prod’ ont le même son. Kal-El ne te laissera pas indifférent car soit on adore, soit on déteste. Pas de milieu. Pour ma part, c’est évidement le premier cas et c’est donc un album coup de cœur. Of course. Allez, je peux maintenant ouvrir les rideaux et éteindre l’encens. Heu… chérie ? Qu’est-ce que tu fais avec une corde ???!!!!

DOG ‘N’ STYLE – ONLY STRONGER

LABEL : Autoproduit – Sortie : 05 octobre 2019

Vous aimez le hard-rock qui vous file la banane, qui pulse, qui sent le rock et blues mais moderne quand même ? Alors les Dog ‘n’ Style vous ont entendu !

Ce disque est plein de morceaux de fucking rock ‘n’ roll qui vont régaler tes voisins parce que tu vas (forcément) écouter ça à donf’ !! J’adore la puissance mélodique qu’ils dégagent, la voix est nickel et les paroles sont en anglais et sympas. Bref, le genre de disque que perso je me passe en boucle, un CD coup de cœur à découvrir d’urgence. Ah oui, j’ai oublié de vous dire : ils sont français en plus !!!

ECLIPSE – PARADIGM

Label : Frontiers Music – Sortie : 11 octobre 2019

Je crois qu’il n’est plus nécessaire de présenter Eclipse, le groupe de Erik Martensson. La seule chose à faire, c’est de parler de leur nouveau CD, « Paradigm ».

On est bien-sûr dans du hard-rock classieux, tendance FM. FM mais pas mou (bon d’accord chérie, pour toi c’est toujours trop mou !!). C’est bon, c’est bien fait, bien produit… Heu normalement quand je mets ce type de phrases, ça veut dire que je n’en ai rien à dire, ni en mal ni en bien et que je me suis limite fait chié. Ce n’est pas forcément faux mais, dans ce cas précis, si. Les morceaux sont magnifiques, très mélodiques. La voix est superbe, les solos sont d’une finesse mais tu ne t’emmerdes pas. Tu peux même l’écouter en roulant sans risque de t’endormir. Pour conduire, c’est parfait.

Alors bien-sûr, les fans de heavy vont détester mais pour les fans de FM et de AOR, ça va être la fête du string ! C’est un excellent album que je conseille à tous les fans de Dare et consorts. Pour les autres, ben c’est simple, allez jouer sur l’autoroute ! Bref, c’est mon coup de cœur FM !

LIFE OF AGONY – THE SOUND OF SCARS

Label : Napalm Records – Sortie : 11 octobre 2019

Les new yorkais de Life of Agony sont de retour avec un nouveau CD ! Eh oui ! C’est bizarre parce que normalement, je ne suis pas fan de ce metal moderne mais eux j’aime bien. Et donc je me lance dans l’écoute de ce Sound of Scars avec un a priori favorable.

Et voilà, je rentre direct dans leur univers ! Ils m’emmènent dans leur monde un peu sombre avec des morceaux variés, puissants… Et cette voix !! Cet album est vraiment très bon. Ils continuent sur leur lancée sans tomber dans une routine quelconque. J’ai du mal à choisir des morceaux plus que d’autres. Vraiment. Plus je l’écoute, plus je l’aime. Qui a dit que je n’étais pas ouvert au metal moderne ? Quand il y a une vraie voix et que c’est fait comme ça, pas de problèmes, j’adopte !! Allez, album coup de coeur Ti-Rickou ! Les fans, vous pouvez investir sans risque et pour les autres, jetez une oreille et vous serez agréablement surpris.

THE FERRYMEN – A NEW EVIL

Label : Frontiers Music – Sortie : 11 octobre 2019

Pour ceux qui ne connaissent pas le groupe, c’est juste le groupe de Ronnie Romero (ex-Rainbow, MSG, Coreleoni, etc) au chant, de Magnus Karlsson (Primal Fear) à la guitare, basse et claviers et de Mike Terrana (Rage, Axel Rudi Pell) à la batterie.

Ces trois-là nous distillent un bon vieux hard-rock à la Dio, Rainbow, un hard-rock classieux soutenu par la frappe de Mike Terrana, les envolées guitaristiques de Magnus et la putain de voix de Ronnie qui magnifie l’ensemble. C’est dingue ce mec, tous les disques où il apparaît sont énormes ! Et il est énorme ce chanteur avec son timbre un peu Dio, un peu Steve Lee, le reste à lui. Il est facile et vrai. Il met dans sa voix cette émotion qui manque à un Jorn Lande ou à Jeff Scott Soto. Et encore une fois, ça marche !

