Tagged: L AMPERAGE

JEFF SCOTT SOTO + TERRY ILOUS + JORGE SALAN + URGENT & Friends : Live Report à l’Ampérage de Grenoble – 15 février 2015

JO AMORE

Bon allez, quand on aime on ne compte pas, surtout les kilomètres ! Donc direction Grenoble et plus précisément l’Ampérage. Content que les parisiens aient fini de foutre Beyrouth sur les routes de la région car c’est clair que j’aurais réfléchi un peu plus avant de me foutre dans le bordel ! Bien que…

Moins d’embrouilles pour arriver que pour trouver à se garer. Comme d’hab’ quoi !

En plus, je n’ai pas trop l’habitude des concerts qui commencent aussi tôt, moi. Comment, vous pensez que je vous prépare pour un « j’ai loupé la première partie » ? Ben, euh… Mea culpa, surtout pour GERARD FOIS qui a ouvert la soirée et que bien sûr je n’ai pas vu !

yvan

Mais bon, je suis là pour l’arrivée sur scène d’URGENT avec son chanteur guest qui n’est autre que JO AMORE, le chanteur de NIGHTMARE. Je vous vois venir bande de petites fripouilles : URGENT il les a déjà vu il n’y a pas longtemps et cette fois-ci ça va être plutôt en version cover. Euh, oui… mais non ! Déjà, on est en version acoustique et en plus ils vont faire des morceaux à eux qu’ils n’ont jamais joués. Et dans ses conditions là, ça s’appelle une jam, bande de bananes !

Et putain, ça le fait grave ! J’adore ce côté « on fait de la musique entre potes juste pour le fun ». En plus l’association URGENT / JO AMORE fonctionne méga bien. Les morceaux choisis de DIO ou de BLACK SABBATH revus à la sauce acoustique, j’ai mes petits poils qui se hérissent tout seuls.

De plus, ils vont faire venir un de leur copain à la guitare, donc on a toujours des surprises. On va avoir droit à une version d’un morceau du dernier album d’URGENT où JO AMORE est en guest sur le disque. C’est la première fois qu’ils la jouent live, on n’est pas gâtés, nous ?!!

Ils nous font aussi un ancien morceau que NIGHTMARE ne joue plus sur scène depuis mathusalem et, mousse sur la cervoise, un petit « Love is all » version acoustique grenobloise qui va clôturer le set de façon magistrale.

Enfin bref, ceux qui ne sont pas venus parce qu’ils avaient peur de se faire chier en acoustique devraient déjà le regretter car en plus l’ambiance ce soir est vraiment au top. Beaucoup de musiciens, des gens encore une fois venus de très loin pour passer une soirée hors norme car c’est bien de ça qu’il s’agit ce soir : d’un style de soirée qui ne se produit que très très rarement, tel le passage d’une comète. Et même si la salle n’est pas totally full, le public est quand même bien présent.

Je profite de la pause pour papoter avec les copains des prochaines soirées métal à Grenoble comme CRUCIFIED BARBARA ou TESTAMENT et EXODUS, genre de soirées qui devrait pousser les petits hardos à faire du tourisme à Grenoble. Car, même si Grenoble ça fait un peu loin de Lyon, c’est quand même plus jouable que le Hellfest !

jorge salan 3

Bon ça y est, JORGE SALAN monte sur scène. Il nous annonce qu’il va jouer avec JEFF SCOTT SOTO et TERRY ILOUS et commence à jouer seul sur sa chaise. Là, il va me surprendre grave. J’avoue que ce n’est pas forcément un guitariste que je connais énormément mais là je pense que je vais me pencher plus sur son cas. Pas de doute, le monsieur sait tenir un manche et en plus il n’est carrément pas chiant !

Après deux morceaux, il va être rejoint par TERRY ILOUS et JEFF SCOTT SOTO. Et là effectivement on va avoir droit à des morceaux joués avec en alternance TERRY ILOUS en maître de cérémonie avec du GREAT WHITE et du XYZ et de l’autre côté JEFF SCOTT SOTO avec du TALISMAN, du JOURNEY et du… SOTO ! On va avoir droit aussi à du BLACK SABBATH.

Mais bon, comme précédemment, on est vraiment dans de la jam pure avec des musiciens qui s’amusent.

TERRY ILOUS nous précise qu’il est de Lyon et que ça fait plus de vingt-cinq ans qu’il n’a pas jouer dans sa région. Il profite de la situation pour s’exprimer en français et visiblement ça le rend très heureux. Et nous aussi, putain !

terry ilous 2

 

Comment, c’est un peu mou ? Non, non, non, non, c’est de l’acoustique ! Ce n’est pas mou ! Hey, tu vois que ça bouge ! Mais pourquoi est-ce que le public est en train de chanter « Tata Yoyo » en choeur ? Tu n’avais qu’à pas sortir ! Tu aurais su que TERRY ILOUS a demander au public de chanter quelque chose pour l’anniversaire de Yolande, sa maman !

