Tagged: DIJON

RISING FEST : Live Report à la Vapeur de Dijon (part. 1) – 25 septembre 2015

RISING STEEL D3

RISING STEEL

Bon, comme chaque année depuis trois ans à la même époque c’est direction Dijon. Et ce n’est pas pour faire le plein de moutarde, mais plutôt le plein de heavy métal car au Rising Heavy Metal Fest, il y est, comme son nom l’indique, mis à l’honneur.

Petit inconvénient, ça commence tôt,très tôt pour un vendredi. Surtout quand on a plus d’une heure trente de route à faire.. Heu, non, je ne me cherche pas d’excuses, mais dès le départ, je savais qu’avec un démarrage à 17h50 pour le premier groupe, ça allait être chaud patate pour y être à l’heure !

Mais non, je n’ai pas raté le premier groupe, bande de mauvaises langues ! Bon, d’accord j’ai raté le début mais j’ai quand même eu droit au vingt minutes de show restantes ! Je ne prends donc même pas le temps de dire bonjour aux potes et je me précipite pour voir et entendre mes copains de Grenoble, les RISING STEEL qui ont la tâche d’ouvrir ce cinquième fest. Moi, RISING STEEL, j’aime vraiment, et la Petite Vapeur (les hostilités ont lieu dans la petite salle ce soir) aussi.

FABRICE et les siens sont en forme et leur heavy des familles est très efficace. Ceux qui sont arrivés à l’heure ne vont pas être déçus car ils sont directement dans l’ordre du jour « heavy métal for ever » !!

Bon vu que j’ai quand même loupé une bonne partie de leur passage, ça va me sembler vraiment très court. Ben ouais, c’est déjà fini ! Je suis dégoûté car les copains ont donné un gros set. Mais bon, je me console en me disant que j’aurais sûrement l’occasion de les revoir bientôt.

deafening the silence

DEAFENING SILENCE

Heu, je n’ai toujours pas le temps de voir les potes car je croise les BARRAKUDA et que je file leur faire une interview. Rapide l’interview car les changements de plateau le sont aussi !!!

Pas le temps de souffler que c’est au tour de DEAFENING SILENCE, en provenance de Metz, de monter sur scène devant un public de plus en plus nombreux et bien chauffé par RISING STEEL.
Là, on est plutôt dans du heavy speed en anglais.

Bon, c’est bien fait, j’aime bien la voix du chanteur quand il ne va pas dans les aigus. Les autres musicos assurent bien aussi, mais perso, j’ai toujours du mal avec se style de heavy trop speed pour moi. Bref, si je n’arrive pas à rentrer dedans, le public qui lui continue à affluer réagit bien à leur prestation. Peut-être un peu trop bien pour certains d’ailleurs.

Bon là, j’ai un peu de temps pour dire bonjour aux copains, qui sont pour certains venus de loin, voire de très loin. Il y a des gens d’Alsace, de Perpignan, de Paris, de Montpellier, de Chambéry, de Grenoble et même de Lyon ! Bref, beaucoup de mains à serrer mais j’ai quand même le temps de voir que cette année encore le boeuf bourguignon est de la fête ! Trop cool !!

BARRAKUDA 2

BARRAKUDA

Mais bon, pas le temps de le goûter car c’est déjà aux parisiens de BARRAKUDA, oui les BARRAKUDA à qui j’ai fait une interview au début. Il faut suivre un peu !! Eux, je voulais vraiment les voir en live et donc lorsqu’ils débutent, je suis aux taquets. 

Et c’est parti pour du hard-rock boogie des familles en français fait par de vrais fous furieux ! Putain, ils envoient du lourd ! Le chanteur ne tient pas en place, il est carrément déchaîné et dégage une énergie incroyable. Il fonce dans le public et s’éclate avec certains… qui n’attendaient que ça !

En clair, c’est barré pour une grosse partie de n’importe nawak purement rock ‘n’ roll. La salle leur est acquise et l’ambiance est d’enfer. Le groupe est impérial. Les morceaux de leur EP sont des tueries sur scène. Bref, c’est l’Ovni de la soirée qui met tout le monde d’accord, même les plus true des heavy-métaleux. Vive BARRAKUDA !! Putain, la tarte !

