SILVERTRAIN + LOOKING FOR MEDUSA : Live Report @ Les Arts dans l’R de Peronnas – 25 octobre 2017

SILVERTRAIN

Aujourd’hui, je suis content. Même triplement content. Premièrement, je vais en concert pas loin de ma base, dans une salle cool où je ne vais pas souvent, deuxièmement, je vais revoir mes copains de SILVERTRAIN que je n’ai pas vus avec leur nouveau line up et troisièmement, je vais enfin pouvoir revoir en live LOOKING FOR MEDUSA sans à avoir faire des heures de route ! Si Ti-Rickou ne vient pas à toi, viens à Ti-Rickou !!!

Bon, je vous imagine déjà penser que je vais quand même me démerder pour louper une partie du set de MEDUSA… Que nenni, bande de mauvaises langues ! Je suis même en avance !! Eh oui… J’ai donc le temps de dire bonjour aux groupes, de dire bonjour aux copains et copines et à RAPH et LAETITIA les patrons des Arts dans l’R qui nous accueillent ce soir.

LOOKING FOR MEDUSA

Le temps de s’installer confortablement sur une chaise – ou un fauteuil au choix – et LOOKING FOR MEDUSA arrive sur scène. Bien sûr, je n’en loupe pas une miette ! D’entrée de jeu, je sais que ça va le faire. Que ce soit sur leurs anciens morceaux ou sur les nouveaux (un nouvel album doit bientôt sortir), je m’éclate comme un petit fou. Il faut dire que j’ai eu un véritable coup de foudre pour ce groupe, aussi bien au niveau des compos que de l’interprétation ou de la voix d’OLIVIER, le chanteur.

Musicalement, on va dire qu’on est dans du hard-rock avec, suivant les morceaux, diverses influences. Mais de toute façon, ça passe toujours très bien. J’ai un petit bémol pour un morceau en français un peu dans le style de TRUST moderne (mais bon OLIVIER n’a ni chemise à fleurs ni bob sur la tête). Pas que ce morceau soit mauvais mais j’apprécie moins cette direction. Sinon, les nouveaux morceaux donnent vraiment envie d’avoir l’album.

LOOKING FOR MEDUSA

Scéniquement, les musiciens profitent de cette superbe scène pour pouvoir s’exprimer et malgré le fait que la salle ne soit pas blindée, l’ambiance est très bonne. Comme d’habitude, le public assis, ça fait bizarre ; ce n’est effectivement pas la même chose, mais perso je trouve que ça donne un côté « concert en famille » que j’apprécie beaucoup.

Les LOOKING FOR MEDUSA ont un coeur gros comme ça. Ils dédicacent une reprise du Thundertrucks » d’AC/DC (fait méga rare pour les MEDUSA qui font rarement des covers… sauf en les arrangeant totalement à leur sauce). Mais là, c’est spécialement pour PHIL YBORRA, le chanteur de SILVERTRAIN qui vient d’apprendre quelques heures avant le concert le décès de son père. Ils demandent au public de bouger et de se lever. PHIL vient sur scène pour chanter et les serrer contre lui. C’est un vrai moment d’émotion.

Les lumières se rallument pour le changement de plateau. Moi, j’en profite pour savoir où en est l’album de MEDUSA car effectivement, je suis impatient du coup ! Bien sûr, je chroniquerai cet album dès que je l’aurais !

SILVERTRAIN

C’est l’heure pour SILVERTRAIN de monter sur scène. Pour PHIL, quoiqu’il se passe, il joue. En parlant avec lui, il m’a dit qu’il n’avait jamais annulé un concert de SILVERTRAIN et vues les circonstances présentes, je lui tire un grand coup de chapeau… Surtout quand on sait que certains musiciens se permettent d’annuler un concert parce qu’ils sont mal lunés ou que leur copain a été méchant. Je ne sais pas vous, mais moi, ça renforce mon respect.

Allez, comme dit l’adage, show must go on, c’est parti ! La dernière fois que je les avais vus, le batteur et le bassiste actuels n’étaient pas les mêmes. Je suis donc curieux de voir le groupe en action et ce que ça va donner.

SILVERTRAIN

Et encore une fois, ça part fort !… Et ça le fait ! Les deux bougres, ils les ont bien trouvés ! SEBASTIEN HINDERSCHIETT, le bassiste est un vrai lapin Duracel monté sur ressorts. Moi, je suis un peu dégoûté parce que chaque fois qu’il saute (et il saute haut !), je n’arrive pas à le choper en photo ! Et putain, ça déménage !

Musicalement, rien à dire, ça le fait grave. En plus, avec son compère derrière les fûts (ALEX DUMAS), c’est une section rythmique très efficace. On s’en rend compte sur les nouveaux morceaux d’un album qui doit sortir très très bientôt, c’est parfait ! Le guitariste, lui je le connais ! FLORIAN MERINDOL maîtrise parfaitement son instrument et l’alchimie fonctionne à fond avec les nouveaux membres du groupe.

PHIL, avec ce sang nouveau, ça fonctionne aussi très bien. Bon, il faut avouer que moi, j’aime sa voix ! Après, sur les nouveaux morceaux, j’ai trouvé qu’il prenait une intonation un peu en voix de nez à la OZZY OSBOURNE et que sur ces morceaux, rien à dire, ça fonctionne. Surprenant le virage, mais ouais, ça le fait ! C’est à la fois moderne et hard et vraiment en live, ça dépote.

On va avoir la chance d’entendre pas mal de morceaux de leur futur album et quelques morceaux de leurs albums précédents. Eux aussi, tout comme les LOOKING FOR MEDUSA, sont méga heureux de jouer et PHIL est encore plus heureux de rejouer aux Arts dans l’R. Le public toujours bien installé n’en perd pas une miette. C’est vrai qu’on n’a pas trop l’habitude d’assister à un concert assis, mais quand c’est le cas, on apprécie bien.

Comme toujours dans ces cas-là, le temps file à la vitesse de ma grand-mère en overboard dans la salle de bain.

SILVERTRAIN et LOOKING FOR MEDUSA

Bien-sûr, SILVERTRAIN ne va pas clôturer le concert comme ça, ils font venir les MEDUSA sur scène pour faire une photo groupée avec eux. C’est ça SILVERTRAIN, une véritable générosité dans la musique et dans la vie.

Dès la fin du concert, on retrouve les deux groupes à leurs stands merch’ pour poursuivre la soirée. Pour l’after, je le garde pour moi !!!

Un grand merci à LAETITIA et RAPH pour avoir programmé et maintenu cette soirée. Un grand merci aux LOOKING FOR MEDUSA et SILVERTRAIN d’être venus jouer et bien sûr un spécial merci à DOM et PHIL.

Long live rock’n’roll my friends !!!

SILVERTRAIN