Tagged: michael monroe

HARDCORE SUPERSTAR + MICHAEL MONROE – Live Report au Z7 de Pratteln – 27 Octobre 2015

HARDCORE SUPERSTAR 2

HARDCORE SUPERSTAR

– Dis papa, est-ce qu’on peut aller à Pratteln pour voir HARDCORE SUPERSTAR ? S’il te plait, dis oui ! Quand ils sont passés dans le coin, je les ai toujours ratés !
– Euh… bah… c’est juste que c’est un peu loin, ton concert.
– Oui, je sais ! Mais il y a MICHAEL MONROE en première partie !!! Et puis je ne raterai pas les cours, c’est pendant les vacances scolaires !
Avec de tels arguments, comment voulez-vous ne pas céder à votre fille sans passer pour un père indigne ?

Donc, c’est réglé ! Comme nous ne voulons surtout pas rater le début du concert, nous partons en début d’après-midi afin d’éviter les pièges d’éventuels bouchons. Du coup, nous arrivons tellement tôt que nous avons le temps d’effectuer quelques courses en Allemagne. Cool !!!

Lorsqu’enfin, nous arrivons sur le parking de la salle, peu après 19 h, je me demande si le concert a bien lieu car il n’y a personne. Heureusement, j’aperçois un peu plus loin les tours bus et mon inquiétude disparaît comme par enchantement ! Pas pour longtemps car, une fois la porte d’entrée passée, je vois que la salle est aménagée et coupée en deux. Ce soir, faute de préventes, les groupes joueront en configuration mini Z7, et donc avec une scène plus petite et moins de lights.

chase 1

CHASE THE ACE

Lorsque ROI VETO PELEG, le guitariste chanteur, prend la parole et essaye de rameuter les quelques personnes présentes dans la salle, je me dis que cette soirée s’annonce pas terrible.
Avec quelques années de moins, ROI ressemble à SLASH, le chapeau en moins, avec une similitude assez surprenante. Son groupe se nomme CHASE THE ACE et ils tournent pour la promotion de leur deuxième album « Yell Heah ! » qui sort officiellement le 1er novembre. Mais ce soir, vous pouvez l’acheter en avant-première au stand merchandising… Et donc avant sa date de parution dans les bacs !

Ce groupe est originaire d’Israël, ce qui n’est pas trop courant, surtout dans un style hard-rock traditionnel teinté sleaze. Le quatuor nous offre ce soir un show bourré d’énergie.

ROI, qui arbore un beau T-Shirt de BLACK SABBATH, quitte un moment ses camarades de jeu pour aller jouer sur le comptoir du bar placé en face de la scène. Il se démène pour faire chanter le public, délaissant un peu son rôle de guitariste rythmique au profit de son compère DAN PARSONS, le seul anglais du groupe, qui nous gratifie de bons solos de guitare.

Pour le dernier morceau, deux énormes ballons rouges font leurs apparition sur scène avant d’aller se promener et rebondir sur les bras des spectateurs dès les premiers accords.

Pour un groupe que je découvre, je suis agréablement surpris. Pour chauffer la salle, c’est excellent. Reste maintenant à découvrir les disques pour confirmer l’impression de ce soir.

MICHAEL MONROE 5

MICHAEL MONROE

Place maintenant à l’une des vedettes de la soirée, MICHAEL MONROE. Etant donné sa carrière, son C.V., son charisme et tout le tralala, il aurait largement pu être en tête d’affiche !… Même si les HARDCORE SUPERSTAR méritent de l’être eux-aussi. Choix cornélien finalement.

Entre temps, la salle s’est bien remplie et c’est devant un auditoire conséquent que vont jouer MICHAEL et ses acolytes. Je suis content pour eux, ils le méritent grandement. De la grande épopée d’HANOI ROCKS au début des années 80, il ne reste que SAMI YAFFA à la basse et bien entendu MICHAEL MONROE au chant.

