Tagged: DECINES

LEAVES’ EYES + MAYAN + ALMANAC : Live Report @le Warmaudio de Décines (69) – 19 avril 2018

LEAVES’EYES @ Warmaudio

En cette période de fortes chaleurs – non, je ne déconne pas – j’hésite… Soit aller à la piscine, soit faire comme beaucoup de mes copains et me tirer en week-end au bord de la mer, soit aller à la soirée organisée par SLH au Warmaudio avec LEAVES EYES, MAYAN et ALMANAC. Bon, la piscine est fermée et me tirer en week-end, je ne peux pas car je suis dans l’organisation d’un concert le samedi. Donc, comme j’adore les concerts et que sur l’affiche il y a un groupe que je veux absolument voir (ALMANAC), le choix est vite fait : direction le Warmaudio !

René si tu nous lis, la suite va te faire rire. J’avais oublié qu’on était en vacances scolaires, qu’il y avait forcément de la circulation aux alentours de Lyon et que ça allait franchement être coton pour arriver au Warmaudio. Et bien sûr comme je ne suis pas arrivé dans les premiers, le parking est full ! Non René, je ne déconne pas.

ALMANAC @ Warmaudio

Je me précipite jusqu’à la salle où il y a évidement un groupe qui est en train de jouer. Je prie les Dieux du Metal que ce soit MAYAN… Et…. perdu !! C’est ALMANAC qui ouvre la soirée ! Je rate donc royalement la plus grande partie du show du groupe que je venais principalement voir. Je suis dégoûté ! Surtout que putain, ça joue méga grave ! Ca me confirme que ce groupe-là, il ne fallait pas le louper.

ALMANAC

Leurs morceaux en live, c’est une tuerie. Le chanteur quelle voix ! Et, en parlant du chanteur, quand je commence à prendre mes photos, sa tête me parle vraiment, mais vraiment, hein ? Je sais que je l’ai shooté récemment, c’est sûr. Mais bon pas le temps de cogiter là-dessus, je dois me concentrer sur ce que je vois et surtout sur ce que j’entends.

J’en oublierai presque qu’il y a aussi une chanteuse JEANNETTE MARCHEWKA qui elle aussi a une belle voix.

Le public présent dans la salle est comme moi, il adhère carrément à ALMANAC. Il faut dire aussi que le guitariste n’est d’autre que VICTOR SMOLSKI, le guitariste de RAGE. Ca me fait tout drôle de l’entendre dans ce registre-là mais putain, ça le fait bien !

ALMANAC @ Warmaudio

De toute façon, il est clair que j’en prends plein les oreilles – le son est bon – et plein les yeux car tous ces musiciens sont excellents en live. Est-ce que j’ai besoin d’expliquer que je suis mega dégoûté quand ils arrêtent ? J’ai comme un méchant goût d’inachevé et de reviens-y, moi !

Comme il fait mega chaud dans la salle, j’en profite pour aller prendre l’air. Et bien-sûr, il y a le chanteur d’ALMANAC qui me regarde… et qui me remercie pour le report que j’ai fait du concert de PINK CREAM 69 à Grenoble ! Mais oui, c’est DAVID READMAN !!! Je vous l’avais bien dit que je l’avais shooté récemment,  lol ! Ce n’est pas que je n’ai pas de mémoire, c’est juste qu’il faut qu’elle revienne !

MAYAN @ Warmaudio

Bon, on papote, on papote mais il y a MAYAN qui commence à jouer. C’est bizarre, je ne suis pas forcement pressé de rentrer, moi. Il y a beau avoir le mot « mélodique » avec le mot « black », je ne sais pas pourquoi, je suis toujours suspicieux ! En plus, ça commence par une double caisse. Hummm, Rickou il est heureux !

Tiens, la voix est super belle, chant clair. Là, effectivement, je suis devant la scène. En plus, i y a aussi une chanteuse qui a également une super belle voix. La musique, c’est du metal mélodique très recherché. C’est assez sympa.

MAYAN @ Warmaudio

Là en revanche, ça se corse…. Pourquoi y a t’il deux mecs qui se rajoutent sur scène pour faire des grosses voix ? Je ne sais pas, ils ont du être punis par leurs mamans parce qu’ils sont très en colère… Sauf que du coup, là, ils viennent me gâcher les belles voix !

Voilà, je vois le côté black et comme je l’avais malheureusement supputé, je n’aime vraiment toujours pas et je ne comprends toujours pas. A part le côté contraste, of course !

Sinon, ça joue bien sûr. Il y a du monde sur scène, ils sont neuf (si, si, je les ai comptés !). C’est clair que leur musique est originale mais c’est aussi clair que ce n’est vraiment pas quelque chose que je peux écouter pendant longtemps. Je repense : « Mais pourquoi est-ce qu’ils n’ont pas joué en premier ?! ». Lol.

MAYAN @ Warmaudio

Mais bon, ils ont des fans. Il y en a qui sont venus exprès pour les voir donc total respect. Et moi, comme diraient les romains, veni vidi, vici…. Enfin sans le vici, d’ailleurs ! Bon, je n’ai pas précisé que dans MAYAN, il y a plein de gens connus dans le metal, donc forcément, c’est quand même super bien fait. Ah, vous voyez que je suis objectif quand même !

Allez, encore une petite pause. le temps de prendre les copains en photos avec tel ou tel musicien (je suis entouré de groupies ! N’est-ce pas René et Lolo ?).

LEAVES’EYES @ Warmaudio

Bon c’est parti pour le dernier groupe de la soirée, LEAVES EYES. Alors là, je suis plus en terrain connu. Effectivement, ce n’est pas un concert pour ma copine allergique au chant lyrique mais moi je suis aux taquets. Allez, ça commence.

Ah non, ça ne va pas recommencer ! Pourquoi le mec barbu aux cheveux longs prend un micro ?!! Il va venir beug… heu chanter avec ELINA SIIRALA, la chanteuse ! Un coup de chance, son micro n’est pas réglé très fort, et du_ coup on ne l’entend pas trop. C’est parfait. En plus, il est génial comme chauffeur de salle, il fait participer le public et le Warmaudio bouge.

Après, on en revient à la musique hein, quand même (après on va m’engueuler parce que je ne parle pas assez de la musique). Ben, il y a des gens qui jouent avec des instruments et c’est bien ! mdr !!! Ils nous font une set list bien sympa et vraiment efficace. Leur metal mélodique avec chanteuse est original. Ils ont une touche bien à eux.

Comme pour MAYAN, le CV des musiciens est très impressionnant et donc sur scène, c’est très pro, chargé de feeling et d’envie, ce qui donne un show qui n’est pas aseptisé, pas « tout calculé ». Après, ceux qui n’aimaient pas au début ne vont pas forcément changer de camp et ceux qui venaient pour eux ne sont pas déçus. CQFD.

Ah oui, cerise sur le cake du petit hard-rockeur. Tous les musiciens des groupes se prêtent avec gentillesse au jeu des photos et signatures d’albums… Même quand on leur amène des disques de leurs autres groupes pour ne pas nommer RAGE ! Ils signent avec grand plaisir et ça pour moi, ce sont des moments qui sont aussi importants que le concert en lui-même.

En plus, ça fait terminer la soirée tout en douceur, en convivialité et on repart tranquille et heureux…. en écoutant ALMANAC à donf dans la voiture pour rattraper les morceaux que j’ai raté ce soir !! Ti-Rickou en mode vert de rage.

Je remercie bien-sûr SOUNDS LIKE HELL pour cette soirée où malheureusement beaucoup de gens ont fait d’autre choix que le mien, soit piscine, soit week-end prolongé.

LEAVES’EYES @ Warmaudio

STREAM OF PASSION + ASYLUM PYRE : Live Report au Warmaudio de Décines – 04 décembre 2015

Bon la destination du soir est le Warmaudio de Décines. Pour les non-régionaux, c’est situé juste à côté de Lyon. J’aime bien le Warmaudio, on peut s’y garer et c’est facile d’accès… Bon OK, c’est aussi parce que je sais y aller ! Donc, pas de problème. Je suis bien à l’heure pour le début des hostilités qui seront ce soir sous le signe du métal symphonique avec chanteuse… Heu non, c’est pas pour ça que j’y vais sans ma femme !!

WEDINGOTH 1

WEDINGOTH

Bon trêve de rigolade, voilà WEDINGOTH, groupe lyonnais, qui monte sur scène et depuis le temps que je veux les voir en live, je suis impatient qu’ils commencent. Et bien sûr, je ne vais pas être déçu.

J’aime la voix de la chanteuse – j’ai dit la voix ! J’hésite à dire que c’est aussi une fille qui tient la basse parce qu’on va me dire que c’est pour ça que je voulais les voir. Bon, le reste du groupe, c’est des garçons ! 

En tout cas, tout ce beau monde sait jouer. Moi, je rentre dedans direct, leurs morceaux étant des portes d’entrée très efficaces. En plus, ils passent très bien le live. Du coup, je trouve leur prestation un peu trop courte.

Allez, l’intermède non-musical me laisse le temps d’aller voir une copine qui visiblement n’est pas bien. Comme je suis très gentil, je lui demande ce qui ne va pas, et là elle me répond qu’elle n’aime pas les filles qui chantent façon lyrique !!! Heu… !! Là, une seule réponse : dommage !! Eh oui, n’oublions pas que c’est quand même la thématique de la soirée ! Je suis mort de rire ! En plus, je ne sais pas pourquoi, mais ça me rappelle vaguement quelqu’un… Ah oui, la tête de la copine en ce moment ressemble étrangement à celle de ma femme la fois où je l’ai traînée dans une soirée blues ! 

MOBIUS

MOBIUS

C’est donc encore mort de rire que je retourne vers la scène pour le début MOBIUS. Ce groupe lyonnais m’est totalement inconnu. Ils ont bien sûr une chanteuse… pour le plus grand plaisir de ma copine !! Heu moi, d’entrée de jeu, je sais que je vais rapidement aller faire une pause pour retrouver les copains à l’extérieur.

MOBIUS, sans les connaître, ça sent très fort le groupe de conservatoire. En clair, des musiciens qui font le conservatoire ensemble et qui décident de former un groupe. Bon eux, ils ont pris option « métal ». Alors bien sûr, c’est bien fait mais il y a un côté scolaire et un manque d’âme et de fun. Du coup, moi, ça me bloque !

En plus, je ne comprends pas leur position sur l’affiche. Ils auraient été bien mieux en premier groupe de soirée plutôt que de passer après WEDINGOTH qui a déjà deux CD à son actif et qui prépare son troisième ! En plus, ils nous ont fait une très bonne prestation ! Bon.

ASYLUM PYRE 2

ASYLUM PYRE

Du coup, ma pause va être un peu plus longue, bien que le spectacle de la copine qui sombre dans le désespoir et assez amusant ! Non, je ne suis pas méchant, juste un peu taquin. Mais chut ! je ne lui ai pas encore dit que les deux autres groupes ont eux-aussi une fille au chant !

Allez retour aux choses sérieuses. Les parisiens – et la parisienne – d’ASYLUM PYRE monte sur scène. Je résiste à l’envie de me retourner pour voir la tête de la copine et je me concentre sur le groupe. Avec ASYLUM PYRE, on repasse dans du sérieux. Leur métal mélodique est parfait pour le live.

