Tagged: ROCK 70

CHAIN AND THE GANG + LA DEGUSTACION : Live Report @ la Tannerie de Bourg en Bresse (01) – 16 février 2018

CHAIN AND THE GANG @ la Tannerie – Bourg en Bresse

Allez les affaires – ou plutôt les concerts – reprennent. Je suis content parce que j’étais limite dépression, moi ! Bon, ce soir c’est direction la Tannerie à Bourg-en-Bresse pour une soirée garage. Heu oui, je ne déconne pas. Il y en a qui sont ouverts plutôt du côté extrême de la force, moi c’est plutôt du côté 70. En plus, CHAIN AND THE GANG est le groupe qui monte dans le petit monde du garage. Et si Rock ‘n’ Folk leur a fait deux pages, je peux bien me déplacer pour voir ce que ça donne !

Heu, vu le nombre de voitures sur le parking, je pense qu’on ne va pas être serrés. C’est vrai que ce n’est pas forcement un style qui déplace les foules et vu l’engouement des gens en ce moment à venir découvrir les groupes, je ne suis malheureusement pas étonné.

LA DEGUSTACION @ la Tannerie – Bourg en Bresse

Bon j’arrive un peu en retard. Eh non, je n’ai pas loupé le groupe de première partie vu qu’il n’a pas commencé ! Encore une fois, j’ai bien bossé mon dossier, je n’ai aucune idée du groupe qui ouvre. Si, je peux vous dire que c’est un trio car ils sont trois, qu’ils sont espagnols et qu’ils s’appellent la DEGUSTACION.

… Et que ces mecs sont carrément barges. C’est des fous mais de vrais fous furieux ! Ils sont expressifs, carrément barrés comme leur musique. C’est fun, festif et comme je ne m’y étais pas préparé, je prends une mega tarte ! Ils nous donnent envie de bouger, de s’éclater avec eux. Leur musique punk-rock, limite surf, est mega festive et pleine de délires, eh bien ça fait son effet ! On n’est peut être pas beaucoup mais ceux qui sont là en profitent un max.

Tiens, je viens de comprendre le nom du groupe. En effet, le chanteur fait descendre dans le public deux énormes plats de tapas pour la dégustation, plats de tapas qu’ils ont fait eux-mêmes, excusez du peu !

C’est dingue ça, je crois que c’est la première fois qu’on me fait le coup. Mais ils ont tout compris car ils connaissent l’adage qui dit  que ventre affamé n’a pas d’oreilles !

Eh oui, on se croirait à Barcelone, c’est la fête. Moi, je n’y crois toujours pas. Du coup, ça me fait penser aux ramblas et à la fiesta donc forcément, quand les lumières se rallument et que je me retrouve à nouveau à Bourg-en-Bresse, ça me fait un choc thermique !

Franchement, j ai vraiment apprécié ce groupe et passé un excellent moment.

CHAIN AND THE GANG @ la Tannerie – Bourg en Bresse

Le temps de vérifier dehors qu’on n’a pas le temps qu’il y a à Barcelone, on va changer d’ambiance avec CHAIN AND THE GANG. Alors au début, j’ai cru qu’ils s’étaient tous dépêchés et qu’ils étaient tous venus en pyjamas panthère ou léopard comme vous voulez, enfin une bête à taches. Mais en y regardant mieux, ce sont bien des costumes ! Les filles et le garçon (eh oui, c’est un malin, il n’a pris que des filles avec lui, le chanteur) sont dans la même tenue.

Bon d’entrée de jeu, l’ambiance n’est plus la même. Là, on est vraiment dans du rock garage ancré 70 avec un chanteur qui est un mélange hybride de MICK JAGGER, IGGY POP et JAMES BROWN. Il saute, se roule par terre, descend de la scène pour aller dans le public, remonte sur scène. Il est méga expressif, pour ma part limite caricature.

CHAIN AND THE GANG @ la Tannerie – Bourg en Bresse

En contraste flagrant – et je pense probablement voulu – avec ses musiciennes (la bassiste, la guitariste et la choriste) qui elles sont statiques et inexpressives. Il n’y a que la batteuse qui s’éclate et fait des sourires.

Musicalement, ben j’ai l’impression que le monsieur a pris un acide dans les 70 et qu’il n’en est jamais redescendu.

Sinon, c’est bien fait, bien joué mais forcément un petit peu trop garage 70 pour moi. Bien-sûr, je ne vais pas jouer les vierges effarouchées qui découvrent le loup. On ne m’a pas menti, on ne m’a pas forcé. Je voulais voir, j’ai vu. Mais c’est vrai que plus le concert avance et plus en regardant le chanteur je pense à SPINAL TAP, ce qui n’est pas forcément l’avis du public présent qui, en connaisseur du genre, semble apprécier le show.

Bon, après le rappel, je pense que je suis fatigué et que je vais rentrer me coucher. Je ne regrette absolument pas de les avoir découverts car effectivement ils ont un truc à eux et qu’il est toujours intéressant de découvrir un groupe comme ça. Je comprends pourquoi Rock ‘n’Folk a craqué sur eux et je comprends aussi que j’ai des critères différents des leurs ! Mais bon CHAIN AND THE GANG est vraiment le genre de groupe pour les Inrockuptibles ou le live de CANAL +, mais pour moi il manque un je ne sais quoi… Et en tout cas, ça n’y est pas.

Voilà, ma soirée dans le monde du rock garage se termine et bizarrement, je pense avec le temps plus me souvenir de la DEGUSTACION que du groupe principal.