Bon, c’est l’heure d’une pause bien méritée et un dilemme s’impose : bœuf bourguignon ou méga sandwich au pâté persillé ? Eh oui, ici on est bichonnés, pas de merguez ou de chipo mais de la vraie nourriture pour gourmets !! Bon, je suis enfin rassasié, je vais pouvoir y retourner. Comment, je ne vous ai pas dit ce que j’avais choisi ?!! Ben les deux, of course !!

stormhunter 1

STORMHUNTER

Maintenant, c’est aux allemands de STORMHUNTER de monter sur scène. Re-changement de décor. Retour au pays du heavy métal et là, on est dans la grande tradition allemande du heavy power speed.

Et les STORMHUNTER, ils le font bien.

En plus, leurs morceaux sont taillés pour le live ! Bien sûr, la salle est aux anges. L’ambiance et le son sont top.

STORMHUNTER va nous faire un délire. Un des guitaristes qui parle français vient au chant et nous dit que comme il n’y a pas moins de quatre groupes contenant le mot « storm » dans ce fest, ils nous ont préparé une petite connerie. Eh oui, c’est un cover de « Comme un ouragan » revu et corrigé à leur sauce ! Ils enchaînent sur un morceau plus de circonstance, « Antisocial » de TRUST. Ce qui va bien sûr déchaîner l’hystérie dans la salle !

Les allemenands pratiquent le heavy de la manière que j’aime, avec un sens de l’auto-dérision et du délire. Leur show va se terminer en nous laissant à tous une grosse banane.

Bon là j’hésite, je me rafraîchi ou je retourne dire bonjour au boeuf bourguignon ? Allez, c’est réfléchi, je retourne me rafraîchir avant l’arrivée du dernier groupe de la soirée.

ADX 01

ADX

Et le dernier groupe de la soirée, c’est ADX. Heu… c’est ADX là ? Ils n’étaient pas comme ça la dernière fois que je les ai vus. Bon d’accord, ça fait au moins trente ans. Donc c’est facile, les membres d’origine, ce sont ceux qui n’ont pas les cheveux longs ! 

Je rigole mais je suis un peu comme tous ceux qui les ont vu il y a très longtemps, on garde toujours l’image de l’époque et du coup ça ne correspond plus à ce qu’on voit maintenant. Bon, ce n’est pas de leur faute, on est bien d’accord, mais pour l’objectivité, ce n’est franchement pas facile.

Leurs morceaux des dernières années passent très bien sur leur set list. Les anciens morceaux sont repris en choeur par une grande partie du public et là, la salle est quand même bien remplie. Certains refrains me donnent quand même le frisson mais dans l’ensemble, pour moi comme pour les plus anciens, c’est plus difficile. Même si ADX nous offre une honnête prestation scénique. Je ne sais pas si c’est l’heure tardive ou la fatigue mais j’ai du mal à être dedans. Je voulais absolument les revoir… Je les ai revus.

Maintenant il est très tard. Je vais dire au revoir aux copains, car on se retrouve demain en début d’après-midi pour la suite du festival. Allez, c’est fini. Je vais pouvoir aller faire dodo… ou pas car bien sûr je me retrouve dans l’hôtel avec une bonne partie des groupes et nos copains allemands qui, comme tout le monde le sait, adorent faire une troisième mi-temps !

Mais bon, ça doit être ça l’esprit rock ‘n’ roll !!

 

Bilan de la soirée

risisng steel d 4RISING STEEL 

A chaque fois que je les vois, toujours la même claque. Ils ont fait une très grosse impression ce soir. Vraiment le groupe à suivre de près.

 

 

 

 

DEAFENING THE SILENCE 2DEAFENING SILENCE

Vous l’avez compris, je n’ai pas forcément accroché..

 

 

 

 

BARRAKUDA 3BARRAKUDA

Mon coup de coeur de la soirée. Ils m’ont fait vraiment une très forte impression. Vivement qu’ils sortent leur nouveau disque. BARRAKUDA, c’est vraiment du lourd.

 

 

 

STORMHUNTER 2STORMHUNTER

Le heavy power speed joyeux comme je l’aime, sans prise de tête et festif. En plus, comme ils sont restés faire la fête pendant deux jours, j’ai pu leur caler une petite interview, bande de veinards !

 

 

 

adx 2ADX  

Comme dirait TRUST : « Le temps efface tout, c’est dégueulasse ». J’aurai mieux fait de rester sur mon souvenir, d’autant plus que je ne suis pas passéiste et que je prends plus de baffes avec des nouveaux groupes qu’avec des groupes d’un autre temps.

SKULL FIST + EVIL INVADERS + EXISTANCE : Live Report à la Vapeur de Dijon – 19 mai 2015

Bon allez, ce soir go back to Dijon pour rejoindre nos copains de la Phoenix Rising Asso. Les festivités se feront à la Petite Vapeur pour une soirée sous le signe de la NWOTHM (New Wave Of Traditional Heavy Metal).

existance 3

EXISTANCE

 

Bon, et ce soir pas question d’arriver à la bourre, car c’est EXISTANCE qui ouvre les hostilités et bien sûr mais ça vous l’aurez compris, je ne veux surtout pas les louper !

Et… et… oui !!! J’ai réussi ! Je suis juste mais je suis là lorsqu’ils montent sur scène !

Si ce soir je ne voulais vraiment pas les louper, c’est que je sais qu’il y a eu un changement de line-up et plus précisément de bassiste et que je suis bien sûr curieux de voir ce que ça va donner.

existance 1

EXISTANCE

D’entrée de jeu, je vois qu’il n’y a pas de problèmes, le nouveau bassiste colle parfaitement au groupe. Il assure scéniquement et il est très à l’aise sur scène. En plus musicalement, ça le fait ! Bref, ils ont eu du cul grave les bougres de trouver non seulement un bon bassiste, un bon showman mais en plus quelqu’un qui colle parfaitement au groupe. Et ça ce n’est pas la chose la plus évidente à trouver. On ne dirait pas qu’il n’est là que depuis peu.

Loin de les affaiblir, je trouve qu’au contraire le groupe a encore franchi un palier. Certainement avec l’expérience des concerts qu’ils enchaînent ces derniers mois. Leurs morceaux frappent toujours autant entre les oreilles.

Le public bien présent – surtout pour un mardi soir – s’éclate et est vraiment réceptif. D’ailleurs pas mal sont venus exprès pour les revoir en live tellement ils avaient apprécié leur show en septembre lors du Rising Fest. Et ils ne vont pas être déçus car nos copains donnent un gros show. Whaou ! Encore une fois la grosse tarte ! EXISTANCE, c’est vraiment un groupe qui confirme tout le bien que je pense d’eux.

evil invaders 7

EVIL INVADERS

Pour l’entracte, un temps plus long va nous être accordé car il n’y a pas seulement un changement de groupe mais aussi un changement de plateau et qu’il faut changer de batterie. Mais bon, c’est pas grave, on va être obligés de se ré-hydrater !!

Et c’est reparti ! Changement de décor. Avec EVIL INVADERS, à part le fait qu’ils soient aussi jeunes qu’EXISTANCE, on est plutôt dans du thrash musclé qui déménage, du style METALLICA et MEGADETH sont mes parents et la double caisse est ma copine !

evil invaders 11

EVIL INVADERS

Alors franchement en toute objectivité, tout en tenant compte de mon amour pour ce style (vous lisez le lol entre les lignes ?!), c’est méga bien fait, les musicos assurent le show mais perso, vous l’avez compris, ce n’est franchement pas ma tasse de houblon. Mais là, c’est juste du à une non-affinité à ce mouvement musical parce que c’est quand même méga rafraîchissant de voir un groupe aussi jeune oeuvrer à ce niveau.

Mais bon là, désolé mais je suis obligé de fuir la double caisse ! Et ce n’est pas parce que je suis trop vieux pour aimer ça mais juste parce que même très jeune, je n’ai jamais résister à un show complet de METALLICA ! Non, pas la tête !!!

Bon, vous l’avez compris, re-petit intermède non musical.

Et c’est reparti avec un groupe que je voulais absolument voir : SKULL FIST ! Dans la famille renouveau de la NWOBHM, je demande les fils. Ca m’hallucine toujours de voir des musicos qui n’étaient même pas encore au stade de spermato à l’époque, arrivé à nous pondre des morceaux comme s’ils étaient nés en pleine période heavy.

skull fist 3

SKULL FIST

Et dans le style, les morceaux de SKULL FIST sont méga efficaces. En plus sur scène, c’est une pure tuerie. Ils s’éclatent à donf. Même leur cover d’ANGEL WITCH est un pur bonheur. Le genre de truc à vous faire tourner les cheveux sur la tête et à vous faire faire le kangourou.