ASYLUM PYRE 3

ASYLUM PYRE

Ils ont visiblement l’habitude de la scène et peuvent piocher dans un réservoir de trois CD (dont le petit dernier vient de sortir). Moi, je suis à fond. C’est bien joué, j’adore la voix de la chanteuse et leur setlist de ce soir est parfaite. Bref, une très bonne prestation à laquelle je ne ferais qu’un reproche, c’est d’être trop courte !

Heu, bien sûr la copine n’est pas de mon avis ! En plus, elle vient de capter que tous les groupes ont le même fil rouge, une fille au chant.

Je compatis (Lol !) et me rapproche pour le dernier groupe de la soirée : les néerlandais de STREAM OF PASSION.

STREAM OF PASSION 2

STREAM OF PASSION

Bon, que dire ? Le son est très bon et les lumières sur eux sont superbes. Leurs morceaux en live sont magnifiques, les musiciens sont des habitués de la scène et ils s’éclatent en nous donnant du plaisir.

La chanteuse est très charismatique. En plus d’avoir une superbe voix, communique et fait participer le public. Elle parle même en français ! Elle va prendre le violon sur certains morceaux. Moi, je ne suis pas objectif, je l’adore ! Bref, que du bonheur.

Ils vont nous jouer des morceaux de leurs différents albums, ça tombe bien, ce sont des morceaux que j’aime. Bien sûr, on ne veut pas qu’ils arrêtent ! Et on gagne. On est trop forts ! Ils reviennent pour un rappel et le public est ravi. C’est trop bon.

Allez, trois petits morceaux et c’est fini. Retour brutal à la réalité. Putain, c’était vraiment magique !

STREAM OF PASSION 3

STREAM OF PASSION

Ce n’est qu’un peu plus tard que je me rends compte qu’ils peuvent avoir des effets étranges : probablement lorsque je retrouve la copine prostrée et abattue devant le bar ! Mais bon, pour se remettre, elle pourra écouter tranquillement un des groupes de ce soir en rentrant car le guitariste lui a offert un CD. Bien sûr, elle était trop contente !!

Bon, bien sûr moi je finis ma soirée en faisant des photos avec les groupes qui sont venus dédicacer leurs disques et papoter avec nous. Voilà une soirée comme je les aime.

Un grand merci à Sounds Like Hell pour cette soirée… et bien sûr regret pour le manque de fréquentation du public qui du coup ne sait pas ce qu’il a manqué.  

En tout cas, j’en connais une qui n’a rien manqué ! Du coup, je compatis. Enfin un peu car avec mon sourire banane, ça sonne faux !!

STREAM OF PASSION 1-

STREAM OF PASSION

RENAUD HANTSON, Rock ‘n’ Roll Addiction : Interview Vidéo

RENAUD HANTSON

RENAUD HANTSON

 

J’ai profité du passage de SATAN JOKERS au Warm Audio de Décines (Lyon) pour faire ce que je n’avais bizarrement encore jamais fait : une interview avec RENAUD HANTSON. Bref, un truc sympa juste histoire de papoter avec lui de ses nombreux projets.

Trop gentil Ti-Rickou !

…Ben quoi ? J’aurais pu garder ça pour moi !!

 

Interview réalisée le 24/10/2015

SATAN JOKERS + FORTUNATO + MESSALINE : Live Report au Warm Audio de Décines – 24 octobre 2015

satan jokers w1-

RENAUD HANTSON – SATAN JOKERS

Bon, ça fait vraiment longtemps que je ne suis pas allé sur Lyon moi, lol ! Sans déc’, j’ai presque l’impression de vivre là-bas. Le côté positif, c’est que je n’ai pas à chercher la salle… Bien que !  J’arrive quand même à la louper !  Je suis décidément trop fort !

En tout cas, pour ceux que ça intéresse, je suis à l’heure. Je ne louperai donc pas le début de MESSALINE qui est le premier groupe à passer ce soir. Ca aurait quand même été ballot. Comment ça, ce n’est pas grave puisque j’ai du les voir au bas-mot au moins une bonne vingtaine de fois ? Mais si, mais si ! Et en plus on ne sait jamais, il peut toujours y avoir des surprises !

