MICHAEL SCHENKER TEMPLE OF ROCK + ABSOLVA : Live Report au Moloco d’Audincourt (11 mai 2013)

Absolva

Absolva

Bon OK, je sors de mon rayon d’action mais aller à Audincourt, c’était moins loin pour moi que d’aller à Clermont-Ferrand.

J’arrive donc devant le Moloco et  je vois de suite que ça va être un concert de jeunes… lol ! La moyenne d’âge doit être  à 90% de 50 ans (bien tapés!), ce qui veut dire pour moi que, s’il n’y a pas de barrière pour les photographes, ça va être coton pour prendre des photos. Vous ne le savez peut-être pas, mais c’est un fait, des jeunes qui slamment sont moins dangerous qu’un quinqua qui fait un concert par an et qui ne permet pas à personne de lui passer devant… même avec un pass photo !! Bon malheureusement on en reparlera.

Absolva

Absolva

Mais d’abord case première partie. J’apprends que c’est un trio anglais qui ouvre les hostilités : ABSOLVA. La pochette de leur CD étant très sombre, j’ai commencé par être méfiant. Ben voilà, une fois de plus j’ai eu tord car on est là dans du un style N.W.O.B.H.M. avec un son moderne. C’est très bien fait. J’aime la voix.. Et le guitariste est loin d’être mancho (d’un autre côté, c’est normal c’est pas un pingouin, c’est un guitariste, banane !!). Le batteur et le bassiste assurent aussi le set.

Bref, une très bonne entrée en matière.

 

Absolva

Absolva

Absolva

Absolva

C’est con c’est déjà fini, ça va me donner du temps pour aller papoter un peu avec eux, d’apprendre qu’ils sont de Manchester, qu’ils ont un an d’existence et déjà un album à leur actif !

 

Michael Schenker

Michael Schenker

 

Bon allez, la pause se termine et faut se placer pour faire de belle photos… et bien sûr j’avais raison : ça a été coton ! « Hey, où tu vas toi ? Si tout le monde fait comme toi je serais au fond ! » Tu expliques gentiment au blaireau que le truc que tu portes là, c’est un pass et que c’est justement pour que tu puisse aller faire ton travail et éviter les problèmes. Que nenni, on frôle le pugilat ! Heureusement que Ti-Rickou zen !!

Michael Schenker

Michael Schenker

Bref, heureusement que d’autres sont plus cool…
Je me place au centre… Et bien sûr, Michael Schenker se met tout à droite !!! Je vais bien tout va bien… Non mais c’est vrai que ça va bien, Michael Schenker est en forme (je l’ai vu plusieurs fois en live et ça n’avait jamais été le cas, une espèce de malédiction..) et ça, c’est une putain de bonne nouvelle !

Michael Schenker

Michael Schenker

Herman Rarebell et Francis Buchholz sont eux aussi en forme et visiblement contents de jouer. Doogie White assure vraiment que ce soit les morceaux chantés précédemment par Graham Bonnet ou ceux chantés par Klaus Meine. De « Lovedrive » à « Assaut attack », de « Coast to coast » à « Let it roll », les hits s’enchaînent pour monter au magique « Holiday », et aux bombes que sont « Hurricane » et « Rock bottom ».

La guitare de Michael, quelque soit sa couleur doit être magique pour sortir des sons pareils.. ou alors ce sont ses doigts qui le sont !

Bon, rallumage des lumières et c’est fini… Ou pas !

Michael Schenker

Michael Schenker

Ils reviennent pour la grosse baffe finale : un « Blackout » des famille avec un putain de solo et pour finir de m’achever, un fabuleux « