Tagged: HARD ALLEMAND

GAMMA RAY + SERIOUS BLACK + NEONFLY : Live Report au Kao de Lyon – 24 novembre 2015

GAMMA RAY 7

GAMMA RAY

Bon allez, direction Lyon et plus précisément le Kao à Gerland. Et sortie du périphérique Porte de Gerland, « Heu, c’est bizarre ces voitures garées n’importe comment ici… » ? Re-heu, « c’est pas bon, mais pas bon du tout ! ». En clair, ça veut dire qu’il y a match au stade et que comme par hasard, la salle est juste à côté. Et c’est gagné ! En plus, c’est un match pour la Champions’s Ligue, il y a tout Lyon qui va débarquer. Ca va être coton pour se garer.

Bon, trente minutes plus tard, j’arrive enfin devant le KAO… à pieds. Cool, il y a encore une queue devant. C’est bon, je ne suis pas en retard ! Re-heu again, c’est quoi cette musique ? Soit ils font encore les balances, soit ils ont commencé alors que tout le monde n’est pas rentré. Malheureusement re-gagné again sur la deuxième possibilité. Tout ça à cause des nouvelles mesures qui font que les agents de sécu sont obligés de vous passer au détecteur de métaux !

Du coup, les bonjours pour les copains ce sera pour plus tard. Je fonce vers le devant de la scène en priant les Dieux du Métal pour qu’on n’en soit pas au troisième morceau car sinon vous n’aurez pas de photos. Là, je suis vraiment dégoûté car être à l’heure et louper le début du concert, c’est ce que je déteste le plus.

NEONFLY 3

NEONFLY

Surtout que là, les franco-anglais de NEONFLY, ce n’est carrément pas le groupe à louper. Ils sont tout ce que j’aime dans cette musique. Ils jouent un hard-rock classique mais avec un son moderne. Sans être déguisés, ils ont un vrai look. Et en plus, ils savent tenir vraiment une scène et leurs morceaux sont de pures bombes.

Bref, je rentre direct dans l’ambiance de leur show, tout comme les spectateurs qui ont eux-aussi réussi à rentrer. Là, on ne va pas le regretter !

La prestation de NEONFLY est vraiment de haut vol. En plus, ils ont su se créer un univers… on va dire Inca. Bref, je prends direct une bonne tarte dans ma tronche. Je ne m’attendais pas à avoir du hard-rock de ce style dans cette soirée plutôt branchée metal allemand.

En tout cas, j’ai du mal à m’en remettre. Comme mes copines d’ailleurs… mais pas pour les mêmes raisons ! C’est pas juste, ils ont tout pour eux !! Le genre de  groupe à pouvoir se retrouver au sommet un jour, quoi !

Allez, là j’ai le temps de dire bonjour aux copains et aux copines tout en ne m’éloignant pas trop de l’avant scène.

SERIOUS BLACK 2

SERIOUS BLACK

Bon là, c‘est au tour de SERIOUS BLACK de monter sur scène. Vu le nombre de fois où je les ai vus, je suis en terrain connu. Mais je ne vais pas être déçu pour autant ! J’aime leurs morceaux, leurs présence sur scène, la voix de leur chanteur. Qui est toujours un putain de frontman !

Bref, chronique d’une bonne prestation annoncée. Je trouve même que c’est encore meilleur que la fois précédente où je les ai vus. C’est vraiment un groupe qui monte et ce n’est pas pour rien. Le Kao bien rempli – du moins le bas – est de mon avis : il commence à faire vraiment chaud dans la salle.

Allez, je profite de la pause pour aller faire un petit tour et je ne peux pas résister à coincer le guitariste de NEONFLY pour lui faire une interview. Non, mon anglais ne s’est pas amélioré, c’est surtout que le guitariste en question est à moitié français ! Ca aide !!

