Tagged: METALLIAN PRODUCTIONS

PRIMAL FEAR + RIOT V + EXISTANCE : Live Report @ l’Ilyade de Seyssinet (38) – 04 octobre 2018

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

C’est clair que Grenoble n’est pas ma destination préférée mais encore une fois Metallian Prod fait fort. Comment résister à cette affiche ? En plus, c’est à l’Ilyade que ça se passe et on peut s’y garer facilement (bon d’accord, c’est pour retrouver ma voiture dans la nuit que c’est plus dur !). La salle est cool, le son est bon. Et donc… je suis déjà parti !

Ce soir, je n’ai pas de marge. Même pas le quart d’heure bressan, lyonnais, stéphanois, etc… etc. car ce sont mes copains d’EXISTANCE qui ouvrent et que ce serait bêta que je les loupe.

Tiens, je vais essayer de me garer au même endroit que mes copains, comme ça je n’aurai qu’à les suivre pour retrouver ma voiture, CQFD ! Je suis tellement aux taquets et je suis tellement en avance que j’ai le temps de flyer pour VULCAIN à Lyon le 24 novembre (Ceci est une pub non subliminale !).

EXISTANCE @ l’Ilyade – Seyssinet

Allez, les portes s’ouvrent. Même si toute le monde n’est pas arrivé, le spectacle va pouvoir commencer. D’entrée de jeu, EXISTANCE annonce la couleur : ils ne sont pas là pour aller récolter des noix mais bien pour nous démonter la tête !

C’est dingue, ça ne fait pas si longtemps que ça que je les ai vu en live à l’excellent Metal Thunder Jackets mais ils ont encore gagné en présence, en assurance. Putain, ça le fait encore plus, et visuellement et musicalement. On va bien-sûr avoir droit à des morceaux de leurs différents albums dont certains de leur excellent dernier album.

Encore une fois les copains kiffent les grandes scènes. Ils ont tout l’espace pour s’exprimer et les bougres, ils en profitent !

Les chanceux qui sont rentrés à l’heure sont rejoints au fur et à mesure par les retardataires qui se pressent eux-aussi devant la scène pour profiter du spectacle. En même temps, quand vous rentrez dans leur univers, vous êtes comme absorbés par leur dynamisme, leur professionnalisme et par leurs putains de morceaux qui sont des hymnes à foudroyer direct ta grand-mère sur ses skis.

On ne va pas revenir sur la qualité des musiciens ni sur la voix exceptionnelle de JULIAN IZARD. Non seulement EXISTANCE est un des fers de lance du renouveau du heavy metal français mais il est aussi une des valeurs montantes du renouveau du heavy metal mondial.

EXISTANCE @ l’Ilyade – Seyssinet

EXISTANCE @ l’Ilyade – Seyssinet

En fin de set, JULIAN nous annonce un hommage à DIDIER IZARD son père – chanteur de feu H-BOMB – malheureusement décédé  récemment. Pour ce faire ils vont, contrairement à leur habitude, jouer un morceau en français. Et il s’agit ni plus ni moins que du sublime « Gwendoline » ! Ils vont le faire non seulement avec tout leur talent mais aussi avec tout leur coeur et toute leur âme. Je ne vous explique même pas comment cette version de « Gwendoline » est magique. DIDIER, où que tu sois, tu dois être mega heureux de ces petits gars car c’est ce que tu voulais pour eux : des grosses scènes, des grandes tournées, et surtout fait de cette manière.

Moi j’ai, je ne sais pas pourquoi, les yeux embués, un besoin irrépressible d’être seul quelques instants et de prendre l’air. Ca tombe bien car le show est malheureusement fini.

RIOT V @ l’Ilyade – Seyssinet

Je n’aimerais pas forcement être à la place de RIOT V car sans être partial, il faut dire qu’EXISTANCE a mis la barre très haut. Mais bon, RIOT V  a quand même une bonne partie du public qui est venu là pour eux. Moi le premier. Je suis curieux de voir ce que donne cette formation-là car aucun des musiciens qui vont évoluer ce soir ne jouaient sur mes albums préférés du groupe, que ce soit « Born in America » ou le méga atomique fabuleux « Fire Under Hunter ». C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, le RIOT est suivi d’un 5.

