Tagged: L ILYADE

ROSS THE BOSS + BULLET + CRYSTAL VIPER : Live Report @ l’Ilyade de Seyssinet-Pariset (38) – 19 octobre 2018

ROSS THE BOSS @ L’Ilyade – Seyssinet

Bon, après consultation du trafic autoroutier et surtout de la non fermeture de l’autoroute ce soir, je pars encore une fois en direction de Seyssinet et de l’Ilyade pour une affiche qui vaut bien de payer 1,56 euro le litre d’essence ! A l’affiche ce soir, il y a un groupe que j’adore et que je n’ai – lui aussi – encore jamais vu en live : CRYSTAL VIPER. Et, ne rigolez pas, c’est ce groupe qui ouvre la soirée ! Pressiooon !

Même si après il y a BULLET que j’adore et que je veux revoir et que la tête d’affiche n’est autre que ROSS THE BOSS, si je me plante, je me les mords (si, si !).

Bon, le temps passe, le temps passe… surtout que j’ai oublié que c’est le premier jour des vacances scolaires et que je ne sais pas pourquoi ils se dirigent tous vers Grenoble !

CRYSTAL VIPER @ L’Ilyade – Seyssinet

Allez, ça va être juste mais je dois être bon, garé et… qu’est-ce que je vois ? J’ai plein de copains encore sur le parking à côté de leurs voitures ! Je leur demande s’ils n’en ont rien à faire de CRYSTAL VIPER et ils m’expliquent que ça n’ouvre que dans une demie-heure. En fin de compte, même pas en retard, même pas à l’heure mais en avance le Ti-Rickou !

J’ai même le temps de flyer pour le concert de VULCAIN à Lyon le 24 novembre et de me préparer pour l’arrivée de CRYSTAL VIPER sur scène.

Rien qu’à l’intro, je sais que ça va bien se passer. Le son est bon et ça démarre très très fort. Les musiciens déboulent à donf’. La chanteuse (euh oui, je ne vous avais pas dit, c’est une chanteuse !) a la même voix en live que sur album et leurs morceaux passent le baptême du live sans problème.

Putain c’est bon ! Comment ça, je ne suis pas objectif ? Je m’en tamponne ! Moi j’aime leur façon de faire sonner leur heavy et le mariage chant / musique fonctionne à merveille. Ils ont une vraie originalité.

Je vais être gâté par la set list ; il y a plein de morceaux que j’adore. La seule chose que je ne vais pas aimé c’est que ça va être trop court ! Il faut peut-être que je m’arrête de crier : « CRYSTAL VIPER, CRYSTAL VIPER !! » ?

Bon, le temps d’aller faire un tour dehors, que les CRYSTAL VIPER sont déjà dans la salle au stand merch’. Alors là Ti-Rickou en mode super groupie. Je fais venir Steve*74 pour qu’il me prenne en photo avec le groupe et avec la chanteuse. Je suis aux anges !!

BULLET @ L’Ilyade – Seyssinet

Même pas le temps de re-descendre de mon nuage, c’est à BULLET d’attaquer. Et les bougres, ils ne sont pas venus pour aller faire du ski mais bien pour balancer le bois. Bon, OK, BULLET aussi c’est un groupe que j’adore vraiment. En plus, je n’avais pas pu aller les voir lors de leur dernier passage à Saint-Etienne donc là, je suis en séance rattrapage.

Je vais m’en prendre non seulement plein les oreilles mais aussi plein les yeux car BULLET sur scène ça déménage sa mère-grand dans les noyers !

En plus, Nath (du Rising Fest) vient de me donner à moi et à Metalfreak (Soil Chronicles) un challenge photo : prendre le téton du guitariste en photo. Je ne sais pas pourquoi, les copines sont aux taquets. Mission pas facile car il bouge tout le temps et que son perf’ lui ne s’entrouvre pas souvent ! Sinon le chanteur est très impressionnant vocalement et… physiquement.

BULLET semble tout droit débarquer des années 80 « Heavy metal dans la peau ». Mais cela ne fait pas cliché ni déguisement, ce sont des vrais heabangueurs. Et ce n’est pas Antoine (ELECTRIC SHOCK, SILVERWIND, etc.) qui dira le contraire vu qu’il chante presque aussi fort que le chanteur !

Putain d’ambiance à l’Ilyade ! Le public est vraiment au top, comme la prestation de nos copains suédois. Heu moi encore une fois, je trouve ça trop court.

Bon allez, re-petit tour à l’extérieur. BULLET aussi va être rapidement de retour dans la salle à son stand merch’ pour faire du gribouillage sur nos disques et faire des photos avec nous.

ROSS THE BOSS @ L’Ilyade – Seyssinet

Du coup, on ne voit pas le temps passer et c’est déjà à ROSS THE BOSS de venir sur scène. Bizarrement, c’est celui qui me branchait le moins sur l’affiche. Pas que je n’aime pas ROSS THE BOSS, que j’ai d’ailleurs vu l’an dernier en live avec les DICTATORS, mais musicalement, même si sous le nom de ROSS THE BOSS, il fait du heavy metal de bonne facture, je n’étais pas enthousiasmé autant que ça. Mais bon, à suivre.

