Tagged: LUCA TURILLI’S RHAPSODY

Patrice GUERS, quand la basse devient un art : Interview

PATRICE GUERS

PATRICE GUERS

Ti-Rickou

Bon, on s’est vu au Transbordeur de Lyon il n’y a pas longtemps lors de ton passage avec Luca Turilli’s Rhapsody, alors comment s’est terminée la tournée ?

Patrice Guers

La tournée s’est vraiment bien passée, et on a eu d’excellentes critiques, que ce soit de la part de la presse ou du public. C’était un énorme pari, surtout quand tu changes de chanteur, et les critiques sont unanimes, c’est vraiment énorme. Même dans des villes comme Londres où nous n’avions pas encore joué ça a été une très bonne surprise. En même temps l’album a très bien marché, donc on partait plutôt confiant. Y’avait pas de raison de faire une mauvaise tournée avec un album pareil !!

Ti-Rickou

Pas trop difficile de jouer sans Dominique (Leurquin) parce que vous avez quand même vos habitudes ?

PATRICE GUERS 3

Patrice Guers

C’est sûr que ce n’est pas une situation facile, mais on a pu s’adapter. C’est un coup dur qui lui est arrivé, se couper la main juste avant de partir en tournée, mais le plus important est qu’il récupère vite et nous rejoigne bientôt.

Ti-Rickou

Le groupe a été en résidence au Brise Glace d’ Annecy pour préparer la tournée,  tu n’as pas  eu trop de mal a convaincre tout le monde   de venir ? Annecy, ce n’est pas la ville rock par excellence…

PATRICE GUERS 5 Patrice Guers

Tu sais ce n’est pas vraiment le genre de ville où tu as besoin de te battre pour convaincre les gens de venir  !! On répète au bord du lac, les musiciens sont logés à la campagne, y’a tout ce qu’il faut pour bosser confortablement et sans stress.

C’est vrai que ce n’est pas la ville la plus rock au monde, mais pendant qu’on répétait on a pu quand même retrouver John Corabi (ex. Motley Crüe), et aussi Chris Slade le batteur d’AC/DC, puis Nono (ex. Trust) qui sont venus jouer au Brise-Glace pendant les deux semaines où on y répétait. Et il y a des jams en ville chaque semaine avec un tas d’excellents musiciens, plus quelques concerts dans les bars. Et pour finir, le public à notre concert au Brise Glace a été incroyable. Pas mal pour une ville pas très rock, non ?

Ti-Rickou

Tu joues aussi avec Patrick Rondat, donc tu vois venir la question ! Musicalement, avec qui tu t’éclates le plus ? Bon d’accord, c’est une question un peu piège..

 Patrice Guers

Ce n’est pas vraiment que je m’éclate plus avec l’un ou avec l’autre. Si je le fais c’est de toute manière que ça m’éclate. Avec Patrick ça fait 19 ans qu’on joue ensemble. C’est un répertoire assez difficile à jouer. Il s’agit d’un challenge à chaque fois, quand tu montes sur scène tu te dis qu’il va falloir envoyer ! Je suis heureux et fier d’avoir fait tout ce chemin avec ce grand guitariste. Avec Rhapsody c’est aussi un répertoire très difficile car les tempos sont très rapides. Mais je m’éclate aussi à jouer des trucs très différents, comme du Funk, du Reggae ou du Blues. Je suis même allé plusieurs fois en Afrique où à Cuba pour étudier leurs musiques et leurs rythmes. Ce qui m’intéresse c’est la passion, là où il y’en a, je m’éclate.

Ti-Rickou

Penses-tu que si tu avais été anglais ou américain les choses auraient été plus faciles pour toi en tant que bassiste ?

PATRICE GUERS 4

Patrice Guers

Aucune idée, même si c’est vrai qu’en France on a tendance à accorder plus de crédit à un musicien anglo-saxon plutôt qu’à un mec bien de chez nous (smiley !). Je suis fier d’être Français, et j’adore ce melting-pot musical qui fait qu’avec Rhapsody je joue avec des italiens, des allemands et des finlandais, notre batteur avec Rondat est hollandais, je jam avec des musiciens africains ou brésiliens, j’ai partagé des scènes et des albums avec des américains et des anglais comme Tommy Aldridge ou Jon Lord de Deep Purple. En tout cas en tant que français j’estime avoir été comblé au niveau musical, je n’ai vraiment pas à me plaindre.

Ti-Rickou

Que penses-tu de la scène française et Rhône-Alpes en particulier ?

PATRICE GUERS 6 Patrice Guers

Je la trouve assez développée et qu’il y a beaucoup de très bons groupes et musiciens. Je ne parle pas forcément du métal, mais de la scène musicale au sens large. Après, ce n’est pas forcément facile pour un groupe de durer dans le temps car le milieu musical reste difficile et rempli de gens peu scrupuleux. C’est vrai aussi qu’il pourrait y avoir plus de lieux pour jouer, mais faut aussi que le gens se déplacent plutôt que de rester devant la télé.

 Ti-Rickou

Allez, ferme les yeux, tu peux devenir le bassiste du groupe que tu veux, ce serait lequel ? Et pourquoi ?

Patrice Guers

Holà, y’en a plein !! Tu parlais de musiciens français, y’a un ancien groupe avec lequel j’aurais adoré jouer, c’est FFF. Y’a aussi les Red Hot pour le côté bien délire basse/batterie, et ce côté un peu impro en live , mais jouer avec AC/DC ne m’aurait pas dérangé non plus !!

Ti-Rickou

Un petit mot sur le festival Guitares en Scène à Saint-Julien-en-Genevois, le petit fest qui monte bien pas loin de chez toi..

Patrice Guers

Comme quoi la scène en Rhône-Alpes ne se porte pas si mal. C’est un très bon festival, qui je l’espère gardera son côté convivial en grandissant. J’y ai joué deux fois avec Rondat et une fois avec Hednoka, un groupe anglais dans un style rock/reggae. Je m’y suis éclaté à chaque fois.

PATRICE GUERS 7

Ti-Rickou

Allez Patrice, je vais te poser une question con que j’adore : est-ce qu’être bassiste ça aide pour emballer les filles ?!!!

Patrice Guers

C’est sûr !!! Pourquoi crois-tu qu’on puisse choisir un instrument aussi insignifiant et stupide qu’une fausse guitare avec des cordes en moins ?

A très bientôt à vous tous !

Incoming search terms:

  • Patrick guers