Tagged: METAL SYMPHONIQUE

BENEATH MY SINS + TALVIENKELI + ALIEN ENCOUNTERS : Live Report @ le Blogg de Lyon – 21 décembre 2017

BENEATH MY SINS @ le Blogg – Lyon

Etant donné que je n’ai pas réussi à revoir les ALIEN ENCOUNTERS en live depuis septembre (soit je n’arrivais pas à me caler sur une de leurs dates, soit la fois où j’avais réussi à me caler, c’est eux qui n’ont pas pu jouer), cette date là, je ne voulais absolument pas la louper. Et ce, d’autant plus que sur l’affiche ce soir, il y a deux autres groupes que je voulais revoir : les lyonnais de TALVIENKELI et les parisiens de BENEATH MY SINS. Cette affiche est vraiment très attrayante… enfin pour ceux qui aiment le prog’ metal, of course !

Bon, pas de neige à l’horizon – en ce moment, c’est le nerf de la guerre – donc direction le Blogg à Lyon ! C’est cool, la voiture sait y aller automatiquement. Garage sur le parking lui aussi automatique. Et, en cette fin d’année, il y a comme un miracle de Noël : je ne suis pas en retard et je suis même en avance !

LIGHT COMES FROM THE ABYSS @ le Blogg – Lyon

Bon le temps de dire bonjour aux copines bien présentes ce soir, de papoter un peu avec mes copains ALIEN et c’est parti pour ma découverte de la soirée, un groupe que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam avec un nom à coucher dehors même en plein hiver, LIGHT COMES FROM THE ABYSS.

LIGHT COMES FROM THE ABYSS @ le Blogg – Lyon

Heu… c’est normal qu’ils ne soient que deux ? Une fille aux claviers et un gars à la guitare… Heu, c’est normal que l’intro ne s’arrête pas et qu’il n’y ait pas de chant ? Ah, c’est du métal prog’ instrumental ! Ah bon ! Heu, sauf que les sample, ce n’est pas trop mon truc.

En plus, on sent que c’est un groupe qui est jeune, voire très jeune, donc Ti-Rickou ne tire pas sur l’ambulance, il faut bien commencer un jour mais là ça se sent vraiment. Ils sont concentrés sur les notes qu’ils jouent. Je ne sais pas si la lumière vient du fond des abysses mais en tout cas moi, ce soir, elle ne m’a pas trouvé. 

En revanche, elle m’a indiqué la voie pour aller me commander un mega hamburger du Blogg !… Et en musique d’ambiance pour manger, c’est pas mal.

Le temps que je finisse mon méga succulent hamburger avec mes frites (pas chers !) – et non je ne suis pas sponsorisé par le Blogg (dommage !) mais c’est vraiment la salle de concert où, dès que je peux, je me garde une place pour leurs hamburgers – et ils ont terminé de jouer.

ALIEN ENCOUNTERS @ le Blogg – Lyon

Ca va être au tour des ALIEN ENCOUNTERS d’envahir la place. Coucou, on est là ! Allez, une petite intro et c’est parti. Bon ceux qui suivent le webzine savent que je ne suis pas forcément impartial avec eux. J’adore leur dernier album et les revoir en live, c’est toujours un moment que j’apprécie.

Allez, ils commencent leur set par des morceaux du premier album avant, bien-sûr, d’attaquer sur des morceaux du petit dernier. Bon de toute façon moi, je les aime tous.

J’apprécie leur ambiance. En plus, ils ont un bon son et comme je le dis souvent, pour le genre de musique qu’ils jouent, c’est vraiment important. La salle est bien remplie ce soir et comme moi profite du set des ALIEN ENCOUNTERS.

Comme d’habitude, ça le fait musicalement et scéniquement. On est transportés dans leur univers et on s’y sent bien. Bon bien-sûr, tout a une fin – sauf la banane qui en a deux (en cette fin d’année, je peux me la permettre celle-là !). Bien content de les avoir revus, surtout que normalement c’est la dernière fois que je les verrais avec cette formation vu que c’est un des derniers concerts du bassiste. Sniff !

TALVIENKELI @ le Blogg – Lyon

Allez, petite pause avant de retrouver TALVIENKELI. C’est marrant, la dernière fois que je les avais vus, c’était déjà ici ! Mais je suis bien content de les revoir avec des morceaux de leur nouvel album, eux-aussi.

Bon, pour eux il y a des petits problèmes sur la voix. Dommage. Jusque là le son était bon, mais là effectivement, il y a un problème sur la chanteuse. Mis à part ça, eh bien moi j’aime bien leur univers musical et j’aime bien leurs nouveaux morceaux.

Comme la première fois, scéniquement ça passe bien, l’ambiance dans la salle est bonne. On se laisse emporter par leur musique.

Je trouve que scéniquement ils ont progressé. Leur line up fonctionne bien. Bref, un bon moment passé avec eux… sauf bien-sûr ces problèmes de voix qui m’ont un peu gâché le truc mais bon, ce n’est pas de leur faute !