Allez, c’est parti ! D’entrée de jeu, c’est clair que ça joue. Le chanteur est dans la lignée des chanteurs qu’a eu RIOT avec une super voix. Les morceaux récents sont à la fois dans l’esprit de ce que faisait RIOT tout en étant modernes. Bon certes, c’est un tempo un petit peu plus rapide. Et la voix pousse parfois un peu trop vers les aigus pour moi (Markus, pas la tête !!!).

Alors effectivement quand ils attaquent le répertoire de RIOT avec les bombes atomiques que sont « Warrior », « Swords and Tequila » et consorts, la température dans la salle – qui commence a être très très bien remplie – monte d’un cran. Personnellement, ce sont des moments où je me contente de chanter à tue-tête, histoire de bien niquer les oreilles de mes voisins et de profiter du moment.

En plus ça donne une fin de show mega atomique. Grand-mère, reviens ! T’as encore un truc sur scène qui va te pousser à vitesse grand V dans les pentes ! Ca c’est de la première partie !

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

Maintenant une petite pause avant la tête d’affiche PRIMAL FEAR. Honnêtement, moi j’étais surtout venu pour EXISTANCE et RIOT V donc là, je suis déjà plus qu’heureux. Ce n’est pas que je n’apprécie pas PRIMAL FEAR, mais bizarrement alors que j’adore RALPH SHEEPERS et MAT SINNER (leurs albums solos à tous les deux tournent en boucle chez moi), PRIMAL FEAR, comme la dernière fois où je les ai vus en live, me laisse un peu sur ma faim. Les mauvaises langues vont dire que c’est parce que j’ai beaucoup d’appétit ! 

C’est donc un peu à reculons que je rentre à nouveau dans la salle. Mais encore une fois, d’entrée de jeu, je sens que ça va être différent. Je ne sais pas, peut-être que les deux premiers groupes m’ont bien chauffé, que le son est nickel et que les membres du  groupe sont particulièrement en forme ce soir… ou alors que la set list est vraiment béton… mais en tout cas, je rentre à fond dans leur show !

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

Il y en plus une putain d’ambiance à l’Ilyade ce soir ! Le public est chaud bouillant. Ca communique, ça chante, bref l’ambiance normale d’une salle de concert où les groupes donnent tout. Les gens ont souvent fait comme moi beaucoup de route et ils sont hyper-motivés.

Le groupe en profite. RALPH SHEEPERS essaie vraiment de communiquer voir communier avec le public et le bougre y réussit ! Du coup, forcement, ça passe vraiment trop vite.

Ce que j’aime bien à l’Ilyade, c’est que même quand c’est fini ce n’est pas fini. Les groupes viennent continuer le moment en signant des autographes, en faisant des photos avec les fans. Ils donnent tout au public.

Ce n’est pas tout mais il se fait tard et il y a de la route. Je prends congé de mes potes d’EXISTANCE, ne leur souhaitant que le meilleur pour la suite de la tournée européenne avec PRIMAL FEAR et RIOT V. Mais vue leur prestation de ce soir, il ne devrait pas y avoir de soucis car tous les fans de heavy metal de quelques pays qu’ils soient devaient prendre la même tarte dans la tronche. Et encore une fois, en toute objectivité bien-sûr, ils passeraient après RIOT V que ce ne serait pas forcément un hold-up (Markus, ne sort pas la tronçonneuse !). Long live rock’n’roll les gars !!

PS : une pensée à tous les copains et copines qui comme moi ont plus que galéré pour regagner leur base sur Lyon, Saint-Etienne, Bourg en Bresse et autres, grâce à l’énorme compétence des services d’autoroute qui ont carrément fermée celle-ci, nous envoyant du coup dans une galère de plusieurs heures. C’est beau les sociétés privées….