C’est un MICHAEL en grande forme que nous voyons ce soir. Tout habillé de noir avec de beaux motifs rouges, il a une allure svelte et sportive. Lui aussi se démène dans tous les sens, et en plus il n’hésite pas à monter sur tout ce qui peut être escaladé sur la scène. Un vrai kamikaze !

Le répertoire de ce soir est une sorte de best of de sa longue carrière. Et il n’oubliera rien, le bougre !!

Ca part sur les chapeaux de roue avec un « ‘78 » qui d’entrée nous annonce la couleur. Nous aurons du hard-rock sleaze avec des influences punk sous-jacentes. Les morceaux suivants comme « Old Kings Road », par exemple, confirment l’impression première.

SAMI joue sur une basse qui doit avoir un âge canonique vu son état. Si elle pouvait parler, je crois qu’elle pourrait nous en raconter des histoires intéressantes ! On pourrait vivre de l’intérieur les frasques et la vie du groupe depuis la genèse d’HANOI ROCKS jusqu’à nos jours. Quelle tranche du rock ça ferait !

D’ailleurs, pour nous rappeler ce groupe si important dans les années 80, voici venir « Oriental Beat », un morceau de 1982 qui n’a pas pris une ride. C’est dire la qualité des morceaux et le niveau du groupe à l’époque !

MICHAEL MONROE 7

MICHAEL MONROE

MICHAEL, pour varier les plaisirs, empoigne son saxophone rouge et manie l’harmonica avec un talent certain. Ces instruments donnent une couleur un peu plus adoucie dans l’univers musical du groupe.

Le show passe vite, trop vite même. C’est déjà l’heure des rappels. Et là, pas de fioritures ! Les musiciens envoient du lourd avec deux morceaux issus de l’unique album de DEMOLITION 23 : « Nothing’s Alright » suivi d’un tonitruant « I Wanna be Loved ». En un mot comme en cent, un show parfait, bravo !!

Comme je ne veux pas perdre ma place pour HARDCORE SUPERSTAR, je reste prudemment où je suis pendant le changement de matériel. Le mini Z7 est maintenant plein et les filles approchent à grands pas de la scène pour voir de près ou toucher leurs idoles.

HARDCORE SUPERSTAR 3

HARDCORE SUPERSTAR

La Suède est le terrain de jeux de nos principaux groupes sleaze du moment et le leader incontesté du mouvement est sans controverse possible HARDCORE SUPERSTAR. Depuis leur formation en 1997, les quatre larrons n’ont pas chômé, c’est le moins qu’on puisse dire ! Pas moins de dix albums au compteur et une compilation (excusez du peu !) à l’heure où certains groupes mettent cinq ans pour en sortir un seul ! Les suédois de Gothenburg ont placé plusieurs titres N°1 dans leurs pays et obtenu un Grammy. Ca fait rêver quand on connaît les Victoires de la Musique et les charts en France ! J’ai tout d’un coup envie de déménager, moi !!!

C’est devant un public chauffé à blanc par les groupes précédents qu’arrive sur scène nos suédois préférés et que résonnent les premières notes de « Sadistic Girls ».

Le son, dont j’ai oublié de parler jusqu’à maintenant, est excellent. Les trois groupes ont joué dans de très bonnes conditions à ce niveau-là.

HARDCORE SUPESRTAR 9

HARDCORE SUPERSTAR

Les musiciens sont contents d’être là et envoient la sauce sans tergiverser et sans trembler. C’est direct, lourd, tout en étant puissant. On sent l’expérience des concerts, le groupe se connaît par cœur et joue sa partition les yeux fermés.