BENEATH MY SINS @ le Blogg – Lyon

Allez, dernière petite pause de la soirée avant de retrouver les BENEATH MY SINS. C’est le moment pour les allergiques au chant lyrique d’aller faire un tour sur l’autoroute. Moi, au contraire, je me précipite au premier rang. Et c’est parti ! Bon là eux, c’est clair, la scène ils maîtrisent à donf’. D’entrée de jeu, on prend une grosse baffe.

Scéniquement ça finit d’achever sa mère-grand dans la cage d’escaliers au cas où elle respirerait encore ! Là, ça bouge, ça pose, c’est du show ! Bon, encore une fois, je ne suis pas forcément objectif, j’adore la voix de la chanteuse, je la trouve sublime. J’aime le style et en plus, j’adore leurs morceaux. En live, ça éclate comme des bulles de champagne dans ta bouche. C’est superbe !

Ils nous font une set list basée sur leurs différents albums. Le son est redevenu bon. Pas de problèmes sur la voix – heureusement ! Moi, je suis au paradis des petits hardos… J’entends les anges chanter ! Ils sont sympas cette année, ils ont un beau décolleté !

Bon allez, mon dernier concert de l’année – normalement – prend fin. Juste le temps de papoter un peu avec les groupes avant de reprendre la route.

C’est donc sur une note de metal symphonique que je clos l’année 2017 et cette cinquième année d’existence du webzine. 

Long live Rock’n’Roll my friends !

BENEATH MY SINS @ le Blogg – Lyon

RHAPSODY REUNION : Live Report @ le Brise Glace d’Annecy – 26 avril 2017

RHAPSODY REUNION

RHAPSODY joue au Brise-Glace ! Et c’est un RHAPSODY REUNION avec FABIO LEONE, LUCA TURILLI, DOMINIQUE LEURQUIN et PATRICE GUERS ! Pour l’occasion, on aura droit à un intégral de « Symphony of the enchanted land » ? Là, je ne peux pas résister, donc direction Annecy !

Bon, malgré une fermeture d’entrée d’autoroute, deux déviations, un parking full, je suis à l’heure. La file d’attente va jusqu’au parking ! Ca confirme qu’il va y avoir du monde ce soir. Les plaques des voitures sont aussi un indicateur : les gens sont venus de loin, du 42, du 01, de Suisse, d’Italie… Bref, il n’y a pas que moi que cette affiche a attiré. Et l’affiche sur la porte le confirme, c’est complet, full, blindé.

Comme ils vont jouer longtemps, il n’y a pas de première partie.

J’adore cette salle du Brise-Glace, sa config’ avec gradins en hauteur et sa fosse bien pratique d’accès. Le temps de me positionner et ça démarre.

Et ça part fort car à Annecy, deux des membres du groupe jouent à domicile (DOMINIQUE et PATRICE). Eh oui, les frenchies du band sont d’ici ! Et donc, il y a plein de copains et copines, de membres de leurs familles dans la salle. Et donc encore, il y a une méga ambiance dans la fosse pour l’arrivée du groupe.

Ils ont tous la banane aux lèvres et leur joie de jouer est vraiment visible.

Bon, on est parti pour deux heures dans le RHAPSODY que j’aime. Comme je l’ai déjà dit, on va avoir droit à l’intégrale de « Symphony of the enchanted land » (20 ans, ça se fête !!) plus à d’autres morceaux phares du groupe… Bien métal symphonique, of course !

RHAPSODY REUNION

FABIO LEONE est en grande forme et c’est un régal de l’entendre à nouveau chanter ces morceaux. LUCA TURILLI est bien-sûr égal à lui-même, impérial. Il fait le show, tout comme PATRICE GUERS et DOMINIQUE LEURQUIN. Bon bien-sûr, il faut aimer le métal symphonique car ce soir on est dans l’essence même du genre.

On a droit à des solos de batterie (pas long), de basse (pas chiant et accompagné par la batterie et une voix). Ils vont même faire venir une chanteuse sur un titre.

On fait des « ah ah ah ah » avec FABIO, on vibre au solo de LUCA. Le son est bon, pas trop fort. Avec un seul bémol sur les guitares (surtout celle de DOMINIQUE) où c’est un peu faiblard.

Mais le public est aux anges – en même temps un très grand nombre arbore un T-Shirt RHAPSODY des différentes époques. De vrais fans true – admirant la dextérité des musiciens. Je suis content de voir l’unité et la complicité des musiciens. Après pour ma part et parce que j’ai vu le groupe maintes fois avec les différentes formules sous diverses appellations, je trouve que c’est encore frais, qu’ils sont en train de prendre leurs marques. Mais rien que de très normal puisque c’est la première date de la tournée qui commence. Demain, ils s’envolent pour conquérir d’autres horizons.

En tout cas, ils ne le jouent pas à l’économie ! Ils vont quand même jouer plus de deux heures ! Et ils nous démontrent une fois de plus que ce sont tous des putains de musiciens qui maîtrisent à fond leurs instruments.

