VOODOO SKIN + AFTER DARK : Live Report @ le Brin de Zinc de Barberaz (73) – 05 avril 2019

VOODOO SKIN @ le Brin de Zinc – Barberaz (73)

Report et Photos by SEB 747

Ce soir, c’est avec Hi’Twist que je me rends au Brin de Zinc. Ca fait quelques temps que je n’ai pas mis les pieds à Barberaz et ce soir, il y a un bon groupe qui y joue. Comme le rédac’ chef a fait une super chronique de leur premier album, je ne pouvais pas ne pas y aller !

Nous partons tranquillement pensant avoir le temps mais celui-ci passe plus vite que prévu et nous arrivons à la bourre. Comme quoi, le syndrome Ti-Rickou 2019 ne dure qu’un temps ! Mdr.

Lorsque nous ouvrons les portes, la première chose qui me frappe c’est que la salle est blindée. Ça ne va pas être simple pour s’approcher du devant de la scène et, en même temps, pour prendre des photos. Cependant, ce n’est pas à un vieux singe qu’on apprend à faire la grimace, et en deux coups de cuillères à pot, me voilà assez proche des planches pour shooter.

AFTER DARK @ le Brin de Zinc – Barberaz (73)

Le groupe franco-suisse, AFTER DARK la première partie de la soirée est déjà bien en place. Musicalement, nous avons affaire à des musiciens bien rodés. Et vocalement ? Eh bien vocalement, c’est une lionne à la voix chaude, une voix de velours. Moi, je suis immédiatement sous le charme.

Groovy, bluesy et rock ‘n’ roll avant tout le groupe me séduit. La chanteuse n’est pas une lyrique et cela me convient parfaitement. Sa voix chaloupée m’embarque facilement et les musiciens sont au top. C’est très bien fait et très agréable à écouter.

Malheureusement, à mon grand désarroi, c’est déjà fini. En tous cas, les titres que j’ai entendus ne m’ont donné qu’une envie : les revoir au plus vite et plus longtemps !

Petit à petit, l’oiseau faisant son nid, je réussis à me retrouver sur le devant de la scène. Je remercie d’ailleurs Alex, le photographe du groupe, de m’avoir laissé sa place. C’est cool, je vais pouvoir être au plus près pour apprécier le set de VOODOO SKIN.

VOODOO SKIN @ le Brin de Zinc – Barberaz (73)

FRANCOIS ROTA, le chanteur avec sa voix rocailleuse, GUILLAUME GIAZZY, le bassiste qui assure un deuxième concert d’affilée puisqu’il jouait déjà avec AFTER DARK, PHILIPPE ARBANTI et JEAN-CHRISTOPHE LAFARGE, les guitaristes, qui s’éclatent sur les planches à faire pleurer leurs guitares, LIONEL BOYRON, le batteur qui semble posséder plus de bras que nécessaire, sont une bande de potes qui se sont réunis pour jouer du rock des 70’s. Il faut dire qu’ils se connaissent bien, puisqu’ils font partie d’un tribute band bien connu dans la région. C’est cool qu’ils se soient décidés à composer après tout ce temps passé à faire des reprises ! C’est Ti-Rickou qui doit être content vu qu’il ne peut s’empêcher d’enjoindre ces groupes à faire leur propre musique !

Ce soir, c’est le premier concert de VOODOO SKIN et la salle est blindée. Comme quoi, la réputation des musiciens n’est plus à faire. Que ce soit de simples curieux ou des afficionados, voire des groupies comme le dira si bien FRANCOIS tout le long du concert, ils sont nombreux à être venus ce soir.

Les musiciens s’installent sur la scène et préparent leurs instruments. Ça y est, une intro démarre, les lumières s’assombrissent et le groupe nous tournent le dos. N’ayant pas encore eu l’occasion d’écouter leur premier LP, je ne sais pas trop à quoi m’attendre… même si je ne suis pas trop inquiet !

Dès “Better man”, le premier titre de la soirée, le Brin de Zinc s’enflamme. Même si on sent un léger stress, les musiciens assurent le show.

FRANCOIS ROTA, en véritable Monsieur Loyal, fait son numéro. Sa façon de bouger sur scène, son timbre de voix et, il faut le dire, son charisme, font que ça le fait grave. En vrai frontman, il sait charmer son public.

Cinq musiciens sur une scène de cette taille, la place est mince ; mais ça ne les empêche pas de prendre entièrement tout ce qui leur est disponible.

La musique de VOODOO SKIN est inspirée des plus grands du classic rock et elle fait mouche sur tous les titres interprétés. Que ce soit sur “Hey you”, ou “Bitch”, un morceau bien rentre-dedans, j’adhère immédiatement. Musicalement, c’est très bon. Leur bagout musical étant ce qu’il est, ce n’est d’ailleurs pas très étonnant. Moi, je prends mon pied !

LIONEL reprend les chœurs, ce qui n’est pas si courant de nos jours. JEAN-CHRISTOPHE, sur le côté droit de la scène et PHILIPPE sur l’autre côté, se renvoient la balle des riffs cinglants. GUILLAUME, lui est plus discret, mais cela ne l’empêche pas de faire ronfler sa basse à faire vibrer les murs du BDZ.

Après un “Addicted to pain” fort bien interprété, c’est l’heure de la reprise. FRANCOIS fait lambiner le public en fredonnant des morceaux d’AC/DC ou de DEEP PURPLE, mais ce n’est pas dans ce registre que cette cover s’inscrit. Même si une fan vend la mèche, la surprise est totale car c’est le titre “Calling you” de la B.O. du film Bagdad Café que les VOODOO SKIN nous jouent. Et autre bonne surprise, ça ne ressemble en rien au morceau d’origine. Personnellement, j’ai bien apprécié la version côté rock ‘n’ roll de ce titre que j’ai trouvé originale.

Les morceaux s’enchaînent rapidement et le public réagit à fond à chaque fois. Mais, comme le disent si bien les Danois : “Toute bonne chose a une fin, sauf le saucisson qui en a deux”, le groupe doit quitter la scène.

Cependant, FRANCOIS ROTA prend la parole et nous dit : “ Si vous êtes sages, nous restons sur scène pour vous faire un dernier petit morceau.”
Forcément, le public est ultra-content et se déclare sage comme une image. C’est donc sur « New Spirit » que le concert prend fin.

Les musiciens descendent immédiatement de la scène pour discuter avec les fans (et les groupies aussi. lol), signer des autographes sur leur album.

Bilan de la soirée :

AFTER DARK, est un groupe que je m’empresserais d’aller voir lorsqu’il passera pas très loin.
VOODOO SKIN a assuré pour un premier concert sous cette forme. Ca m’a vraiment plu. Je retournerais volontiers les écouter eux-aussi, notamment sur leur future tournée (qui arrive bientôt).

VOODOO SKIN @ le Brin de Zinc – Barberaz (73)