BULLET FOR MY VALENTINE + SCIENCE OF DISORDER : Live Report @ l’Usine de Genève (ch) – 20 août 2019

BULLET FOR MY VALENTINE @ L’Usine – Genève (ch)

Live Report and Pictures by par GRM

Hello à tous ! Première sortie pour W.T.R. et non des moindres ! Direction « Chez nos amis Suisses », pour le concert de BULLET FOR MY VALENTINE à l’Usine de Genève. Cela fait près de quatorze ans que je rêve de les voir en live, donc ce soir, c’est grand soir !

Premier ressenti : tout d’abord sur l’ambiance extérieure : une horde de métalleux de tous âges déjà présents devant la salle, tous armés de T-shirts de divers groupes. Le ton est donné.

Je me dirige vers le staff super sympa qui me fait rentrer dans la salle. A ma grande surprise, une énorme ambiance pub métal et devant moi une scène prête à recevoir les bûcherons !

SCIENCE OF DISORDER @ L’Usine de Genève (ch)

21h. Les gars de SCIENCE OF DISORDER (Suisse) font irruption sur la scène, nous envoyant une set list de fous furieux pour le plus grand plaisir d’un public conquis.

Enchaînant d’une main de maître des morceaux de style death, punk en passant par des morceaux plus thrash, le groupe joue à domicile et cela se sent ! J’ai toujours une crainte sur les premières parties mais là, je dois avouer qu’à ma grande surprise j’ai adoré !

21h30. Le groupe quitte la scène sous les applaudissements. Les mecs ont fait le taff. Ils quittent la salle chauffée à blanc, prête à recevoir MATT TUCK et sa bande !

BULLET FOR MY VALENTINE @ L’Usine – Genève (ch)

22h. Les Monstres arrivent dégainant toutes leurs armes pour le plus grand plaisir des fans présents. Démarrant avec un « Don’t need you » qui met tout le monde directement d’accord, les mecs originaires du Pays de Galles sont bel et bien là pour tous nous mettre à genoux ! Chaque chanson est travaillée, les riffs de guitare explosent tout ! Pas de doute, les années passent mais ils sont toujours au top de leur forme !

Les membres enchaînent les morceaux les uns après les autres, « Your betrayal », « 4 words to chock upon » chanté à l’unisson , « Scream aim fire », etc. Il y en a pour tous les fans que ce soit du premier jour ou les nouveaux. MATT a même quelques mots pour les fans, expliquant qu’il aime faire de grandes scènes mais que les concerts qu’il préfère ce sont, comme ce soir, ceux qu’il fait dans les petites salles.

Les six albums sont visités. Rien n’est laissé au hasard ! Le groupe est en totale communion avec son public. JAMIE MATHIAS (basse, chœur) est survolté donnant la réplique à MATT ! JASON BOWLD, inépuisable derrière sa batterie, et surtout le grand MICHAEL PADGET qui lâche des solos de folie, jouent avec la foule toute la soirée. Le groupe fait le taff, aussi aucun regret.

Ils mettent tout le monde d’accord en finissant par un « Waking the demon » diaboliquement orchestré !

Après près d’1h30 de régal auditif, je quitte le concert des étoiles plein les yeux, pensant déjà aux prochaines aventures !