Pas trop tout de même, car JOAKIN BERG (surnommé JOCKE) le chanteur, s’avance parfois dangereusement du bord de scène. Il est à moins de dix centimètres du premier rang des spectateurs ! Lui aussi bouge beaucoup et se dépense au moins autant que MICHAEL MONROE tout à l’heure. Après avoir vu cet été ERIK GRONWALL de HEAT, je me demande à quoi ils élèvent leurs chanteurs dans les pays scandinaves ! C’est décidé, j’alerte les autorités et je demande un contrôle anti-dopage à la fin du show ! C’est un minimum !

Le dernier album, sorti cette année n’est pas trop mis en avant. Seulement deux titres « Touch the Sky » et « Don’t Mean Shit » sont joués. Il faut dire qu’ils ont une palette hyper-large avec leur telle discographie !

Le sleaze-rock pratiqué ce soir est sans faille. C’est un régal pour tout le monde et comme d’habitude dans ces cas là, on ne voit pas le temps passer.

Pour le dernier morceau « Above the Law », un roadie arrive sur scène et monte le micro de VIC ZINO (le guitariste) de telle façon que ce dernier ne peut plus faire les choeurs. Il doit se mettre sur la pointe des pieds pour essayer d’y arriver. Ensuite ce même roadie va entreprendre de démonter élément par élément la batterie de MAGNUS ANDREASSON qui finira le titre avec le strict minimum, la caisse claire et son charleston.

Toutes ces blagues potaches sentent bons la fin de tournée. L’atmosphère est à la fête, tout le monde est content. Par les temps qui courent, c’est agréable. On en redemande !

HARDCORE SUPERSTAR 5

HARDCORE SUPERSTAR

En conclusion,

j’ai passé une très bonne soirée. Vivement d’autres concerts de cette qualité ! Mais pourquoi faut-il que ce soit toujours aussi loin ?!!!

Report de Steve*74

GLAM-ROCK DE ’70 A ’80 : Sélection

Glam-rock 70 à 80 : pas obligé de piquer le maquillage de ta soeur !!!!

 

NEW YORK DOLLSNEW YORK DOLLS – Too much too soon
Une bombe pour cette époque et pour le rock avec leur look de travestis, leur musique rock joyeux et décalé. Des titres comme « Babylon », « There’s gonna be a shomdomn », « Human being ». Le hard-glam est born ! Bien sûr un indispensable !!!

 

 

DICTATORSTHE DICTATORS – Go girl crazy
Du hard glam de dingue ! Des covers destroy comme « I got you babe ». Des morceaux aussi disjonctés, des musicos fous furieux (on retrouvera ROSS THE BOSS dans MANOWAR). Un album obligatoire  !!

 

 

DICTATORS 2THE DICTATORS – Manifest destiny
Du rock glam. Des morceaux délire. Du fun. Un vrai bon album varié avec dans ses rangs ROSS THE BOSS qui fondera MANOWAR et MARC THE ANIMAL MENDOZA qui fondera TWISTED SISTER. Un cover de « Search & destroy » encore plus destroy que l original, si c est possible !

 

 

HANOI1HANOI ROCKS – Self destruction  blues
C’est facile, y’a rien à jeter sur cet album ; les morceaux sont monstrueux. Je ne peux pas choisir un morceau, je les adore tous ! Du hard glam 80 à avoir obligatoirement dans sa Cédéthèque glam !

 

 

HANOI2HANOI ROCKS – Back to mystery city
Le glam made in Finland tape toujours juste. Les refrains, les couplets, tout. En clair, vous aussi allez dans la citée mystérieuse des Hanoi Rocks.

 

 

 

iHANOI3HANOI ROCKS – Bangkok shocks, Saigon shakes
Pourquoi ce CD-là ? Parce que  « Tragedy », « Don’t never leave me », « Lost in the city » sont des putains de bombes ! Et que cet album est vraiment bon !!

 

 

 

AEROSMITHAEROSMITH – PUMP
Un pur album de sleaze, un AEROSMITH qui se rappelle à nous avec des morceaux de tueur, avec la guitare de Pery et la voix de Tyler qui groove, miaule et nous attirent à eux. « Pump » est très recommandable comme album, quoi !

