Tagged: HEAVY METAL PROGRESSIF

ALEX CORDO + AMON SETHIS : Live Report au Blogg de Lyon – 20 octobre 2016

alex-cordo-1

ALEX CORDO

Comment résister à une affiche placée sous le signe du métal prog ?Moi, je ne peux pas. Donc direction Lyon et plus particulièrement le Blogg !

Comme j’ai entré l’adresse du site dans mon GPS, c’est enfantin et je pars confiant. Heu… ou pas ! Ce foutu engin me dit : « Vous êtes arrivé »… en plein milieu d’un chantier ! Bon, je ne dois pas être loin mais si ça continue, je vais finir par être à la bourre, moi.

talvienkeli

TALVIENKELI

Eh non ! Je suis trop fort ! J’arrive juste pour le début du premier groupe. TALVIENKELI est un groupe qui oeuvre dans du métal symphonique avec chanteuse. Il y a aussi une fille à la basse d’ailleurs. On a droit, bien-sûr, à du métal symphonique avec un chant plutôt lyrique et ils nous jouent des morceaux de leur futur album.

J’aime bien leur style. On n’est pas dans des morceaux redondants. En plus, la chanteuse a une superbe voix mais n’en fait pas trop. Juste le parfait équilibre. Je voulais les voir en live depuis quelques temps et je ne le regrette pas.

talvienkeli-2

TALVIENKELI

C’est bien joué et les morceaux sont sympas. Bref, ça donne envie… bon évidement quand on aime le style – sinon autant aller jouer au zoo dans la cage des tigres ! Moi, j’en redemanderai plutôt. J’aime beaucoup leur ambiance musicale, leurs morceaux et la voix de la chanteuse.

Scéniquement, on sent que c’est encore un peu jeune mais c’est en tout cas, pour moi, un groupe à suivre… Surtout qu’ils vont nous livrer bientôt leur nouveau petit CD !

Voilà une soirée qui commence bien ! Petite pause en attendant le prochain groupe.

uncertain-continuity

UNCERTAIN CONTINUITY

L’attente est de courte durée.  C’est maintenant au tour de UNCERTAIN CONTINUITY de monter sur scène. Changement total de style. Il n’y a pas de chanteuse… ni même de chanteur. C’est de l’instrumental pur. On est dans la famille SATRIANI est mon ami ou bien dans de la musique pour accompagner les images du Paris Dakar.

C’est bien joué pourtant mais plus typé jazz-rock que métal. Après, effectivement comme souvent dans ce style, le plus important est la musique et pas la prestation scénique. Quoiqu’il en soit, ça joue, même si c’est un peu trop technique pour moi.

uncertain-continuity-3

UNCERTAIN CONTINUITY

Donc, je vais aller m’asseoir pour mieux en profiter. En plus au Blogg, ils on des méga fauteuils ! Trop bien! Je pense vraiment que j’apprécierais plus la musique de UNCERTAIN CONTINUITY sur CD quand je suis au volant de ma voiture. 

Allez, re-pause. Et là, cruel dilemme : hamburger or not ? Heu, comment ça, j’ai déjà mangé ? J’avais oublié ! Oups !!

amon-sethis-1

AMON SETHIS

Comme les sets sont assez courts, je ne vais pas attendre longtemps. Et c’est au tour des grenoblois de AMON SETHIS de monter sur scène. Changement total d’ambiance. D’abord visuellement. JULIEN, le chanteur, arrive habillé en noir avec un masque noir sur le visage. Devant lui, il y a un pupitre en feu. Musicalement, on est dans du heavy métal prog’, branche ancienne Égypte.

Et d’un coup, ça réveille ! Bon, c’est vrai, j’avoue : je craque pour ce groupe ! Et encore une fois, je pars avec eux dans leur monde de pharaons. Ils ne se contentent pas de jouer de la musique, ils nous racontent une histoire. Ils vont piocher dans leurs albums et alternent les morceaux qui te déboîtent la tête et belles balades. C’est méga bien mené et efficace.

amon-sethis-3

AMON SETHIS

En plus, le son est très bon et le public bien présent pour un jeudi soir réagit très bien. Il y a une vraie bonne ambiance. Lorsqu’ils les AMON SETHIS nous disent qu’il ne reste qu’un morceau, on n’est pas d’accord, on en re-veut, nous, des histoires de pyramide ! C’est trop bien !

…Et donc forcément trop court. Personnellement, je trouve que c’est de mieux en mieux à chaque fois que je les voie.

Allez, un dernier petit morceau pour la route. La basse six cordes et la guitare sont à l’honneur pour une partie très MAIDEN de folie. Il y a déjà une heure qui vient de passer ! Putain, ça va trop vite parfois !