GAMMA RAY 1

GAMMA RAY

Du coup, ma pause va être de courte durée car c’est au tour de GAMMA RAY de rentrer sur scène. Et vu que la salle est bien chauffée, ça va démarrer au quart de tour. Il faut dire que le happy métal de nos copains germaniques n’engendre pas la staticité. C’est dans une ambiance qui bouge bien que le concert commence.

Et ça ne va pas s’arrêter car leur set list est vraiment un condensé de leur carrière. KAY HANSEN est toujours impérial, il s’amuse comme un gamin.

La seule inconnue était leur nouveau chanteur, mais bon, moi perso, je l’aime bien. Sa voix passe bien, donc pas de problème. Après, comparé aux autres shows de GAMMA RAY que j’ai vus, je trouve leur set list bougrement efficace.

Le seul bémol pour moi est que la scène est un peu petite pour leur permettre de vraiment s’éclater. Mais bon, c’est mon côté rabat-joie…

Je me remets à hurler les refrains en choeur, comme tout le monde. Bien sûr, on va avoir droit à un rappel, on ne va pas les laisser partir comme ça car grâce à leur happy metal, on se sent bien. D’ailleurs moi, je ne comprends pas qu’ils ne veuillent pas jouer jusqu’au bout de la nuit ! Lol ! Les fainéants ! Re-lol !

GAMMA RAY 4

GAMMA RAY

GAMMA RAY 5

GAMMA RAY

Allez, bien sûr ça doit se finir un jour mais pas tout à fait vu que NEONFLY et SERIOUS BLACK sont déjà à leurs stands merch pour papoter et faire des photos avec nous.

De toute façon, on est pour une fois pas pressés de sortir de la salle car tant que les spectateurs du match de foot ne sont pas partis, on en va pas pourvoir bouger. Mais bon, comme l’OL a perdu, ils ne vont pas avoir le coeur à faire la fête. Et puis, on est aussi bien au chaud avec les copains !

Malgré le fait qu’on ait attendu un petit bout de temps et que la salle doit fermer, on n’a pas aperçu KAY HANSEN et les siens… Mais bon, là il est vraiment tard et on va continuer la soirée dans la voiture à headbanguer comme des dingues. A la plus grande surprise des footeux !

GAMMA RAY 6

GAMMA RAY

Allez, encore une bien bonne soirée de passée en compagnie de GAMMA RAY. Un grand merci à Base Prod pour cette soirée. En tout cas, on rentre avec la banane et pour moi, c’est ça qui est important.

HALLOWEEN METAL FEST III : Live Report à l’Ampérage de Grenoble – 31 octobre 2014

vanden plas 2-1

VANDEN PLAS

Trop facile d’être à l’heure ! Bon d’accord, c’est plus simple vu que le showcase acoustique de VANDEN PLAS n’est qu »à dix minutes ! Cerise sur le gâteau, comme il est encore tôt, je n’ai même aucun problème pour garer ma caisse. Ce qui est assez exceptionnel ici.

J’arrive devant la salle et là… il y a pleins de monstres et de créatures bizarres ! Bon, il n’y  a pas de clowns donc même pas peur ! Ce soir, on est le 31 octobre et c’est Halloween of course ! C’est même le nom de la soirée où je vais : Halloween Metal Fest. Bref, une soirée métal avec pleins de métalleux qui se lâchent ! Trop top !

Moi, j’aime beaucoup l’Ampérage comme salle de concert. C’est un lieu très métal par nature. Bon ce soir, c’est très branché Halloween pour le décor. Dans la zone fumeur à l’extérieur – mais dans l’enceinte de la salle… c’est bon, vous suivez ? – il y a des croix de pierres tombales avec une photo différente sur chacune d’elles… majoritairement des réactionnaires notoires. Même en photo sur une croix, ils me font peur ! Je préfère affronter Catwoman malgré son fouet ! Heu, comment je rêve si je crois que je peux jouer avec Catwoman ? Aïe, pas la tête ! Pfff ! Y’en a qui n’ont pas besoin de se déguiser pour être des méchantes sorcières !!!

ossonor 1

OSSONOR

Bon OK. Je rentre dans la salle parce que ça va commencer. Même à l’intérieur beaucoup de gens sont costumés. Un, c’est fun et deux, l’entrée est moins chère quand on est déguisé. Pas con !