JEFF SCOTT SOTO n’est pas la pour la déco même si du coup il lui est un tout petit peu plus difficile de communiquer avec le public. C’est d’ailleurs à lui que va revenir la séance émotion quand il nous interprète un morceau dédié à sa soeur.

JEFF nous confirme en unplugged qu’il est une des plus belles voix actuelles de notre musique. Et comme dirait les copines : « Miam miam  ! Qu’est ce qu’il est beau gosse » ! Mais, vous devez vous en douter, moi je ne vois pas ce genre de trucs.

Sur scène, il se passe toujours quelque chose. Pendant un moment, on se serait même cru dans une master class quand TERRY ILOUS nous demande si on a des questions à leur poser. Heu, moi mes questions, je me les garde pour une interview après le concert ! Pas fou ! Il y a une personne qui demande s’ils connaissent des groupes français.

TERRY en est resté aux groupes tel que TRUST et WARNING qui faisaient parler d’eux lors de son départ pour les Etats-Unis.

JEFF lui dit qu’il connait un groupe français qui s’appelle HIGHWAY. On entend alors des hurlements sauvages dans la salle car quelques membres du groupe ont fait le déplacement depuis Sète pour le concert !! Et y’a pas à dire, SOTO est super content de les voir dans la salle !… Et moi aussi, parce que HIGHWAY, je les avais vraiment aimé lors du RISING FEST de Dijon !… Et en plus, ils sont supers !

Bref, un concert très intéractif. Et re-putain again, que ce soit la voix de TERRY ILOUS ou celle de JEFF SCOTT SOTO, on est vraiment devant des putains de chanteurs ! En plus leur association est vraiment efficace et on est emmenés dans leur univers sans problème.

Et dans cet univers, JORGE SALAN tient son rôle à la perfection. Il est vraiment évident qu’il n’est pas là par hasard.

Le voyage musical va s’achever par une version de « Purple Rain » repris en force par le public.

On n’aurait pas voulu que ça s’arrête là. On était bien nous, en famille ! Mais bon, deux heures de show, on n’a pas été volés.

D’autant plus que tout ce beau monde va se rendre au stand merchandising, rejoint par URGENT et GERARD FOIS, pour une séance de dédicace. C’est hallucinant de voir la diversité des groupes avec lesquels SOTO a collaboré. Il y en a qui amènent des disques à faire dédicacer dur lesquels je ne savais même pas qu’il jouait ! Mais bon, il signe tout avec une grande gentillesse, sans aucun problème. Pareil pour TERRY ILOUS qui explique à JORGE que tel disque ou tel disque vaut 100 ou 150 dollars sur un site marchand et qu’en plus, lui il le signe ! C’est clair que ça vaut encore plus maintenant !

A la grande joie de la sécu qui aimerait partir, ils vont sortir de derrière le comptoir de l’espace merchandising et revenir dans la salle pour faire une séance marathon de photos, mené de main de maître par un TERRY ILOUS champion incontesté du « next » ! Ils ne peuvent pas vraiment faire autrement car on leur a accordé à peine dix minutes avant l’évacuation. Et il y a une sacrée foule de gens qui veulent faire des photos avec eux !

terry jorge et jeff

Ca y est, l’évacuation est déclarée sauf votre serviteur qui a le droit de rester quelques petites minutes pour faire une petite interview vidéo de TERRY ILOUS, grâce à la gentillesse de TERRY et de la Rock Brigade, bien sûr !!

Une fois de plus, je remercie la Rock Brigade Asso pour l’investissement de ses membres pour notre musique ; investissement qui malheureusement ce soir ne va pas leur permettre d’équilibrer la soirée.. Et c’est vraiment malheureux car ils nous ont donné un moment rare. Et ça pour moi, ça n’a pas de prix !

HALLOWEEN METAL FEST III : Live Report à l’Ampérage de Grenoble – 31 octobre 2014

vanden plas 2-1

VANDEN PLAS

Trop facile d’être à l’heure ! Bon d’accord, c’est plus simple vu que le showcase acoustique de VANDEN PLAS n’est qu »à dix minutes ! Cerise sur le gâteau, comme il est encore tôt, je n’ai même aucun problème pour garer ma caisse. Ce qui est assez exceptionnel ici.