Bon, le temps de dire bonjour aux copains, de faire quelques petites photos, une petite interview de RENAUD HANTSON – et dire qu’il y en a qui pensent que je m’amuse ! – et le Warm Audio se remplit. Dommage pour les retardataires mais c’est maintenant le moment pour MESSALINE d’ouvrir les hostilités.

messaline w1

ERIC MARTELAT – MESSALINE

Le groupe ne porte pas ses chasubles de templier ce soir, mais rassurez-vous, elles ne sont pas loin !

Et d’entrée de jeu, ERIC MARTELAT, le chanteur de MESSALINE annonce la surprise dont je parlais tout à l’heure : ce n’est plus JOHN qui officie derrière les fûts mais JIMMY. Pour ceux qui ne l’ont pas reconnu, JIMMY n’est pas un illustre inconnu dans le circuit. En effet, il se trouve être également le batteur de FORTUNATO. Bon, là j’avoue qu’il faut suivre un peu !

Et voilà, c’est parti pour du MESSALINE pur jus avec des copains bien motivés et un ERIC bien en voix. JAYME et MICKAEL, comme à leur habitude, sont impériaux et JIMMY, pour sa première apparition live avec eux, s’en tire très bien.

Sinon pour la set-list, on a droit aux titres habituels auxquels se rajoutent des morceaux du petit dernier.

Ils sont servis par un son qui se révèle très bon. Ils sont visiblement heureux de jouer avec JIMMY et le public s’éclate avec eux. Mais comment pourrait-il en être autrement quand on « Souffle dans le cul de Lucifer » ?

Leur show se termine. Ils n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu, ce qui est normal vu qu’il y a eu un peu de retard au démarrage. En tout cas, leur set a été intense et… apprécié du public présent !

Bon, comme vous en avez l’habitude, petit intermède non musical – intermède houblon comme diraient les copains. Ca me laisse le temps de commenter avec les copains la prestation de MESSALINE et ça laisse le temps aux petits malins d’essayer de me tirer les vers du nez en ce qui concerne la surprise finale. Mais je tiens bon. Ti-Rickou n’est pas un homme facile ! En plus, il n’y en a même pas un qui a essayé de me proposer de l’argent en échange, lol !!

fortunato w1-

MARKUS FORTUNATO – FORTUNATO

Enfin sauvé par le gong ! En l’occurence, c’est FORTUNATO qui rentre sur scène. Bon, d’entrée de jeu, on voit que MARKUS est particulièrement en forme, voire déchaîné ce soir. Tiens, je ne sais pas pourquoi, moi ? Les autres musiciens ne sont pas en reste, eux-aussi aidés par un son de bonne qualité.

Ils vont piocher dans le répertoire de leurs deux albums dont un morceau écrit par le propre fils de MARKUS – moment émotion.

N’oublions pas non plus JIMMY le batteur qui entame son deuxième concert ! Et ça pour moi, c’est une prouesse assez remarquable. Le show est bien rôdé et bigrement efficace.

Le public du Warm Audio, en connaisseur, apprécie le show à sa juste valeur… d’autant plus que ce soir il y a beaucoup de fans du groupe et de musiciens dans la salle.

Et voilà, c’est déjà fini… ou pas, car le chanteur de MESSALINE revient sur scène interpréter avec MARKUS un morceau qu’ils ont écrit ensemble « Heavy métal dans les veines ». Le morceau est chanté en français (alors que MARKUS ne chante qu’en anglais d’habitude) et il est en passe de devenir un incontournable lors des concerts unissant les deux groupes. Et on comprend pourquoi ! Ce morceau est vraiment une tuerie !