Comment je ne suis pas objectif, moi ? Ce n’est pas de ma faute si c’est la plus belle voix du metal à ce jours et que c’est une crème doublé d’un putain de frontman. Ah, j’en fais beaucoup ? Je ne crois pas, non. La preuve, cet album est magnifique grâce à ce truc spécial qu’il met quand il chante, cette implication irremplaçable ! Magique, il est magique.

Bon, il n’y a pas que Ronnie, ça joue à mort et ce n’est pas chiant, pas mou. Bref, c’est un superbe album qui vient ce positionner comme mon album préféré tous styles confondus de 2019 tout simplement. C’est donc un monstrueux coup de foudre ! Même ma mère-grand l’aime, c’est vous dire ! Comment chérie, ma grand-mère est morte depuis longtemps ? Oui mais si elle était en vie, elle l’aurait aimé, c’est sûr !

Fans de Rainbow, de hard à l’ancienne, foncez sur cet album. A star is born, il s’appelle Ronnie Romero et si tous les guitaristes le veulent, ce n’est pas pour rien !!! Putain, j’ai les poils qui se dressent (j’ai dit, les poils !).

ALUNAH – VIOLET HOUR

Label : Heavy Psych Sounds – Sortie : 11 octobre 2019

Alors dans la famille hard doom, je voudrais les anglais de Alunah. Ah, tu ne l’as pas ? C’est un groupe qui fait du hard doom à la 70 avec du coup ce côté kitch, gentillet qui cache une face malsaine, une musique qui t’endors avec un côté inoffensif. Mais le chat, lui, ne s’y trompe pas, il a les poils qui se hérissent et il devient noir.

Les bougies s’allument toutes seules et un signe étrange et flippant apparaît sur le sol pendant que la voix de la chanteuse hypnotise. Des forces noires sont en action, le crucifix tombe du mur. Bref, ça fout quand même la trouille à mère-grand, catcheuse de son état, et à sa petite-fille pourtant bercée à Mayhem et consorts. Là, c’est plus terrifiant, pas de voix d’outre-tombe mais une douceur candide qui cache forcément quelque chose, pas de déversement de riffs saturés mais des notes lancinantes.

Allez, je rallume la lumière. Le chat est redevenu blanc, tout va bien. Un disque que tu apprécies encore plus à la deuxième écoute car tu n’es plus surpris et que tu as moins peur. Album à conseiller quand même aux initiés du genre !! Heu chérie, tu peux sortir du placard, c’est fini. La fée Carabosse est partie avec sa sique envoûteuse !!!

MICHAEL SWEET – TEN

Label : Frontiers Music – Sortie : 11 octobre 2019

Michael Sweet (Stryper) nous revient avec un nouveau bébé appelé « Ten ». Pourquoi « Ten », bah c’est son 10e album tout simplement ! En plus, il y a un morceau portant sur les 10 commandements. Pour cet album, Michael a invité des copains : le chanteur Todd La Torre (Queensrich), le batteur Will Hunt (Evanescence), le bassiste John O’Boyle et les guitaristes Joel Hoekstra (Whistesnake, Night Ranger), Jeff Loomis (Arch Enemy, Nevermore), Marzi Montazeri (Exhorder, Philip H. Anselmo & les Illégaux), Gus G. (Firewind, Ozzy Osbourne) et Andy James. Voilà pour le casting. Mais, comme tout le monde le sait, ce n’est pas parce qu’on a des bons joueurs que l’équipe gagne le match. Il ne me reste donc plus qu’une chose à faire : écouter ce « Ten ».

Bon déjà, le son et la prod’ sont parfaits. Et la musique ? Ben, c’est du heavy metal, du style « Dio est mon papa, na » !!! Les morceaux sont sympas, bien joués, bien faits, bien chantés, tout bien. Peut-être un peu trop bien du coup, c’est trop propre, trop pensé. Il n’y a pas de folie, de tripes, de je ne sais, du truc en plus qui fait d’un bon album un chef d’œuvre. Il ne manque pas grand-chose mais voilà, je ne suis pas sûr de m’en rappeler le mois prochain. Dommage car c’est un bon album et il y a deux titres que j’aime plus que les autres. Heu, comment je chipote ?!!!

PSYCHOPUNCH – GREETINGS FROM SUCKERVILLE

Label : Massacre Records – Sortie : 18 octobre 2019

Les punk-rockeurs scandinaves de Psychopunch sont de retour !! Et leur punk rock festif aussi.