Même le groupe qui entre en scène le premier, je ne suis pas sûr que ce soit leur look normal, lol !!! En tout cas, la chanteuse est terrible dans son costume et avec son maquillage ! Les autres  musiciens sont  grimés eux aussi et le guitariste fait presque peur !

ossonor 2

OSSONOR

Ah oui, je ne vous les ai pas présentés : ce sont les grenoblois de OSSONOR qui sont en train de déverser leur métal. Et c’est bien fait ! Pour ma part, je préfère quand le chant est plus appuyé que lorsqu’il est plus lyrique, mais c’est mon goût perso.

En tout cas, c’est bien en place et ils sont à l’aise devant le public. Le public qui commence d’ailleurs à bien remplir la salle apprécie. Bref, une très bonne entame de soirée.

ELTHARIA

ELTHARIA

La soirée continue avec un autre groupe de la région : ELTHARIA. Je suis toujours surpris par le vivier de groupes de métal sur Grenoble et sa région. De la quantité de groupes… et de leur qualité ! C’est vraiment impressionnant. Et là encore, c’est le cas.

Le métal de ELTHARIA est bien joué. Le groupe est lui-aussi bien en place sur scène. Perso, j’aime bien le chanteur, je trouve qu’il a un certain charisme et j’aime bien sa voix. Les musicos savent se servir de leurs instruments. Mais, j’ai un peu décroché au fil du set. Pas que ce soit mal fait, loin de là, mais il me manque le petit truc qui m’aurait fait rester au pied de la scène.

En tout cas, je suis content d’avoir découvert un autre groupe. Et puis, ça aurait pu être un groupe de death métal mélodique ! Euh, non, mais ça je m’en doutais que ce ne serait pas le cas parce que le nom du groupe n’est pas écrit en gothique. En plus, la soirée des gros méchants c’est demain soir. Putain, ça tombe bien, demain j’ai piscine !!

WHISPERING TALES

WHISPERING TALES

Bon, le temps de rigoler avec des trolls et d’éviter Cruella et le groupe suivant arrive sur scène. Changement de décor. Les musiciens sont en costumes Borsalino et la chanteuse porte une tenue époque prohibition.

En provenance de la Canebière, les WHISPERING TALES sont là pour nous délivrer un métal lyrique conceptuel. Si vous achetez leur CD, il y a un lien pour télécharger un livre… qui bien sûr est le complément du CD. Vous avez suivi ? Cool ! J’en connais qui n’ont pas réussi !

Musicalement, on est vraiment dans du métal lyrique mais pas mou. Après, je trouve la voix très aiguë, et donc le côté lyrique est vraiment trop mis en avant, ce qui est plutôt du au son je pense.

WHISPERING TALES 2

WHISPERING TALES

WHISPERING TALES a un univers bien à lui – ils réussissent quand même à nous transporter dans les années 30 à Marseille – et ça c’est un truc que tous les groupes n’ont pas. Après bien sûr, il faut aimer le style.

Encore deux groupes à venir et l’heure est déjà bien avancée. La salle est maintenant blindée de chez full ! C’est cool mais du coup, c’est une étuve digne d’un sauna norvégien !!!

J’en profite pour rejoindre un copain, Cyril de Rock Azylum qui a quelqu’un a me faire rencontrer… un guitariste qui jouait dans un groupe de hard-rock américain de fous furieux dans les années 80… Un indice : son groupe jetait des quartiers de viande dans le public à l’époque…. Bon, là vous avez dû trouver ! Non ? Tant pis, vous aurez la réponse dans mon prochain report !!! En attendant, je suis dans le même état qu’un gamin qui rencontrerait le Père Noël ! Si, si !!

amon sethis 1

AMON SETHIS

Bon, c’est pas tout mais il me faut redescendre des loges car les organisateurs de la soirée, les AMON SETHIS entrent sur scène. Je parlais plus haut d’un groupe avec un univers bien à lui et bien là, on est en plein dedans. Du métal tendance oriental, basé sur l’Égypte ancienne. On part direct dans un voyage musical et visuel.