EXISTANCE @ L’Ilyade – Seyssinet

 

KIP WINGER + MAGGY LUYTEN + GERARD FOIS : Live Report @ la Source de Fontaine (38) – 15 septembre 2018

GERARD FOIS @ La Source – Fontaine

Allez, ce soir c’est direction Grenoble et plus exactement Fontaine pour une salle que je ne connais pas du tout. J’espère qu’on peut s’y garer facilement ! Yes, il y a un grand parking en face de la salle et la salle en question, la Source, est moderne. C’est un bon début !

Et ça continue, quand j’arrive GERARD FOIS n’a pas commencé et je suis même en avance ! Cool ! Comme je ne veux absolument pas louper GERARD en acoustique, je vais directement dans la salle. Le papotage avec les potes, ce sera pour plus tard !!!

Ambiance auditorium plutôt intimiste pour l’accueillir avec sa guitare. GERARD FOIS est là pour nous présenter son nouveau projet  HEART OF ISOLATION. Ca part tranquille, c’est beau. C’est fait avec envie et en plus le son est nickel. C’est un moment de calme où seules la voix et la guitare viennent rompre le silence. Presque un moment de recueillement. GERARD est parfait.

Si l’exercice est périlleux pour un musicien, lui s’en sort très bien. On est là, on est bien et ce jusqu’au bout de sa prestation.

MAGGY LUYTEN @ La Source – Fontaine

C’est l’heure de la première pause. Je sors prendre l’air et jeter un oeil sur ma voiture. Bon, elle est encore là, cool !

Du coup, j’y retourne. Cette fois, c’est MAGGY LUYTEN, la chanteuse de NIGHTMARE qui se prête elle-aussi au jeu de l’acoustique. Bon, elle triche un peu, elle à le renfort de ses amis !

Et c’est parti ! MAGUY LUYTEN au piano, FRANCOIS BRISK à la batterie. D’entrée de jeu, je sais que ça va être grand. Sa voix ressort à merveille, pas de triche, pas d’aide. Ouah, c’est sublime !! Elle va même nous jouer un morceau, seule au clavier. On a tous les poils qui remontent. L’émotion qu’elle dégage est entièrement partagée par le public. Et encore une fois, quelle voix !

Allez, c’est le moment où les amis entrent sur scène, STEVEN SEGARRA et CHRISTOPHE GODIN à la guitare. Ca me donne à nouveau la chair de poule. YVES CAMPION est bien-sûr de la fête, calé dans un coin avec sa basse, pour du NIGHTMARE acoustique. Putain, ça fonctionne grave en plus ! C’est top d’entendre d’autres versions !! KELLY SUNDOW CARPENTER (lead vocal de CIVIL WAR et d’ADAGIO) est présent sur scène.

MAGGY se lève et redevient la chanteuse metal qu’elle est ! On a droit à un morceau de AYREON où elle a officié au chant.

En bref, vous l’aurez compris, c’est un enchaînement de surprises avec des amis venus jouer pour le fun… mais de quelle façon !

Il ne suffit pas de jouer une mélodie, il faut se l’approprier avec son coeur, avec toute son âme, et c’est ce qu’ils ont réussi à nous faire vivre ce soir. Non seulement ils ont partagé leur musique mais ils nous ont aussi ouvert leurs émotions.

MAGGY LUYTEN a clairement démontré qu’elle évoluait dans la cour des très grandes chanteuses. Ouah, et dire que tout ça c’est du bonus !

KIP WINGER @ La Source – Fontaine

Eh oui, si j’ai fait toute cette route, c’est évidement pour celui qui va arriver sur scène, Monsieur KIP WINGER ! Pour ceux qui ne savent pas de qui je parle, dans la fin des années 80, le groupe WINGER carburait sur MTV avec des airs qui restaient gravés dans nos têtes. Je chantonnais leurs hits à longueur de journée… à tel point que mes potes avaient des envies de meurtre, lol ! BEAVIS AND BUTTHEAD avaient fait de WINGER leur souffre-douleur et ne loupaient pas une occasion de les démolir… Et par la même occasion, passaient leurs morceaux.