 

 

AEROSMITH 2AEROSMITH – Permanent vacation
Un pur bijou ! Du glam classieux mais bien teigneux distillé par nos deux frères ennemis (même si inséparables !). Un AEROSMITH à avoir de toute façon d’autant plus qu’il y a « Rag Doll » dessus !!!!!!!

 

 

MOTLEYMOTLEY CRUE – Too fast for love
Lorsque j’ai vu la pochette la première fois, j’ai cru que c’était un groupe de punk. Dès que je l’ai mis, j’ai compris mon erreur ! Du hard glam brut et pêchu : « Live wire », « Come on and dance », « public enemy number 1 », « Too fast for love ».. Une grosse baffe qui  continue à être efficace 30 ans après !!! Bref, un putain de chef-d’œuvre !!!

 

MOTLEY 2MOTLEY CRUE – Shout at the devil
Et c’est parti ! « Shout at the devil » donne le ton. Ce 2e album ne va pas décevoir. Du hard glam puissant avec un gros son. La légende MOTLEY CRUE est en marche. Ce « Shout at the devil » est un must du glam-rock et du hard-rock en général !!!

 

 

LA GUNSL.A. GUNS – Cocked and loaded
Du glam-rock inspiré, avec des morceaux qui vont restent gravés pour longtemps. Un groupe trop méconnu  avec mon album préfèré !!

 

 

 

LEGEND SEVENLEGEND SEVEN – Blind faith
J’adore leurs morceaux, j’adore la voix. »Burning desire » est fabuleux. Du glam avec bien sûr des ballades magiques. Bref, tout ce qu’il faut pour me plaire !!

 

 

 

FASTER PUSSYCATFASTER PUSSYCAT – Faster pussycat
D’entrée, j’ai craqué sur la voix râpeuse à souhait et les morceaux avec leurs  refrains qui restent dans ta tête. Un album à avoir dans une collection glam-rock ! Pussy, pussy, pussy caaaaaaaaaaaat !!!!!!

 

 

FALLEN ANGELSFALLEN ANGELS – Fallen angels
Du glam teinté de punk. Différent des albums des HANOI ROCKS mais moi j’accroche bien.

 

 

 

GNRGUNS ‘N’ ROSES – Appetite for destruction
Un des plus grands albums du hard-rock, voire du rock tous styles  confondus… et c’est du glam ! Ce disque est un monument. Ses morceaux sont des hymnes. Les Gunners ont éclaté partout grâce à ce disque. Les solos de  Slash sont fabuleux, la voix d’AXL ROSE frappe juste. Il n’y a pas un titre que    je n’aime pas. A l’époque, le rock se mourrait, les GUNS l’ont sauvé. Paradise city !!

 

BANG GANGBANG GANG – Love sells
Des compos cool, du glam-rock plutôt classe, un cover de T-Rex bien fait, une voix qui passe bien.

 

 

 

ROCK CITY ANGELSROCK CITY ANGELS – Young mans blues
Du glam-rock avec du blues-rock. Un putain d’album qui sent l’alcool et les femmes. Pour fans des GUNS ‘N’ ROSES grande époque !

 

 

 

REPTILE SMILEREPTILE SMILE – Automatic cool
Du glam rock musclé, très efficace. Très boogie. Un album qui tourne beaucoup chez moi !!

 

 

 

PRETTY BOY FLOYDPRETTY BOY FLOYD (U.S.A.) – Dirty glam
C’est le PRETTY BOY FLOYD le plus connu avec leurs tubes « Rock & roll outlaws », « Summer buy » … Bref du glam-rock comme on l’aime et qu’on doit avoir dans sa cédéthèque.