Allez, les musiciens avec qui il joue tiennent bien sur la route. Le chanteur a une superbe voix. En revanche, je me demande quand ils vont se mettre à jouer des morceaux de leurs albums à eux car là, pour l’instant c’est le répertoire de MANOWAR (pour les lapereaux de quatre jours, ROSS THE BOSS était leur guitariste et ce n’est donc pas un tribute band !). Un copain vient me dire qu’il y a quelques jours à Barcelone, ils n’ont joué que du MANOWAR.

Bon, nous on va quand même avoir deux titres de ROSS THE BOSS.  Alors bien-sûr, une bonne partie de la salle est contente car ils ont des morceaux de MANOWAR.

Moi perso, je trouve dommage qu’ayant fait plusieurs albums avec des compos, ils ne les utilisent pas plus en live… Pas que je n’aime pas MANOWAR mais pour moi, encore une fois, je ne suis pas passéiste. Si j’aime certains morceaux, en plus des compos, c’est aussi en grande partie de la manière dont ils sont joués. MANOWAR à l’époque, non seulement ils jouaient très fort mais ils avaient le look qui allait avec les morceaux. Et le line up était lui aussi totalement différent. Et donc, sans volonté de minimiser la valeur des musiciens qui jouent avec ROSS THE BOSS, je n’en vois pas l’utilité… Surtout sur autant de morceaux ! Deux ou trois, ça aurait été parfait. Mais bon, ça me permet de revoir ROSS à la guitare et ça c’est top.

ROSS THE BOSS @ L’Ilyade – Seyssinet

Le concert se termine. Les copains sont méga contents. ROSS THE BOSS va lui-aussi venir dans la salle et je vais pouvoir re-papoter un peu avec lui… et même refaire une petite photo (Steve, si tu peux prévoir des piles pour ton flash la prochaine fois, ce serait bien) !

Une fois encore Metallian Prod. nous a gâtés et nous a fait une affiche parfaite, merci !

 

PRIMAL FEAR + RIOT V + EXISTANCE : Live Report @ l’Ilyade de Seyssinet (38) – 04 octobre 2018

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

C’est clair que Grenoble n’est pas ma destination préférée mais encore une fois Metallian Prod fait fort. Comment résister à cette affiche ? En plus, c’est à l’Ilyade que ça se passe et on peut s’y garer facilement (bon d’accord, c’est pour retrouver ma voiture dans la nuit que c’est plus dur !). La salle est cool, le son est bon. Et donc… je suis déjà parti !

Ce soir, je n’ai pas de marge. Même pas le quart d’heure bressan, lyonnais, stéphanois, etc… etc. car ce sont mes copains d’EXISTANCE qui ouvrent et que ce serait bêta que je les loupe.

Tiens, je vais essayer de me garer au même endroit que mes copains, comme ça je n’aurai qu’à les suivre pour retrouver ma voiture, CQFD ! Je suis tellement aux taquets et je suis tellement en avance que j’ai le temps de flyer pour VULCAIN à Lyon le 24 novembre (Ceci est une pub non subliminale !).

EXISTANCE @ l’Ilyade – Seyssinet

Allez, les portes s’ouvrent. Même si toute le monde n’est pas arrivé, le spectacle va pouvoir commencer. D’entrée de jeu, EXISTANCE annonce la couleur : ils ne sont pas là pour aller récolter des noix mais bien pour nous démonter la tête !

C’est dingue, ça ne fait pas si longtemps que ça que je les ai vu en live à l’excellent Metal Thunder Jackets mais ils ont encore gagné en présence, en assurance. Putain, ça le fait encore plus, et visuellement et musicalement. On va bien-sûr avoir droit à des morceaux de leurs différents albums dont certains de leur excellent dernier album.

Encore une fois les copains kiffent les grandes scènes. Ils ont tout l’espace pour s’exprimer et les bougres, ils en profitent !

Les chanceux qui sont rentrés à l’heure sont rejoints au fur et à mesure par les retardataires qui se pressent eux-aussi devant la scène pour profiter du spectacle. En même temps, quand vous rentrez dans leur univers, vous êtes comme absorbés par leur dynamisme, leur professionnalisme et par leurs putains de morceaux qui sont des hymnes à foudroyer direct ta grand-mère sur ses skis.

On ne va pas revenir sur la qualité des musiciens ni sur la voix exceptionnelle de JULIAN IZARD. Non seulement EXISTANCE est un des fers de lance du renouveau du heavy metal français mais il est aussi une des valeurs montantes du renouveau du heavy metal mondial.

EXISTANCE @ l’Ilyade – Seyssinet

EXISTANCE @ l’Ilyade – Seyssinet

En fin de set, JULIAN nous annonce un hommage à DIDIER IZARD son père – chanteur de feu H-BOMB – malheureusement décédé  récemment. Pour ce faire ils vont, contrairement à leur habitude, jouer un morceau en français. Et il s’agit ni plus ni moins que du sublime « Gwendoline » ! Ils vont le faire non seulement avec tout leur talent mais aussi avec tout leur coeur et toute leur âme. Je ne vous explique même pas comment cette version de « Gwendoline » est magique. DIDIER, où que tu sois, tu dois être mega heureux de ces petits gars car c’est ce que tu voulais pour eux : des grosses scènes, des grandes tournées, et surtout fait de cette manière.