Et putain ça marche ! Une ambiance de dingue, et je pèse mes mots ! D’ailleurs pour une fois dans un concert de heavy métal, il y a beaucoup de copines (chose qu’on apprécie à leur juste valeur). Soit il y a une nouvelle vague de métalleuses soit le fait que les musiciens soient jeunes et beaux y est pour quelque chose ! En tout cas, elles hurlent et elles bougent à mort. C’est malin, je n’ai plus de tympans maintenant !

skull fist 5

skull fist 8 mel

SKULL FIST

Bref, un concert qui se termine en apothéose.. ou pas car ils reviennent bien sûr pour un rappel et comme on est trop gentils, ils nous en refont encore un ! Je me demande jusqu’à quand on va jouer à ça, moi. Enfin bon, pas trop triste, hein ?! Au bout du troisième rappel, c’est quand même fini.

Comme à chaque fois à la Vapeur, tous les musiciens viennent se prêter au jeu des dédicaces et des photos, pour le grand bonheur des copines sus-mentionnées. Du coup, il y a un peu d’attente, lol !

Mais bon, à chaque concert de la Phoenix Rising, on a l’impression de se trouver en famille. D’ailleurs les musicos se sentent tellement bien qu’ils n’ont qu’une envie, c’est de revenir. Et surtout ce qu’ils apprécient, c’est quand même la super réactivité du public !

Allez, la soirée est à peine finie que l’on parle déjà de la prochaine qui sera l’apothéose de l’association avec le RISING FEST où là, on aura carrément deux jours pour en prendre pleins les yeux et surtout bien sûr pleins les oreilles !

Bon allez c’est fini, maintenant il faut rentrer… Heu chérie, pourquoi est-ce que le GPS indique Colmar ? Ce ne serait pas parce que demain les groupes remettent le couvert au Grillen ? T’inquiètes, tu auras l’occasion de les revoir !… Mais oui, tu as le droit de passer EXISTANCE et SKULL FIST à fond… Mais penses quand même à fermer la fenêtre parce que sur ce coup, vue l’heure, je ne suis pas sûr que les gens apprécient !!

HITTEN + MES + TALERS : Live Report à l’Acropole de Dijon – 08 mai 2015

Bon, vu que dans un rayon proche j’avais le choix entre du black machin truc ou du métal-rap fait en bermudas et casquettes de rappeurs sur la tronche, je préfère mettre les voiles direction Dijon où la Phoenix Rising Association organise une soirée heavy-métal.

TALERS

TALERS

Je trouve fastoche le lieu des festivités et je me fais même chambrer au passage parce que cette fois-ci, je suis franchement très en avance ! Sympa les potes ! Du coup, je laisse les musicos et les orgas finir de se restaurer et je vais faire de même. Na !

Retour à l’Acropole. C’est un bar et je ne vois pas trop où les groupes vont jouer.. Mais comme on m’explique, je comprends : c’est au sous-sol que ça se passe ! Et, bien sûr, lorsque j’arrive, le premier groupe a déjà commencé et re-bien sûr, je me fais à nouveau chambrer.

Ben oui, c’est comme ça : même en étant en avance, j’arrive à louper le début du premier groupe.

Sur scène, c’est le groupe TALERS, les régionaux de l’étape. Avec eux, pas de prise de tête : on est avec des musiciens qui jouent pour se faire plaisir et ils ont choisi de le faire avec du heavy-métal mélodique et surtout avec leurs propres compos… Ce qui à notre époque est déjà suffisamment énorme pour être signalé. Un groupe parfait pour commencer la soirée.

MES 1

MES

Après la fameuse petite pause, c’est au tour de MES de monter sur la scène de l’Acropole. En provenance de la Haute-Marne, MES est venu nous faire découvrir leur heavy. Et ça le fait !

En plus, le chant est tenu par le batteur, chose assez rare pour être signalée. Et non seulement il assure au chant, mais il assure également à la batterie !

Leurs morceaux tiennent bien la route et sont très efficaces.

Du coup, la salle bien remplie commence à être très chaude car le public est très réceptif à leur musique. MES se met le public dans la poche, quoi !

MES 2

MES

Un groupe à suivre pour l’arrivée d’un premier album qui ne devrait plus tarder à sortir.

Bon, dernière pause réhydratation, et c’est au tour des espagnols de HITTEN de monter sur scène. Et ils le font à fond du style « les freins, c’est pour les lâches » ! Ils déboulent avec leur heavy made in NWOBHM, revu version 2015. Et putain, ça déménage !!