 

 

DEMOLITION 23DEMOLITION 23 – Demolition 23
Là, on est dans un style HANOI ROCKS teigneux, en un peu plus hargneux. Le côté fun y est quand même. Eh oui ! on est dans du glam, et quel glam !! Je vous ai dit qu’il y a MICHAEL MONROE au chant ?

 

 

michael monroeMICHAEL MONROE – Not fakin it
Album solo du chanteur de HANOI ROCKS. D’entrée, ça part en bombe atomique avec un « Dead jail or rock ‘n’ roll » et ça va continuer ! Les morceaux ont des paroles fun et des refrain que tu prends entre les deux yeux. Un indispensable !!

 

 

MICHAEL MONROE 2MICHAEL MONROE – Sensory overdrive
Bon, Michael est de retour et ça marche ! Son glam-rock est redevenu teigneux  et teinté de hard-rock. Ca déménage ! Content d’avoir eu de ses nouvelles et surtout avec une suite aussi bonne !!!

 

 

DANGEROUS TOYSDANGEROUS TOYS – Dangerous toys
Une pochette avec un clown méchant pour un putain de glam teigneux avec un chanteur qui a vraiment de la voix. Un disque à écouter plusieurs fois sans modération !!

 

 

JET BOYJET BOY – Lost and found
Bon, leur intro du premier morceau me fait penser à « Elle n’a pas de culotte » ! Donc un album qui te fait déliré comme ça ne peut être qu’un grand album de délire glam. Ce qui est pratique avec le leteur de CD, c’est que tu ré-appuis sur play et que c’est réparti !

 

 

FREDDY LYNXXFREDDY LYNXX AND THE JET BOYS – Larger than Life dusted
Du glam à la NEW YORK DOLLS. Un CD à découvrir pour fans de glam plutôt 70.

 

 

 

CHEAP AND NASTYCHEAP AND NASTY – Beautiful disaster
Du glam-rock avec un gros son. Du coup un album à part. Les compos sont cool et bien sûr il y a des morceaux bien fun. Mais on est déjà sur un glam plus moderne.

 

 

 

DUFFDUFF – Believe in me
Dans la famille GUNS ‘N’ ROSES, je voudrais DUFF. Lui, il est plutôt resté sur la période « Appetite for destruction ». Ca donne un vrai putain d’album, un album qui aurait pu être fait d’ailleurs par les GUNS tellement on en est proche. Attention, je ne parle pas de copie mais de continuité ! Une perle ce disque !!

 

 

DOGS 1THE DOGS D’AMOUR – In the dynamite jet salon
La voix de TYLA. Un glam bien à eux. De la vraie dynamite cet album. Obligatoire.

 

 

 

 

DOGS2THE DOGS D’AMOUR – More uncharcered feigts of disgrace
Alors là, on est dans du pur DOGS D’AMOUR. De belles ballades avec la voix passée aux whiskies, des morceaux teigneux.. Bref, un très bon album.

 

 

 

DOGS3THE DOGS D’AMOUR – King of the thieves
Rien que pour le premier morceau cet album est un must. Et en plus, des morceaux magiques, il y en a d’autres ! Un très très bon CD des DOGS D’AMOUR et du glam en général.

 

 

 

BANG TANGOBANG TANGO – Untied and live
Comment je triche ! Je mets un live ! Heu, déjà que c’est moi qui fait les règles… Cet album, c’est vraiment une tuerie avec des morceaux de folie, un gros son et voilà. C’est en tout cas à avoir dans sa collection !

 

 

WARRANTWARRANT – Cherry pie
Un monument cet album. Le titre éponyme est une pure tuerie ! Et le 2e qui commence en arpège !!! Heu… je ne vais pas faire une review : ce disque, tu l’as et puis voilà !

 

 

 

WRATHCHILDWRATHCHILD – The biz suxx
Dur pur glam festif qui fait du bien. Un groupe sous-estimé. Un disque bien sympa.