Moi j’ai, je ne sais pas pourquoi, les yeux embués, un besoin irrépressible d’être seul quelques instants et de prendre l’air. Ca tombe bien car le show est malheureusement fini.

RIOT V @ l’Ilyade – Seyssinet

Je n’aimerais pas forcement être à la place de RIOT V car sans être partial, il faut dire qu’EXISTANCE a mis la barre très haut. Mais bon, RIOT V  a quand même une bonne partie du public qui est venu là pour eux. Moi le premier. Je suis curieux de voir ce que donne cette formation-là car aucun des musiciens qui vont évoluer ce soir ne jouaient sur mes albums préférés du groupe, que ce soit « Born in America » ou le méga atomique fabuleux « Fire Under Hunter ». C’est la raison pour laquelle, d’ailleurs, le RIOT est suivi d’un 5.

Allez, c’est parti ! D’entrée de jeu, c’est clair que ça joue. Le chanteur est dans la lignée des chanteurs qu’a eu RIOT avec une super voix. Les morceaux récents sont à la fois dans l’esprit de ce que faisait RIOT tout en étant modernes. Bon certes, c’est un tempo un petit peu plus rapide. Et la voix pousse parfois un peu trop vers les aigus pour moi (Markus, pas la tête !!!).

Alors effectivement quand ils attaquent le répertoire de RIOT avec les bombes atomiques que sont « Warrior », « Swords and Tequila » et consorts, la température dans la salle – qui commence a être très très bien remplie – monte d’un cran. Personnellement, ce sont des moments où je me contente de chanter à tue-tête, histoire de bien niquer les oreilles de mes voisins et de profiter du moment.

En plus ça donne une fin de show mega atomique. Grand-mère, reviens ! T’as encore un truc sur scène qui va te pousser à vitesse grand V dans les pentes ! Ca c’est de la première partie !

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

Maintenant une petite pause avant la tête d’affiche PRIMAL FEAR. Honnêtement, moi j’étais surtout venu pour EXISTANCE et RIOT V donc là, je suis déjà plus qu’heureux. Ce n’est pas que je n’apprécie pas PRIMAL FEAR, mais bizarrement alors que j’adore RALPH SHEEPERS et MAT SINNER (leurs albums solos à tous les deux tournent en boucle chez moi), PRIMAL FEAR, comme la dernière fois où je les ai vus en live, me laisse un peu sur ma faim. Les mauvaises langues vont dire que c’est parce que j’ai beaucoup d’appétit ! 

C’est donc un peu à reculons que je rentre à nouveau dans la salle. Mais encore une fois, d’entrée de jeu, je sens que ça va être différent. Je ne sais pas, peut-être que les deux premiers groupes m’ont bien chauffé, que le son est nickel et que les membres du  groupe sont particulièrement en forme ce soir… ou alors que la set list est vraiment béton… mais en tout cas, je rentre à fond dans leur show !

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

PRIMAL FEAR @ L’Ilyade – Seyssinet

Il y en plus une putain d’ambiance à l’Ilyade ce soir ! Le public est chaud bouillant. Ca communique, ça chante, bref l’ambiance normale d’une salle de concert où les groupes donnent tout. Les gens ont souvent fait comme moi beaucoup de route et ils sont hyper-motivés.

Le groupe en profite. RALPH SHEEPERS essaie vraiment de communiquer voir communier avec le public et le bougre y réussit ! Du coup, forcement, ça passe vraiment trop vite.

Ce que j’aime bien à l’Ilyade, c’est que même quand c’est fini ce n’est pas fini. Les groupes viennent continuer le moment en signant des autographes, en faisant des photos avec les fans. Ils donnent tout au public.

Ce n’est pas tout mais il se fait tard et il y a de la route. Je prends congé de mes potes d’EXISTANCE, ne leur souhaitant que le meilleur pour la suite de la tournée européenne avec PRIMAL FEAR et RIOT V. Mais vue leur prestation de ce soir, il ne devrait pas y avoir de soucis car tous les fans de heavy metal de quelques pays qu’ils soient devaient prendre la même tarte dans la tronche. Et encore une fois, en toute objectivité bien-sûr, ils passeraient après RIOT V que ce ne serait pas forcément un hold-up (Markus, ne sort pas la tronçonneuse !). Long live rock’n’roll les gars !!

PS : une pensée à tous les copains et copines qui comme moi ont plus que galéré pour regagner leur base sur Lyon, Saint-Etienne, Bourg en Bresse et autres, grâce à l’énorme compétence des services d’autoroute qui ont carrément fermée celle-ci, nous envoyant du coup dans une galère de plusieurs heures. C’est beau les sociétés privées….

EXISTANCE @ L’Ilyade – Seyssinet