Voilà, c’est fini. Il est déjà tard et comme j’ai un peu de route, je ne vais pas rester pour papoter avec eux. En tout cas, moi j’aime cette formule de RHAPSODY. Je les reverrai avec grand plaisir et j’espère qu’il y aura un trace CD de ce moment !

Un grand merci au Brise-Glace pour cette date qui a fait le bonheur des fans de RHAPSODY !!!

RHAPSODY REUNION

BENEATH MY SINS, quand le métal côtoie la symphonie : Interview Vidéo

BENEATH MY SINS

Vu que j’ai eu un coup de foudre pour les BENATH MY SINS lors de leur concert à Lyon, je n’ai pas pu résister à leur proposer de faire une petite interview made in Ti-Rickou. En plus, comme ils sont originaires de Paris, je n’aurais peut-être pas eu l’occasion de leur en faire une pendant un petit bout de temps !

Et puis, vous me connaissez, j’ai toujours un faible pour les groupes à chanteuse !

Incoming search terms:

  • beneath sins

WEDINGOTH + BENEATH MY SINS + MORRIGHANS : Live Report @ Hôtel de la Musique de Villeurbanne – 24 mars 2017

WEDINGOTH

Lorsque j’ai vu que WEDINGOTH jouait à l’Hôtel de la Musique avec deux autres groupes à chanteuse, je n’ai pas hésité une seconde. Heu si en fait, j’ai hésité ; pas sur la question d’y aller ou pas mais sur celle d’emmener ou non une copine allergique aux groupes avec chant féminin… Je sais, j’ai un mauvais fond !

Allez, direction Villeurbanne. Connaître le lieu plus no problem pour se garer égal Ti-Rickou à l’heure. Et même en avance.

Hey mais il y a plein de têtes que je connais, moi !! Et je vois même l’équipe qui organise le Péage du Rock à Bourg de Péage ! Tiens, vous ici ? Ah, vous jouez ce soir dans MORRIGHANS et c’est vous qui commencez la soirée ? J’ai encore bien bosser mes fiches, moi, lol ! 

MORRIGHANS

Même sans pouvoir divinatoire, je peux vous dire qu’on va être dans du rock prog’ !!

Et c’est gagné, je suis trop fort !! On est dans du rock prog’ avec des petites (voire légères) touches métal. Six musiciens et musiciennes avec claviers, batterie, guitare et basse sur la scène de l’Hôtel de la Musique, ils n’ont pas vraiment de place pour le scénique. Une fois en place, ils ne peuvent presque plus bouger !

Mais bon, l’important c’est la musique et c’est très beau. Méga agréable, bien fait, bien joué. En plus ce soir, le son est excellent et avec ce type de musique, c’est vachement important. La chanteuse a une belle voix, les morceaux de leur album passent tout seuls. Bref, une très bonne entrée en matière dans cette soirée.

Ca commence bien !

BENEATH MY SINS

Allez, une petite pause et une autre découverte pour moi avec les parisiens de BENEATH MY SINS. Là, le tempo s’accélère. On est dans du métal symphonique avec chant lyrique à la NIGHTWISH et consorts, mais bien métal.

Leurs morceaux sont très bons, la chanteuse a une putain de voix, les musicos sont excellents et en plus, ils maîtrisent tous le live.

Je prends une baffe comme je n’en avais plus pris depuis pas mal de temps avec un groupe évoluant dans ce style ! C’est méga bon et je suis vraiment sous le charme de la voix de la chanteuse (heu, j’ai dit : la voix !!). Du coup, leur set va me sembler court.

Allez, je craque, avant le prochain groupe, je vais leur faire une petite interview.

WEDINGOTH

Bon, rapide l’interview mais pas assez pour voir le début du dernier groupe de la soirée, WEDINGOTH. Là, le tempo remonte encore d’une case, on est dans du heavy prog’. Et encore une fois (c’est la thématique de la soirée) il y a une fille au chant, même si maintenant on n’est pas dans un registre lyrique mais plutôt heavy et une autre à la basse.

Les WEDINGOTH, je les connais et c’est un groupe que j’aime vraiment bien. Je ne les ai pas revus depuis qu’ils ont sorti leur nouveau CD et je vais donc découvrir des titres en live.

Et je ne suis pas déçu, bien au contraire ! Leur musique est un poil plus musclée et ce n’est pas pour me déplaire.

On va avoir droit à des morceaux de leurs différents albums avec même un morceau du premier pour ouvrir le rappel. C’est vraiment une super set list servie par un groupe qui est heureux de jouer. Le public, qui est assez nombreux ce soir, et où je note une forte présence féminine, est aux anges.

Les WEDINGOTH nous offrent une grosse prestation ce soir encore ! Bref, c’est la cerise sur le méga cake de cette soirée où tout était bon.

Le temps de dire au revoir aux copains et copines – c’est fou comme le temps file quand on s’amuse ! – et il est largement temps de rentrer… Mais la route sera moins longue avec les CD des trois groupes de ce soir comme compagnons (bientôt les chroniques !!).

Une spéciale dédicace à la copine qui aurait été trop heureuse ce soir… si je l’avais emmenée, lol !!

BENEATH MY SINS