J’arrive devant la salle et là… il y a pleins de monstres et de créatures bizarres ! Bon, il n’y  a pas de clowns donc même pas peur ! Ce soir, on est le 31 octobre et c’est Halloween of course ! C’est même le nom de la soirée où je vais : Halloween Metal Fest. Bref, une soirée métal avec pleins de métalleux qui se lâchent ! Trop top !

Moi, j’aime beaucoup l’Ampérage comme salle de concert. C’est un lieu très métal par nature. Bon ce soir, c’est très branché Halloween pour le décor. Dans la zone fumeur à l’extérieur – mais dans l’enceinte de la salle… c’est bon, vous suivez ? – il y a des croix de pierres tombales avec une photo différente sur chacune d’elles… majoritairement des réactionnaires notoires. Même en photo sur une croix, ils me font peur ! Je préfère affronter Catwoman malgré son fouet ! Heu, comment je rêve si je crois que je peux jouer avec Catwoman ? Aïe, pas la tête ! Pfff ! Y’en a qui n’ont pas besoin de se déguiser pour être des méchantes sorcières !!!

ossonor 1

OSSONOR

Bon OK. Je rentre dans la salle parce que ça va commencer. Même à l’intérieur beaucoup de gens sont costumés. Un, c’est fun et deux, l’entrée est moins chère quand on est déguisé. Pas con !

Même le groupe qui entre en scène le premier, je ne suis pas sûr que ce soit leur look normal, lol !!! En tout cas, la chanteuse est terrible dans son costume et avec son maquillage ! Les autres  musiciens sont  grimés eux aussi et le guitariste fait presque peur !

ossonor 2

OSSONOR

Ah oui, je ne vous les ai pas présentés : ce sont les grenoblois de OSSONOR qui sont en train de déverser leur métal. Et c’est bien fait ! Pour ma part, je préfère quand le chant est plus appuyé que lorsqu’il est plus lyrique, mais c’est mon goût perso.

En tout cas, c’est bien en place et ils sont à l’aise devant le public. Le public qui commence d’ailleurs à bien remplir la salle apprécie. Bref, une très bonne entame de soirée.

ELTHARIA

ELTHARIA

La soirée continue avec un autre groupe de la région : ELTHARIA. Je suis toujours surpris par le vivier de groupes de métal sur Grenoble et sa région. De la quantité de groupes… et de leur qualité ! C’est vraiment impressionnant. Et là encore, c’est le cas.

Le métal de ELTHARIA est bien joué. Le groupe est lui-aussi bien en place sur scène. Perso, j’aime bien le chanteur, je trouve qu’il a un certain charisme et j’aime bien sa voix. Les musicos savent se servir de leurs instruments. Mais, j’ai un peu décroché au fil du set. Pas que ce soit mal fait, loin de là, mais il me manque le petit truc qui m’aurait fait rester au pied de la scène.

En tout cas, je suis content d’avoir découvert un autre groupe. Et puis, ça aurait pu être un groupe de death métal mélodique ! Euh, non, mais ça je m’en doutais que ce ne serait pas le cas parce que le nom du groupe n’est pas écrit en gothique. En plus, la soirée des gros méchants c’est demain soir. Putain, ça tombe bien, demain j’ai piscine !!

WHISPERING TALES

WHISPERING TALES

Bon, le temps de rigoler avec des trolls et d’éviter Cruella et le groupe suivant arrive sur scène. Changement de décor. Les musiciens sont en costumes Borsalino et la chanteuse porte une tenue époque prohibition.

En provenance de la Canebière, les WHISPERING TALES sont là pour nous délivrer un métal lyrique conceptuel. Si vous achetez leur CD, il y a un lien pour télécharger un livre… qui bien sûr est le complément du CD. Vous avez suivi ? Cool ! J’en connais qui n’ont pas réussi !

Musicalement, on est vraiment dans du métal lyrique mais pas mou. Après, je trouve la voix très aiguë, et donc le côté lyrique est vraiment trop mis en avant, ce qui est plutôt du au son je pense.

WHISPERING TALES 2

WHISPERING TALES

WHISPERING TALES a un univers bien à lui – ils réussissent quand même à nous transporter dans les années 30 à Marseille – et ça c’est un truc que tous les groupes n’ont pas. Après bien sûr, il faut aimer le style.

Encore deux groupes à venir et l’heure est déjà bien avancée. La salle est maintenant blindée de chez full ! C’est cool mais du coup, c’est une étuve digne d’un sauna norvégien !!!

