V8WANKERS + STICKY BOYS : Live Report aux Passagers du Zinc de Besançon (06 septembre 2013)

Allez ! Enfin la rentrée pour les concerts ! Youpi !!! Je commençais à trouver le temps long, moi !

Donc quand j’ai vu que nos copains des STICKY passaient avec les fous furieux de V8WANKERS à moins de deux heures de route de chez moi, je n’ai pas hésité une seconde. En plus, c’est vrai, je ne connaissais pas Besançon… Un peu de culture, ça ne peut pas faire de mal, des fois !

passagers du zincLe temps de trouver la salle – qui en fin de compte se révéle être un caf’conc’ assez délire (car pour accéder à la salle de concert, on passe par le capot d’une vieille DS !), les STICKY sont en train de terminer leur check sound. Je vais donc avoir le temps de faire une interview des V8WANKERS. Cool, on n’aura pas fait le voyage pour rien, déjà !!

 

sticky boys besancon 3

 

Et ça va continuer. Les autres fous furieuxde la soirée, les sus-nommés STICKY BOYS montent sur scène !

Les STICKY, c’est pas une barre Ovomaltine, mais c’est de la dynamite !!! Et que ce soit sur une grande scène devant plus de 200 personnes ou dans une petite salle devant une soixantaine, les STICKY  nous allument de la même façon avec leur rock hard survitaminé ! Ils ne posent pas, ils jouent. Voilà.

sticky boys besancon 1

 

Les STICKY et leur hymne Rock’n’roll Nation. Les STICKY et leur plaisir à proposer la bonne parole du rock’n’roll comme un évangéliste carrément barré dans un prêche qui dérape. Les STICKY qui nous montrent encore ce soir qu’ils sont un putain de groupe de scène.

En plus, la bonne nouvelle se propage car les gens présents ce soir ne sont pas prêts de les oublier.

sticky boys besancon 4b

 

sticky boys besancon 2

 

Le show passe à la vitesse d’un TGV en colère et bientôt ils nous annoncent qu’ils vont laisser la place à leur petits copains allemands qui eux aussi ont envie de nous péter la tête à coups de riffs plombés !!!

 ***

Et voilà les V8WANKERS – qu’on aurait pu appeler aussi les TATTOO WANKERS tellement leurs tatouages sont impressionants… Sauf un d’entre eux (on ne dira pas lequel), mais c’est uniquement parce que le tatoueur ne l’a pas encore rattrapé !

v8wankers 1

 

Allez, trêve de plaisanterie car eux, ils ne sont pas là pour ça. Ils sont là pour nous envoyer en pleine face leur rock hard boogie, croisement de ROSE TATTOO et de MOTORHEAD (… qui seraient en colère, en plus ! lol !). Tout ça dans la bonne humeur et dans le fun.

v8wankers set list

On va avoir droit à un set composé de morceaux issus de leurs nombreux albums. On va avoir droit à différents solos de batterie, de basse.. présentés et commentés par le chanteur.

Bref, un set où, encore une fois, on ne voit pas le temps passer. Et bien sûr, ça va se terminer par un cover des ROSE TATTOO. Rien de tel pour clôturer la soirée.

Sauf que eux, non. Ils ne veulent pas partir. « Vous en voulez une petite ? », »Vous voulez quoi ? »… Du coup, on repart sur le « Nice Boys » où ils vont en profiter pour faire participer le public.

OK, là c’est fini, maintenant, il va falloir reprendre ses esprits car leur rock plombé plus la chaleur de la salle… je ne sais plus trop où j’en suis, moi !

v8wankers 3

 

v8 wankers 2

 

Bilan de la soirée

STICKY BOYS : rien à dire. Toujours une tuerie. Ah si, petite annonce : le batteur est à la recherche de sa moustache ! Allez, on attend leur prochain album (mon petit doigt me dit qu’il est en cours). Ca nous donnera l’occasion de les revoir. YES !!!!!

V8WANKERS : sur scène, c’est franchement un rouleau compresseur. La musique est toujours aussi puissante et leurs titres frappent pile entre les deux yeux !  Et comme dirait Gérard Manvu : »Que le hard te défonce le cul, ça va t’aérer le cerveau, gros blaireau !  » (extrait de la page Facebook d’Enfer Magazine (1983-1987). C’est vrai que scéniquement, les tatouages, ça en jette ! Effectivement, du coup, le petit nouveau détonne un peu, mais ce genre de détail s’arrange. Les V8WANKERS  sont prêts à franchir une étape pour conquérir le monde. Rien que ça ? Oh oui !!!!

v8 wankers 4

 

Merci aux organisateurs du concert, le Besançon Tattoo Show, et au Passagers du Zinc pour leur accueil et de proposer des soirées comme ça !