C’est dingue quand même, j’ai envie d’une paëlla.

Merci la Tannerie !

CHAIN AND THE GANG @ la Tannerie – Bourg en Bresse

SULPHAT KETAMINE, Revival 70 : Interview Vidéo

SUPHAT KETAMINE

SULPHAT KETAMINE

dsc_0137

Après la tarte que j’avais pris dans la tronche pendant la prestation live de SULPHAT KETAMINE – le 24 septembre à la Tannerie de Bourg-en-Bresse – il était hors de question que je n’aille pas faire plus ample connaissance avec cette bande de fous furieux !

EYES SHAKER, Delirium Rock : Interview vidéo

EYES SHAKER INTERVIEW 3

EYES SHAKER

Quand on écoute la musique des EYES SHAKER, on se dit qu’en Haute-Savoie on doit souvent aller à la cueillette des champis ! Sérieux, je ne vois pas comment c’est possible autrement, lol !!

Leur musique est carrément barrée et donc bien-sûr, moi je n’ai pas pu résister à les choper dans les loges de la Tannerie pour leur faire une interview à ma manière.

Et je ne vais pas être déçu !

Interview réalisée le 01 avril 2016 à la Tannerie de Bourg-en-Bresse

EYES SHAKER : Live Report au Café Tann’ de Bourg-en-Bresse – 1er avril 2016

EYES SHAKER 2

EYES SHAKER

Bon pour ce soir il m’a fallu faire des choix car il y a OVERKILL au CCO de Lyon (ne vous inquiétez pas, j’ai délégué, vous aurez le report), BIRTH OF JOY à la Cave à Musique de Mâcon (je les couvrirai sur une autre date) et EYES SHAKER qui jouent au Café de la Tannerie pour fêter les un an d’ouverture dudit café. 

Bon, j’avoue, je voulais vraiment revoir EYES SHAKER ! Donc direction la Tannerie. Je suis content, il y a du monde ! 

PIED DE BICHES

PIED DE BICHES

Et pour commencer, c’est PIED DE BICHES, groupe féminin local né sur les cendres des TRINGLES (autre combo féminin) qui ouvre les hostilités.

Là, on est dans, on va dire, du rock punk chanté la plupart du temps en français. On est quand même proche du style de leur groupe précédent et même si musicalement ce n’est pas mon truc, ça passe bien. 

Après, on sent que c’est un groupe qui n’a pas fait beaucoup de concerts ensemble et que les filles sont encore dans le stade « rodage des morceaux ». Mais bon, un groupe à suivre. Perso, j’aimerais vraiment voir ce que ça pourrait donner si elles se lâchaient complètement et la jouaient « les freins, c’est pour les lâches » !

EYES SHAKER 1

EYES SHAKER

Allez, changement de décor. On sort l’orgue, on monte les potards et c’est parti pour les EYES SHAKER. Et pour ce duo là, pas de doute qu’ils ne savent même pas où est la pédale de freins !

En plus, ils sont en mode « si c’est trop fort, c’est que vous êtes trop vieux » et, même si pour le Café Tann’ le son est très fort, il reste bien en deçà du volume auquel ils jouent habituellement !

Et c’est parti pour du rock 70 tendance psyché batterie vs clavier ! Et putain, ça le fait toujours grave. Ces gars, c’est sûr, sont dingues !! Mais mon Dieu que ça fait du bien.

L’orgue a un côté JOHN LORD (pour ma grand-mère ou pour les nuls, le clavier de DEEP PURPLE) ou un petit côté DOORS… mais les DOORS sous amphet’. Yes !!! Ca décoiffe et j’adore leurs morceaux et leur présence scénique.

Allez, pour finir un petit cover… Devinez un petit DEEP PUR… Eh non perdu ! Un MOTORHEAD et pas n’importe lequel le « Ace Of Spades » ! Et version clavier, batterie, c’est énorme !!

Le set se termine. C’était trop bon ! J’espère qu’ils vont revenir bientôt et que là ce sera sur la grande scène !

LES TRINGLES

LES TRINGLES

Bon, c’est fini… ou pas car c’est l’heure de la surprise : la reformation pour quatre morceaux d’un groupe dont je parlais tout à l’heure, LES TRINGLES. 

Heu… comme elles ont fait leur concert d’adieu à la Tannerie, normal qu’elles s’y reforment. En tout cas, c’est fun ! Retour d’une partie des PIED DE BICHES plus arrivée de NICEGIRLEDDIE (la DJ de la soirée) au chant et à l’orgue Bontempi. Enfin je dis Bontempi mais c’est juste que comme on lui a retiré le clavier de grands, ça m’a fait penser à ça, lol.

Et c’est parti dans le fun et la bonne humeur. Du coup bien-sûr ça fonctionne. Allez, quatre petits tour et puis s’en vont… Et promis, juré, c’était un one shot !! 

Comme c’est fini, j’ai le temps de faire une interview fun de nos copains les EYES SHAKER. J’espère que vous prendrez autant de plaisir à la regarder que j’en ai eu à la faire !

Bon il est très tard et même si la sélection des disques (vous savez ce truc vieux et en cire qui craque, qui n’arrête pas de revenir à la mode et qui ne passe toujours pas dans un autoradio ?) de NICEGIRLEDDIE est cool, il est temps de rejoindre mon dodo car si je m’attarde, je vais me retrouver en after, moi !!

Et voilà, le Café de la Tannerie a désormais un an et on lui souhaite une longue vie ou plutôt un long live rock ‘n’ roll ( of course !) !!!