KIP WINGER est un putain de compositeur et il a une voix magique. Et il est là, avec sa guitare, accompagné seulement par un musicien avec un tambourin ! Je suis comme un dingue !! KIP WINGER en mode concert presque privé, intimiste (une centaine de personnes). 

Ouah, on est aux anges. On chante avec lui, mieux, on communie avec lui ! C’est carrément magique. Même seul avec sa gratte, ce n’est pas chiant. Quelle voix, quelles compos, quel charisme ! 

KIP WINGER @ La Source – Fontaine

On retrouve MAGGY qui vient faire un morceau avec lui. I’m very happy ! Et une fois d eplus, ça fonctionne ! J’adore ce genre de soirée où tout est possible, où les seules limites sont le plaisir des musiciens.

C’est pour ça que j’aime les concerts acoustiques, les musiciens y sont comme des trapézistes et évoluent sans filet puisque la moindre fausse note s’entend clairement. Et quand c’est réussi, c’est vraiment jouissif.

Voilà, c’est fini. Je suis sur mon nuage, je n’arrive pas à redescendre de ce pays où la musique est reine et où KIP WINGER serait roi.

KIP WINGER @ La Source – Fontaine

KIP WINGER @ La Source – Fontaine

Bien-sûr, tout ce beau monde se prête au jeu des photos et des autographes avec un KIP WINGER adorable et accessible, faisant de cette soirée un must inoubliable.

Un énorme merci à Metallian Productions pour cette soirée avec un petit pincement au coeur car ils n’ont pas été remerciés en terme de fréquentation… Et quand même une pensée à tous ceux qui ne sont pas venus car il n’aiment pas l’acoustique (n’est-ce pas Steve ?) : vous avez vraiment merdé les mecs. C’était tout simplement magique !!!

Dommage que je n’ai pas un tapis volant pour rentrer, moi !

KIP WINGER @ La Source – Fontaine

 

 

ACCEPT + THE NEW ROSES : Live Report à la Belle Electrique de Grenoble – 10 décembre 2015

ACCEPT 3

ACCEPT

Bon, ACCEPT le groupe allemand de la fin des 70’s passe en concert pas trop trop loin. Et oui, c’est bien d’ACCEPT qu’il s’agit, ce groupe que j’ai vu un certain nombre de fois dans les années 80 et que je n’ai jamais revu sur scène depuis le départ de leur emblématique chanteur UDO ! J’avoue que je m’étais même carrément désintéressé d’eux… Avant bien sûr, leurs trois derniers albums qui sont vraiment excellents. Bref, il est hors de question que je loupe ça.

En plus, il y a THE NEW ROSES en première partie et j’ai bien envie de les voir vu que le groupe nous a fait défection le 14 novembre dernier à Saint-Etienne suite aux attentats de Paris.

Et ma troisième raison, c’est que le concert de ce soir se passe dans une nouvelle salle que je ne connais pas mais dont je n’ai entendu que du bien.

Bon, c’est parti direction Grenoble. Et comme je suis un petit garçon prudent, je me prévois une bonne marge d’erreur… Marge d’erreur qui va être bien réduite avec les difficultés de circulation en entrée de ville. Mais bon c’est cool, j’ai encore du temps… Sauf que la marge va encore être réduite comme peau de chagrin vu que je ne suis pas le seul à vouloir me garer ! Et qui connaît Grenoble sait que les parkings dans cette ville, c’est en option ! Pour corser le tout, mon gentil GPS ne connait absolument pas l’adresse – normal vu que la salle est située en zone piétonne !

THE NEW ROSES 1

THE NEW ROSES

Donc tout ça pour en arriver à quoi ? Ben comme d’hab’, j’ai raté le début de la première partie, donc des NEW ROSES !!! Je fonce donc à travers une salle blindée de chez blindée – eh oui, la Belle Electrique est full ce soir – pour pouvoir prendre des photos.