Ces mecs sont les purs rejetons de MAIDEN, TYGERS, RIOT et consorts. Les petits frères d’EXISTANCE quoi, lol !!

HITTEN 1

HITTEN

Bref, c’est tout simplement terrible !

Scéniquement, ils ont vraiment le look et l’attitude du style et musicalement les morceaux de leur CD se retiennent super bien.

Leur cover du « Warriors » de RIOT est une putain de pépite. Malgré l’heure avancée, on ne s’ennuie pas une seconde. Ca joue grave ! Les solos sont précis et la voix du chanteur est vraiment en phase.

Du pur bonheur. Je ne regrette pas d’être venu, moi ! Et encore moins avec leur dernier morceau, un cover de la Vierge de Fer IRON MAIDEN en version bulldozer ! Tout le public reprend en chœur le refrain, c’est une véritable frénésie ! 

… Et c’est fini.

Une grande baffe de pur heavy-métal des familles ! Ca fait un de ces putains de bien !

HITTEN 3

HITTEN

 

HITTEN 5-

HITTEN

Il ne me reste plus qu’à aller papoter un tout petit peu avec HITTEN, et dire « à dans dix jours » aux membres de la Phoenix Rising pour une autre soirée sous le signe du heavy-métal (SKULL FIST + EXISTANCE pour ceux qui n’auraient pas suivi !).

Hé les gars, en fin de compte, ce soir, c’était en quelque sorte un warm-up, non ?!!

Merci les filles et les gars de votre amour pour notre musique et rendez-vous bien sûr le 19 mai à la Vapeur pour encore plus se dégager les cages à miel !!

Long live heavy-metal !

HITTEN 2

HITTEN

 

RISING FEST 2014, part. 2 : Live Report à la Vapeur de Dijon (27 septembre 2014)

Bon c’est reparti pour la suite du RISING FEST, et pour être bien sûr de ne pas être à la bourre, je ne me suis pas trop éloigné car l’ouverture des portes est à 15h. Aujourd’hui,il y a rien moins que sept groupes au programme !

SAVAGE MESSIAH 2

SAVAGE MESSIAH

 

Heu, avant de rentrer dans l’enceinte du fest, je vais jeter un coup d’oeil à des fous furieux qui sont en train de fabriquer des armures, des casques, des épées et même un cheval en carton. Trop fort ce qu’ils arrivent à fabriquer ! Mais bon, on en reparle plus tard.

Eh, eh, je suis dans la place et le premier groupe n’a pas commencé. Je suis trop fort !!

Ce samedi, c’est dans la grande salle de la Vapeur que les festivités ont lieu. Dans la petite, il y a des stands de merchs, un stand de CD, T-shirts…. Comment chérie, je n’y pense même pas ?! Bon d’accord, je dis juste bonjour aux copains.

desdinova 1

DESDINOVA

 

desdinova 2

De toute façon, c’est parti. Le premier groupe DESDINOVA, vainqueur du tremplin rentre sur scène.

Heu, j’ai un peur peur sur le coup qu’on soit dans du très violent, avec un chanteur très en colère. Ben non ! On est dans du métal heavy thrash  avec des touches prog’ atmosphérique moderne. Cool ! je vais pouvoir rester, lol !!!

En plus, c’est bien fait musicalement et scéniquement, d’autant plus que j’apprends que c’est leur premier concert avec ce line up.

Seul bémol, le son beaucoup moins bon qu’hier dans la petite salle. Espérons que ça va s’améliorer pour les autres groupes.

 

 

Allez ! C’est l’heure de la première pause. Je vais avoir un peu de temps pour aller papoter avec les copains. Cool ! Tiens, mais tu joues dans LONEWOLF, toi ?! Et le nouveau album, il en est où ? Il arrive ? Cool !! Bonne nouvelle !

ARCH I TECKT 1

ARCH.I.TEKT

 

ARCH I TEKT 2Bon, retour  dans la salle pour FIRE WIZZARD. Heu, c’est quoi ce truc ? Sur le backdrop, il y a marqué ARCH.I.TEKT. Merde, le programme a été modifié ? Bizarre, pourtant ce sont bien MATT, RALPH et les  autres copains sur scène…

Ah ! Ils ont changé de nom !!! Tout s’explique !

Et d’entrée, il est clair que les morceaux du EP de FIRE WIZZARD et ceux de ARCH.I.TEKT sont un tout petit peu différents. Ils ont évolué vers un métal plus prog’. Pas un virage à 90 % mais un changement de cap quand même.