J’en profite pour rejoindre un copain, Cyril de Rock Azylum qui a quelqu’un a me faire rencontrer… un guitariste qui jouait dans un groupe de hard-rock américain de fous furieux dans les années 80… Un indice : son groupe jetait des quartiers de viande dans le public à l’époque…. Bon, là vous avez dû trouver ! Non ? Tant pis, vous aurez la réponse dans mon prochain report !!! En attendant, je suis dans le même état qu’un gamin qui rencontrerait le Père Noël ! Si, si !!

amon sethis 1

AMON SETHIS

Bon, c’est pas tout mais il me faut redescendre des loges car les organisateurs de la soirée, les AMON SETHIS entrent sur scène. Je parlais plus haut d’un groupe avec un univers bien à lui et bien là, on est en plein dedans. Du métal tendance oriental, basé sur l’Égypte ancienne. On part direct dans un voyage musical et visuel.

Leur guitariste ayant du déclarer forfait – il a préféré aller à l’hôpital pour se faire opérer de la main (on lui souhaite d’ailleurs un bon rétablissement) – c’est donc avec un guitariste qui a eu deux jours pour apprendre les morceaux qu’ils se produisent. Et les musiciens d’AMON SETHIS sont aux taquets !

Ca faisait très longtemps que je ne les avais pas vus sur scène et le changement est vraiment flagrant. Pour le visuel, ça commence dès le morceau d’ouverture, où un livre ancien est enflammé – pour de faux, bien sûr ! Par contre, la set list, elle, a bel et bien commencer à flamber aussi, et ça mon petit doigt me dit que ce n’était pas prévu, lol ! Musicalement, la compo des morceaux est beaucoup plus aboutie et le choix de la set list est franchement réussi.

amon sethis 2

AMON SETHIS

Bref, le niveau est vraiment monté de plusieurs crans. En plus, ils ne sont pas dans leurs conditions maximales (remember, le guitariste).

Serge, le guitariste de CHEMICAL WEDDING  vient un peu plus tard prendre part à la fête pour deux morceaux. Euh… Ils auraient peut-être du lui dire qu’un pharaon allait monter sur scène, ça lui a  fait un choc !!

L’ambiance est bouillante et méga fun en même temps. Ouais, à part une poignée de méchants Gremlins qui décident que pogoter/slammer dans une salle bondée, c’est tordant !! C’est le moment pour nos copains d’AMON SETHIS de finir leur show car il reste encore un groupe à venir. En tout cas, moi j’ai pris une bonne baffe. Les morceaux de leur dernier CD sont très bons. Moi, je me les reverrais dès que possible avec plaisir.

Allez, petit tour au stand de merch des groupes !

VANDEN PLAS 2-4

VANDEN PLAS

Il est maintenant minuit et quart et VANDEN PLAS commence à jouer. Heu, comment je les ai déjà vus toute à l’heure ! Là, c’est le concert électrique avec l’ensemble du groupe !, Ce n’est pas du tout pareil !

Le show ce soir est plus orienté sur leurs trois derniers albums donc c’est du métal prog’ à la VANDEN PLAS. Ils ont bien récupéré et sont en pleine forme. Leur set est impeccable. J’adore la voix d’Andy ! Günther au clavier est un tueur et leur prestation est bien musclée. Je ne regrette pas de ne pas entendre de morceaux plus anciens car j’ai eu la chance d’en entendre cet aprèm pendant leur showcase acoustique !

Les VANDEN PLAS communiquent bien avec la salle et on voit qu’ils sont heureux de jouer à Grenoble. La salle, elle, a changé de public dans les cinq premiers rangs. Beaucoup de fans du groupe et de musiciens. Bon allez, c’est presque la fin.

VANDEN PLAS 2-2

VANDEN PLAS

Un rappel et là c’est bien fini. Nos copains allemands nous ont prouvé qu’ils étaient toujours là et que dans le style, VANDEN PLAS est vraiment dans les tous meilleurs. En plus, les morceaux de « Chronicles of the immortals » : « Vision One », « Godmaker », « Black Knight », en live, ça le fait grave.

Bon le temps de dire au revoir à tout le monde, de remercier la KHEOPS ASSO pour avoir organiser ce fest et il me faut vraiment partir.

Pas de monstres ni de méchants clowns à l’horizon ? Cool ! Allez, je me mets un petit « J’avais des hauts, j’avais des bas » version VANDEN PLAS pour bien terminer la soirée.

VANDEN PLAS 2-3

VANDEN PLAS

MISANTHROPE, Lords of Métal : Interview

MISANTHROPE interview

C’est juste après leur concert à l’Ampérage de Grenoble que j’ai eu le plaisir de rencontrer les musicos de MISANTHROPE… Interview !!!

Interview réalisée le 10 janvier 2014