Leur guitariste ayant du déclarer forfait – il a préféré aller à l’hôpital pour se faire opérer de la main (on lui souhaite d’ailleurs un bon rétablissement) – c’est donc avec un guitariste qui a eu deux jours pour apprendre les morceaux qu’ils se produisent. Et les musiciens d’AMON SETHIS sont aux taquets !

Ca faisait très longtemps que je ne les avais pas vus sur scène et le changement est vraiment flagrant. Pour le visuel, ça commence dès le morceau d’ouverture, où un livre ancien est enflammé – pour de faux, bien sûr ! Par contre, la set list, elle, a bel et bien commencer à flamber aussi, et ça mon petit doigt me dit que ce n’était pas prévu, lol ! Musicalement, la compo des morceaux est beaucoup plus aboutie et le choix de la set list est franchement réussi.

amon sethis 2

AMON SETHIS

Bref, le niveau est vraiment monté de plusieurs crans. En plus, ils ne sont pas dans leurs conditions maximales (remember, le guitariste).

Serge, le guitariste de CHEMICAL WEDDING  vient un peu plus tard prendre part à la fête pour deux morceaux. Euh… Ils auraient peut-être du lui dire qu’un pharaon allait monter sur scène, ça lui a  fait un choc !!

L’ambiance est bouillante et méga fun en même temps. Ouais, à part une poignée de méchants Gremlins qui décident que pogoter/slammer dans une salle bondée, c’est tordant !! C’est le moment pour nos copains d’AMON SETHIS de finir leur show car il reste encore un groupe à venir. En tout cas, moi j’ai pris une bonne baffe. Les morceaux de leur dernier CD sont très bons. Moi, je me les reverrais dès que possible avec plaisir.

Allez, petit tour au stand de merch des groupes !

VANDEN PLAS 2-4

VANDEN PLAS

Il est maintenant minuit et quart et VANDEN PLAS commence à jouer. Heu, comment je les ai déjà vus toute à l’heure ! Là, c’est le concert électrique avec l’ensemble du groupe !, Ce n’est pas du tout pareil !

Le show ce soir est plus orienté sur leurs trois derniers albums donc c’est du métal prog’ à la VANDEN PLAS. Ils ont bien récupéré et sont en pleine forme. Leur set est impeccable. J’adore la voix d’Andy ! Günther au clavier est un tueur et leur prestation est bien musclée. Je ne regrette pas de ne pas entendre de morceaux plus anciens car j’ai eu la chance d’en entendre cet aprèm pendant leur showcase acoustique !

Les VANDEN PLAS communiquent bien avec la salle et on voit qu’ils sont heureux de jouer à Grenoble. La salle, elle, a changé de public dans les cinq premiers rangs. Beaucoup de fans du groupe et de musiciens. Bon allez, c’est presque la fin.

VANDEN PLAS 2-2

VANDEN PLAS

Un rappel et là c’est bien fini. Nos copains allemands nous ont prouvé qu’ils étaient toujours là et que dans le style, VANDEN PLAS est vraiment dans les tous meilleurs. En plus, les morceaux de « Chronicles of the immortals » : « Vision One », « Godmaker », « Black Knight », en live, ça le fait grave.

Bon le temps de dire au revoir à tout le monde, de remercier la KHEOPS ASSO pour avoir organiser ce fest et il me faut vraiment partir.

Pas de monstres ni de méchants clowns à l’horizon ? Cool ! Allez, je me mets un petit « J’avais des hauts, j’avais des bas » version VANDEN PLAS pour bien terminer la soirée.

VANDEN PLAS 2-3

VANDEN PLAS