Le moins que l’on puisse dire après l’écoute de ce « Greetings From Suckerville », c’est qu’ils sont en forme… et inspirés !! Les morceaux sont courts mais efficaces. Tu as envie de chanter les refrains avec eux, de vider des pintes avec tes potes dans une taverne en délirant un max, question d’oublier tes problèmes. Alors attention, c’est festif mais pas mou du genou. Ca pulse quand même ta mère-grand dans le Saint-Marcellin ! Ce n’est pas du punk à roulettes, bien propre et taillé pour MTV. Là, c’est plutôt sale et imbibé de houblon. Bref, tout ce que j’aime dans ce courant.

Un groupe et un album à découvrir d’urgence pour un croisement des Ramones, de Hanoi Rocks et des Pogues !! Bien-sûr, c’est un album coup de cœur de Ti-Moi !!!

LOWBURN – PHANTASMA

Label : Argonauta Records – Sortie : 25 octobre 2019

Vous êtes fans de riffs envoûtants et hypnotiques, de doom stoner, de Black Sabbath et consorts ? Lowburn devrait vous combler au-delà de vos attentes. Après Battleore, Tomi Mykkänen et Henkka Vahvanen ont monté Lowburn. Depuis ils continuent à nous abreuver de leurs morceaux mêlant stoner, doom et psyché avec une voix râpeuse à souhait qui résonne parfaitement dans cette ambiance musicale.

En plus, leurs morceaux ne sont pas redondants pour un sou, pas de point faible dans ces 4 morceaux. Du pur bonheur doom stoner. Un album à conseiller à tous les fans de Clutch et autres consorts et c’est un album coup de cœur. Voilà, c’est à vous de les découvrir, moi je me fais une omelette aux champignons et je retourne dans le désert !!!

VELVET VIPER – THE PALE MAN IS HOLDING A BROKEN HEART

Label : Massacre Records – Sortie : 25 octobre 2019

Le groupe de heavy metal allemand avec chanteuse Velvet Viper nous revient avec un nouveau CD. Eh oui.

Oui, c’est bien typé metal germanique, un côté Doro aussi. Oui, c’est carré, bien fait, sans fioritures. La voix est superbe. OK, je ne suis pas objectif dès lors qu’il y a une fille au micro et que je suis bon public dans ces cas-là. Mais, là encore, ça passe bien avec la musique. La preuve, j’ai le headbanguing automatique qui s’est déclanché ! Moi, j’aime bien ce côté doom dans le heavy. Dommage qu’il n’y ait pas une prod’ plus puissante. Sinon rien à redire. Plus qu’à le ré-écouter très fort pour ne plus entendre la tondeuse des voisins !!!

CATHUBODUA – CONTINUUM

Label : Massacre Records – Sortie : 25 octobre 2019

Cathubodua… heu… pas un nom facile que ces belges ont choisi ! Et en plus on ne pense pas forcément qu’ils oeuvrent dans du metal symphonique avec chanteuse. Tiens, je viens de perdre la moitié des lecteurs !!

Les autres, fans de Nightwish, Tarja et consorts, vous avez bien fait de rester car vous allez vous régaler avec ce disque. La voix est superbe, les compos sont très belles. Il y a tout ce que j’aime dans ce courant. Après, ce qui fait la différence entre ce « Continuum » et tous les autres albums qu’on a écoutés bah, c’est la qualité des morceaux. Cet album s’écoute avec grand plaisir. Je conviens que le chant lyrique peu en agacer certains mais, pour ma part, je trouve qu’il est parfaitement dosé. Il en est de même pour les passages doux qui alternent avec des titres plus metal pour créer au final une très bonne harmonie.

La relève est là ! Le symphonic metal n’est pas mort !! Comment c’est bien dommage, chérie ??!! Pour ma part, c’est un vrai coup de cœur pour cet album made in Belgium !!

SPIT RECKLESS – HEAT MAKER

LABEL : Autoproduit – SORTIE : 02 juin 2018

Les suisses de Spit Reckless vous présentent leur nouveau né, il s’appelle « Heat Maker » et contient 11 titres.

C’est un album de… allez hard-rock mélodique ou de hard FM moderne. Un peu dur de leur mettre une étiquette. En tout cas, c’est varié ! On passe de la belle ballade FM à un morceau binaire qui t’arrache ta tête à toi. Les morceaux se suivent mais ne se ressemblent pas. Le point commun entre eux c’est que c’est du rock et que c’est méga bien fait. En plus, ça joue grave ! La voix est superbe, chaude, envoûtante ou rocailleuse selon les morceaux.

Moi, j’ai craqué pour ce groupe helvète qui s’inscrit sans problème dans la ligne des Gotthard, Sideburn, Worry Blast et consorts en prenant une voix un peu plus rock. C’est vraiment un album qui vous fera taper du pied et vous redonnera la pêche sans le noyau. Bien sûr, c’est un coup de coeur.