A priori, je n’ai pas loupé plus de deux morceaux mais bon je m’en mords les doigts car ce que je vois et ce que j’entends, moi je suis vraiment client. J’aime le hard-rock quand il est joué comme ça, la voix du chanteur, les morceaux. Ils ont une grande présence sur scène et ne se laissent pas impressionnés par l’importance du public et nous entraînent avec eux dans leur univers. Bref, ils ne sont pas là pour faire de la figuration !

Je peste vraiment d’avoir louper le début car c’est clair que des groupes de cette qualité en première partie, ce n’est pas forcement fréquent. En plus, leurs morceaux en live c’est vraiment encore meilleur que sur CD.

Mais bon, comme je le disais, ils ne sont pas tout seuls et il y a encore ACCEPT qui doit monter sur scène.

Allez, je vais profiter de l’intermède pour déjà dire bonjour aux nombreux copains devant qui je suis passé en trombe tout à l’heure ainsi qu’à ceux que je n’avais pas vu car comme dirait la chanson : « Ils sont venus, ils sont tous là » ! C’est venu de partout, de Dijon, de Lyon, de Bourg-en-Bresse, de Chambéry, de Clermont-Ferrand, d’Aix-en-Provence, de Montpellier… Bref, Grenoble est ce soir la capitale française du heavy metal !

J’ai un peu de temps pour découvrir la Belle Electrique, cette salle magnifique avec un bar en hauteur et une vraie zone fumeurs.

ACCEPT 2

ACCEPT

Mais déjà il est temps que j’aille me replacer car les hostilités vont reprendre ! Et d’entrée de jeu, si j’avais des doutes sur la capacité d’ACCEPT à tenir la scène pour me mettre une baffe, mes doutes viennent de s’envoler. Et là, c’est direct dans la tronche !

Leur nouveau batteur, dont la batterie sur-élevée est coincée entre deux murs d’amplis guitares, et leur nouveau guitariste sont très biens.

Le chanteur possède une voix parfaite. Non seulement pour les nouveaux morceaux mais aussi pour les classiques. Eh oui, j’ai fait abstraction d’UDO !!

Le son est vraiment très très bon et les lights aussi. La setlist qui alterne les morceaux des derniers albums et morceaux anciens du style « Restless and wild » est particulièrement efficace. La température et le public montent dans les tours au fur et à mesure que le show avance… Et que les classiques apparaissent ! On est désormais dans l’ordre du bouillant.

Le groupe part sur un « Fast as a shark » très festif et très éloigné du contexte « UDO en treillis ». Heu, dire que le public participe participe c’est un euphémisme, ça saute, ça hurle et je ne vous explique pas l’ambiance quand le groupe dit que c’était le dernier morceau.

Quand ils entament le rappel avec leurs morceaux « bombes atomiques pour petit hardos » que sont « Metal Heart » et « Son of a Bitch », je ne vous explique pas le délire ! Pour le croire, il fallait le vivre ! ACCEPT finit de nous achever avec un « Balls to the Wall » qui explose tout ! Il y a une ambiance de feu ! 2h de set qui vont laisser tout le monde KO debout.

Moi perso, je ne regrette pas d’être venu car effectivement ACCEPT en 2015 est vraiment un groupe à voir en live – le batteur frappe même le gong à coup de poings ! WOLF HOFFMANN est toujours aussi charismatique et impérial. En plus ce soir, c’est son anniversaire et les gens ont même fait des pancartes pour le lui souhaiter.

Bref, ACCEPT c’est comme un grand cru, ça vieillit très bien.

ACCEPT 4

ACCEPT

Un grand merci bien sûr à METALLIAN PROD pour nous avoir permis de vivre ça ! Long live rock’n’roll mes amis ! Et recommencez quand vous voulez !!!

PS : et pour finir un special méga merci à Valérie de la DARK LODGE…