Dernière pause de la soirée. Je ne regarde volontairement pas du côté du « c’est bon » hamburger, surtout avec les frites ! Mais en même temps, j’ai mangé léger et super tôt…

alex-cordo-2

ALEX CORDO

Sauvé ! ALEX CORDO monte sur scène. Allez, on rechange d’ambiance. Retour dans la famille instrumental SATRIANI est mon copain.

Là, il y a carrément trois guitaristes et d’entrée de jeu, je rentre dedans car on n’est pas dans de la musique pour musiciens, dans un déluge de notes pour épater la galerie. Les morceaux sont méga mélodiques, très beaux et fluides. Les solos ne sont pas balancés au petit hasard la chance mais sont le morceau.

Voilà de l’instrumental comme je l’aime !

Evidemment, je vais penser à JOE SATRIANI mais le SATRIANI de « Surfing with the alien » car tous les morceaux passent comme une lettre à la Poste. C’est beau et agréable. On ne ressent pas le manque du à l’absence de chanteur.

alex-cordo-4

ALEX CORDO

En plus, tous les musiciens sont parfaits. Le son est méga bon, et musicalement c’est au top.

Après bien-sûr, leur prestation scénique – comme souvent dans le style – est surtout basée sur la musique, mais bon je suis tellement pris dans leur musique que ça passe au second plan. Ils nous jouent les morceaux de leur CD et c’est vraiment une très bonne surprise que ce groupe dans un style qui peut s’avérer très casse-gueule.

ALEX CORDO et les siens ont réussi haut la main à me faire passer un excellent moment.

Bon allez, il est tard. Le temps de dire au revoir aux copains, de prendre congé des AMON SETHIS – que je revois le 16 novembre en première partie de MYRATH – et je suis parti.

Et pour la route, je vais la faire avec la musique d’ALEX CORDO et son CD « Origami », of course ! La route va me sembler plus courte !

alex-cordo-3

ALEX CORDO

 

BILAN DE LA SOIREE

talvienkeli-3

 

 

TALVIENKELI

Découverte live pour moi. J’ai bien aimé leurs nouveaux morceaux et la voix de la chanteuse. J’ai hâte de découvrir leur nouveau CD.
Un groupe à suivre et à revoir en live.

uncertain-continuity-2

 

 

 

 

 

UNCERTAIN CONTINUITY

Le groupe le moins métal de la soirée. Un côté jazz-rock, un style très « musique pour musiciens » difficilement accessible aux non-initiés. C’est bien fait mais pas ma pinte de houblon.

amon-sethis-2

 

 

 

AMON SETHIS

Le groupe a encore fait une grosse prestation ce soir. Ils ont encore pris une autre stature. Un groupe à part dans le monde du métal français de part leur contexte. Et en live, ça ressort encore plus. Ils sont vraiment dans leurs morceaux. Ils ne se contentent pas comme bien d’autres de les jouer mais ils les vivent !

alex-cordo-5

 

 

ALEX CORDO

Encore une découverte live pour moi ce soir et j’ai pris une grosse baffe ! Et pourtant, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’est pas facile de m’épater dans ce style ! Mais il l’a fait ! ALEX CORDO est un putain de guitariste mais il ne cherche pas à nous en mettre plein la vue, ni scéniquement, ni musicalement. Il joue comme si c’était facile et intègre vraiment tous ses musiciens. Je le redis, il m’a mis une grosse baffe avec ses morceaux qui sont à la fois beaux, énergiques, mélodiques, et cela malgré le fait qu’il n’y ait pas de chant ! On peut les fredonner et on s’en rappelle. Et ça, c’est extrêmement rare, même chez les plus grands spécialistes du genre. Et si vous pensez que j’en fais trop, je vous assure que non… alors, allez l’écouter !

 

 

LE BLOGG

logo-png-nu4rwpCool, leur soirée métal gratuite le jeudi soir !
Cool, leur grand parking juste devant la salle ! 
Cool, leurs gros hamburgers pas chers et leurs frites pas grasses !.
Cool, leur qualité de son pour les groupes !
Long live rock’n’roll le Blogg !!
Un petit PS : juste si vous aviez du café, ce serait top mais bon, je chipote.

LES IGUANES + ARCH.I.TEKT + TRAVELLIN MEN : Live Report aux ARTS DANS L’R de Péronnas – 21 juin 2015

TRAVELLIN MEN 1

TRAVELLIN MEN

Allez, pendant que les petits copains font la fermeture du parc d’attraction des petits et des grands metalleux ou que d’autres arpentent les devants de bars à la recherche du groupe ultime, moi je prends la direction d’un nouveau café-théâtre musical qui profite de la Fête de la Musique pour inaugurer ses soirées musicales.