 

 

 

WILDSIDEWILDSIDE – The wasted years
Une putain de voix, des morceaux qui tapent droit au but, l’ambiance des morceaux.. Tout ça en fait un album que j’aime vraiment.

 

 

 

TIGERTAILZTIGERTAILZ – Bezerk
C’est un classique du genre. Un glam plutôt musclé avec des purs moments d’éclate. Un CD varié mais cohérent.

 

 

 

WASPWASP – WASP
Bon allez ! Tout le monde ne va pas être forcément d’accord avec le fait que je le classe en glam, mais bon depuis que je l’ai eu il y a une trentaine d’années, je pense qu’il va avec les MOTLEY et consorts. Le disque est vraiment fun, la voix est pure glam et voilà. Pour les morceaux, des brûlots incandescents !! Un incontournable du hard glam.. ou pas.

 

CATS IN BOOTCATS IN BOOTS – Kicked & klawed
Un album de pur glam-rock. Une vraie petite bombe. « Shot gun Sally » pour ouvrir l’appétit et après ça enchaîne grave !

 

 

 

TUFFTUFF – What comes around goes around
Heureusement que c’est un petit chef-d’œuvre car pour le trouver j’ai dû aller les voir en concert ! Du glam-rock classieux, avec une putain de voix !!

 

 

 

quireboysQUIREBOYS – From tooting  to barkins
Du glam blues, une voix râpeuse à souhait, des morceaux qui te possèdent à l’image d’un « Hey you ».  Bref un CD à part, mais vraiment à avoir !

 

 

cherry streetCHERRY STREET – Squeeze it dry
Un putain de méga album. Du glam-rock qui frappe juste, des refrains d’enfer, une voix râpeuse comme il le faut. A découvrir d’urgence.

 

 

 

LOVE HATELOVE/HATE – Black out in the red raut
Là, on est dans un glam-rock puissant et inspiré avec des compos qui tiennent la route. Super album à la limite de l’amour et de la haine !

 

 

 

chesterfield kingsTHE CHESTERFIELD KINGS – The Berlin wall of sound
Ils nous delivrent là un petit bijou de glam-punk-rock. Je n’ai vraiment qu’une seule envie : le remettre !

 

 

 

ADAM BOMBADAM BOMB – Bone Yard
Un vrai fou furieux qui fout le feu à sa guitare tous les soirs. Bon, avant de la cramer, il s’en sert pour faire un glam-rock sur-vitaminé. Un CD à écouter très fort !

 

 

 

every mothers nightmareEVERY MOTHERS NIGHTMARE – Every mothers nithgmare
Du glam carrément disjoncté. Ca déménage les cages à miel !! Vraiment trop top !!

 

 

 

 

ELECTRIC ANGELSELECTRIC ANGELS – Electric angels
Du glam classieux, avec un gros son. Des morceaux variés mais donnant un disque homogène. Mais si, c’est possible … avec des anges électriques !

 

 

 

 

ENUFF ZNUFFENUFF ZNUFF – Enuff znuff
Très dur de ne prendre qu’un CD de ce groupe, mais le premier est très bien pour découvrir ce groupe méconnu. Avec un glam très classe ! Peace my brother !

 

 

 

SLAVE RIDERSLAVE RAIDER – What do you kow about rock n roll
Du hard glam qui tape ! Sympa et original.

 

 

 

 

SUICIDE TWINSTHE SUICIDE TWINS – Silver missiles and nightingales
Avec ANDY MC COY et NASTY SUPER STAR. On est dans du glam-rock barré  acoustique. Étonnant et original.

 

 

 

SONS OF ANGELSSONS OF ANGEL – Sons of angel
Attention au chant des anges, il est envoûtant. Du glam qui fait du bien.

 

 

 

 

SMASHED GLADYSSMASHED GLADYS – Social intercourse

J’adore la pochette.  Et  la musique va avec. Un glam-rock de dingues sans prise de tête, juste for the fun. Sans parler de la voix soignée au Jack !!!