Bref, ça donne une fin de set qui se termine sur un gros « waaah « !!! Traduction Ti-Rickou pour ceux qui ne savent pas ce que Waaah veut dire, ça signifie grosse tarte dans ta tête à toi ! Vivement que ces deux zigomars nous sortent un album !

satan jokers w3

RENAUD HANTSON – SATAN JOKERS

Bon allez, dernier intermède de la soirée et c’est le moment où SATAN JOKERS vient clôturer la soirée. D’entrée de jeu, on sent que RENAUD HANTSON et les siens sont en forme et que ça risque de déchirer. Et ce ne sont pas les deux morceaux d’ouverture, issus du premier album, qui vont nous donner une indication contraire !

RENAUD est vraiment en voix et il tient la grande forme. Bon, il a intérêt car la salle, par un prompt renfort de dernière minute (des fans qui étaient sur un autre concert et qui voulaient quand même voir la prestation de SATAN JOKERS), est désormais bien remplie.

Alors bien sûr, on est dans du SATAN JOKERS pur jus. La set-list survole leur carrière du premier au dernier album. Entre les morceaux, RENAUD à son habitude nous raconte des histoires. Bref, le SATAN JOKERS qu’on aime ! En plus, perso, à partir du moment où ils jouent « Quand les héros se meurent », je suis plus qu’aux anges !

stan jokers w4

PASCAL MULOT – SATAN JOKERS

Le concert se rapproche de la fin, RENAUD nous dit qu’ils vont faire comme si on avait hurlé pendant longtemps pour un rappel et qu’ils vont nous faire deux autres morceaux. Il ajoute qu’à la fin de ce rappel, il nous réserve une surprise.

Bien sûr, on va avoir droit à l’incontournable « Fils du métal ».

Enfin, RENAUD HANTSON rappelle MARKUS et ERIC pour faire les choeurs et il nous annonce l’invité surprise – enfin une surprise pour ceux qui ne l’auraient pas vu sur les réseaux sociaux ! – c’est STEVE ESTATOF ! Eh oui, vous savez le STEVE que je suis allé voir en unplugged il y a quelques jours ! Il vient rejoindre RENAUD pour un duo sur « Knockin’ on the Heaven Doors »… Pas la version de Dylan, mais la version des Gunners, of course !

Et là gros, gros moment de live ! Un moment magique !!! Je dirais même que c’est pour ces moments particuliers que j’adore les concerts. C’est fait juste pour se faire plaisir et nous faire plaisir. Re-waaah !!! Trop bon !

satan jokers w7

MICHAEL ZURITA – SATAN JOKERS

RENAUD remercie STEVE et annonce que là c’est fini… sauf que le petit MARTELAT en a décidé autrement et demande un dernier morceau. Du coup, RENAUD et les siens décident de nous faire plaisir avec un petit cover que personne ne connait : « Breaking the Law » de JUDAS PRIEST ! Alors, re-MARKUS, re-ERIC, re-ELIAD (de FORTUNATO) dans les choeurs. Et même STEVE ESTATOF remonte sur scène !

Qu’est-ce que vous vouliez de plus pour terminer une soirée, vous ?!

Euh… peut-être des dédicaces et des photos ! Eh bien oui ! SATAN JOKERS va se prêter au petit jeu, de même que STEVE qui alors même qu’il n’était pas annoncé avait été repéré lors de ses brefs passages dans la salle. Là, pour l’incognito, c’est grillé !

STEVE ESTATOF & RENAUD HANTSON

STEVE ESTATOF & RENAUD HANTSON

Voilà, la soirée se termine et j’ai cette impression rare d’avoir été encore une fois dans un très, très bon plan. C’était vraiment un de ces concerts à ne pas louper.

Un special thanks à MESSALINE et à FORTUNATO pour avoir organisé cette soirée. Merci aussi à RENAUD d’avoir bien voulu faire un duo avec STEVE ESTATOF. Je crois que ces deux-là ne sont pas prêts de se perdre de vue. Content Ti-Rickou !

Allez, long live rock ‘n’ roll car ce soir, on y était vraiment en plein dedans !