Encore dommage que le son gâche un peu le concert car les nouveaux morceaux sont vraiment sympas et que ce style de métal a besoin d’un bon son. En tout cas, une bonne prestation de ARCH.I.TEKT … et fin du premier round pour MATT.

Bon, pause 4 heures en retard.

alpha tiger 8

ALPHA TIGER

 

Un coup de donuts et c’est reparti pour les allemands d’ALPHA TIGER. Leur heavy métal speed  épique fonctionne d’entrée et le public rentre directement dans leur univers.

En plus, sur scène, ALPHA TIGER ça le fait vraiment ! Ils ont l’habitude de la scène et leur show est rodé mais ils prennent visiblement plaisir à jouer et à communiquer avec le public.

Du coup, quarante et quelques minutes ça passe vite. Trop pour mon goût !

Re-pause. Hy-dra-ta-tion !! Et c’est pas du luxe car on se croirait en juillet ! Il fait chaud et dans la salle bien remplie, c’est vraiment très chaud.

SAVAGE MESSIAH 1

SAVAGE MESSIAH

 

SAVAGE MESSIAH 3Et c’est reparti ! Cette fois, c’est SAVAGE MESSIAH qui monte sur scène. Le tempo s’accélère. On est maintenant plutôt dans du thrash métal.

Bon, même si ce n’est pas mon style de prédilection, les anglais sur scène, ça dépote !

Dommage que le son des guitares soit étouffé par celui de la double grosse caisse. Mais bon, le public apprécie et ça bouge bien dans la salle.

Les SAVAGE MESSIAH sont, eux-aussi, bien contents d’être là.

C’est bien fait, ça joue… mais évidement pas ma chope de bière !!

 

 

Bon, je ne détaille plus ma pause et on passe directement aux Ovnis de la soirée : les fous furieux des STICKY BOYS qui déboulent en pleine messe heavy-metal à fond les ballons avec leur boogie-rock des familles..

STICKY BOYS 2

STICKY BOYS

 

STICKY BOYS 5Et qui réussissent en deux morceaux à faire adhérer à leur musique une salle de heavy metalleux !

Le rouleau à grosses baffes de nos copains est en route ! Le headbanging aussi ! Et, même si des brûlots comme « Rock’n’roll Nation » ne sont pas de la fête, les nouveaux morceaux sont tout aussi efficaces.

Les STICKY BOYS, c’est vraiment de la dynamite, à fond « les freins c’est pour les lâches ». Et putain, ça marche !!! La Vapeur est conquise.

Putain de show ! Putain de baffes distribuées sans compter par de vrais rock’n’rollers !! Un seul défaut : encore une fois, c’est trop court !

 

 

Bon pause recréation. Tout le monde sur le parking pour une cartonnade géante.

CARTONNADE 2

 

Eh oui, vous vous rappelez les fabricants de costumes en carton du début ? Et bien ces beaux costumes vont servir à faire… une grande bagarre ! Et ils vont y aller à fond !

Tous ces trucs magnifiques qu’ils ont mis des heures à réaliser vont être réduits en bouts de carton dans des affrontements de gladiateurs à grands coups de masse ou de hache (en carton bien sûr !).

Et devinez quoi ? Tout ça avec AC/DC en fond sonore et à donf !! Euh, du MANOWAR, ça aurait été bien aussi !! En tout cas, la cartonnade ça dépote grave ! J’aime bien l’art éphémère, moi !

NIGHTMARE 2

NIGHTMARE

 

Allez ! Fin de la récréation et retour dans la salle. Et c’est NIGHTMARE qui monte sur scène avec leur heavy-metal made in Grenoble. Le public s’enflamme de suite !

NIGHTMARE sur scène, c’est efficace. Leurs morceaux sont parfaitement taillés pour le live.

NIGHTMARE 1

JO AMORE est impérial, MATT ne montre pas qu’il a déjà un concert à sont actif, la partie rythmique – YVES en tête – est superbe. Les nouveaux morceaux s’intègrent parfaitement dans la set list. En plus, ils utilisent vraiment toute la scène – c’est cool pour les photos !

Le groupe est heureux de jouer au Rising Fest et ça se ressent. Bref, encore une fois, ça va être trop court.

Quant-au son, il s’est vraiment amélioré ! Bon, il faut dire qu’à chaque fois, il n’y a pas eu de vrais checksounds par manque de temps et que du coup le réglage final se fait sur les trois premiers morceaux. Pas si simple !