Aux Arts dans l’R, on a un méga cadre, une ambiance feutrée… et en plus la salle est climatisée !!! Trop dure la vie d’un petit hardos !

TRAVELLIN MEN 2

TRAVELLIN MEN

C’est TRAVELLIN MEN qui ouvre les hostilités. TRAVELLIN MEN, c’est trois ex-DIESEL DUST et une chanteuse-choriste branchée cover band…  Heu non, je ne suis pas parti ! Vous remarquerez que je ne suis même pas arrivé après la prestation, comme c’est généralement le cas lorsqu’un groupe de reprises ouvre une soirée. Il faut dire aussi que si je fais souvent ça, c’est pour éviter de me faire prendre la tête inutilement !

Mais là, on n’est pas du tout dans le même esprit. On est dans le cadre de quatre potes qui tapent le boeuf  (pas la peine d’appeler la SPA !!), pile dans l’esprit de ce que j’aime, juste pour le fun. Pile dans le thème du 21 juin, quoi !

En plus, c’est fait par des putains de musicos qui sans avoir eu le temps de répéter nous jouent des « Train Train » de BLACKFOOT et autres brûlots du sud. Ce sont des morceaux qu’ils jouaient en live avec DIESEL DUST pour la plupart.

C’est pour moi une putain de joie de ré-écouter Nico à l’harmonica et de revoir Raph avec une guitare, même classique, en main. Trop cool !

En plus, le son est excellent et ça aussi, c’est trop cool. Je n’ai même pas le temps de voir passer le temps que c’est déjà fini.

ARCHITEKT 1

ARCH.I.TEKT

Allez, le temps de commander un rafraîchissement et le spectacle reprend.

C’est aux anciennement FIRE WIZZARD qui évoluent désormais sous le nom de ARCH.I.TEKT de prendre le relais.

Et là, à part Raph qui est toujours présent sur scène mais qui, cette fois-ci tient la basse, on change de complètement de registre. On est maintenant dans du metal qui remue tendance prog’.

Et là aussi le son est très bon et ça le fait grave !!

J’ai les poils  qui se dressent tout seuls. La dernière fois que j’avais vu le groupe – en septembre 2014 lors du Rising Fest – c’était pour la présentation de leur nouveau CD et de leur changement de nom.

Et ils ont encore progressé ! C’est bien en place et les morceaux percutent encore plus. Je passe un très, très bon moment !

LES IGUANES

LES IGUANES

A peine le temps d’un « S’il vous plaît, un Perrier citron Mademoiselle » que LES IGUANES montent sur scène pour clôturer la soirée.

Je suis à vrai dire assez curieux de voir ce que ça va donner en live car j’ai récupéré leur CD il y a un bail – carrément par hasard – et que depuis je le ré-écoute régulièrement.

Et là, surprise ! C’est loin du punk, c’est plus rock et c’est tout simplement trop bon. Les textes sont très forts et c’est méga bien fait. Les musicos sont rodés niveau scénique et ils ont en plus une méga présence.

les iguanes 2

LES IGUANES

J’adore la voix du chanteur ! Je découvre les morceaux de leur deuxième album ce soir en live et ils sont vraiment excellents.

Cerise sur le gâteau, le son est toujours au top. Le public est bien présent et les gens connaissent visiblement par coeur les paroles de leurs chansons ! Bref, du bonheur en barre… et pas qu’au bar !! Ils finissent leur set sur des morceaux plus punk et c’est toujours très bien.

Allez, il est un peu plus de 22 h 30 et voilà, c’est fini….

Un peu plus d’une heure trente de concert et une grosse baffe pour moi. C’est encore mieux que ce que à quoi je m’attendais.

J’ai le temps de papoter un peu avec eux après le concert. Ils m’apprennent qu’ils ont vingt ans d’existence et seulement deux CD au compteur. Le truc qu’on peut dire, c’est qu’ils prennent leur temps ! Mais bon, vu le résultat, on aimerait plus de sorties ! Pour finir, on prévoit de se revoir pour une petite interview.

Allez, une bise aux patrons en espérant qu’ils renouvelleront l’expérience car un concert dans ce lieu, c’est vraiment trop top. Mais bon, mon petit doigt me dit que oui, alors restez connectés, on vous tiendra informés en rubrique concert !

Putain que cette Fête de la Musique était bien ! Et voilà, je ressors des Arts dans l’R et je recommence à dire des gros mots. Pas bien Ti-Rickou !!