Mais il reste encore un groupe à venir. Donc re-pause sandwich dijonnais.

Le temps de faire une interview des musiciens de HIGHWAY qui sont restés aujourd’hui (comme d’autres groupes d’ailleurs) et c’est le moment de rejoindre MAJESTY.

MAJESTY 5

MAJESTY

 

Et ils sont attendus car ils ne viennent pas jouer souvent chez nous ! Bon, leur heavy-metal épique, mélange de MANOWAR et de FREEDOM CALL est parfait pour clôturer ce fest.

Les allemands y vont à fond et n’arrêtent pas de donner des drapeaux français marqués du sigle MAJESTY au public. Le public quant-à lui est trop content de combattre les dragons avec eux. D’autant plus qu’ils savent vraiment faire le spectacle !

Heu, comment ils posent beaucoup ? Moi, perso, ça m’arrange !

C’est la première fois que je vois ce groupe en live et là sérieux, je ne regrette vraiment pas d’être venu parce que ça tape vraiment !

Bon, c’est fini. Il se fait tard et c’est le moment de dire au revoir aux copains, aux organisateurs et de remonter sur mon cheval pour d’autres aventures. Oops ! Il faut que je redescende, moi ! Là, c’est fini et j’ai une voiture à conduire !!

Vivement l’année prochaine pour le RISING FEST V !!

 

BILAN DE LA SOIREE

 

DESDINOVA 3DESDINOVA

Une découverte pour moi. C’est bien fait et parfait pour bien commencer un fest.

 

 

 

 

ARC I TEKT 3Feu FIRE WIZZARD ARCH.I.TEKT

Bon, FIRE WIZZARD a mué en ARCH.I.TEKT mais on a eu droit à des morceaux des deux périodes. C’est un groupe en évolution et en progression flagrante musicalement et scéniquement. Un bon show des copains. Bien sûr à revoir sur scène.

 

 

 

alpha tiger 9ALPHA TIGER

Bonne baffe des allemands. En live, ça le fait vraiment. Un groupe parfait pour les fest !

 

 

 

 

SAVAGE MESSIAH 4SAVAGE MESSIAH

Bon, musicalement pas trop mon truc mais sur scène, force m’est de constater que ça le fait grave !

 

 

 

 

sticky boys 1STICKY BOYS

Bon là, forcément, je ne suis pas objectif. Comme d’habitude, une pure tuerie. Ils se donnent à 200% et ils jouent comme s’ils allaient mourir après. Encore une fois une énorme baffe dans ma tronche ! Les STICKY BOYS, le groupe qui monte, qui monte sans raccourcis et avec en plus joie et bonne humeur !!

 

 

NIGHTMARE 4NIGHTMARE

Toujours rien à redire. Ils savent tenir une scène. Leur show est pro et efficace et ils communiquent bien avec le public. Encore une très bonne prestation de YVES et les siens ce soir.

 

 

 

MAJESTY 12MAJESTY

Une découverte en live pour moi. Leur musique est puissante et festive. En plus, leur aptitude scénique et leur approche du public, ça marche à fond !
Un gros concert de MAJESTY qui a tenu sa place de tête d’affiche. Encore un groupe parfait pour ce fest !!

 

 

 

CARTONNADE 5LA CARTONNADE

Une bonne idée sympa pour un intermède qui prouve encore une fois que les métalleux sont de grands enfants !! Heu, l’année prochaine, j’inscris ma femme !

Et pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur les Cartonnades : http://cartonnades.canalblog.com/

Allez tiens, je vous rajoute une petite vidéo prise sur le vif !

 

LE RISING FEST IV

Un fest organisé par des passionnés de metal, fait pour des passionnés. Tout est fait pour qu’on soit bien, de l’accueil à la nourriture à un prix abordable (un bourguignon en fest ! Trop bon ! ), à la programmation avec des groupes de qualité aussi bien en découverte qu’en têtes d’affiche.

Merci de prouver qu’on peut remplir un fest (full le vendredi et très rempli le samedi) sans tomber dans la facilité actuelle qui consiste à insérer un tribute band pour ramener du monde en plus, vu que c’est la mode !!

Un méga merci à la PHOENIX RISING ASSOCIATION et à tous ses bénévoles pour leur gentillesse et leur dévouement à notre musique.

Long live au HEAVY METAL RISING FEST !!!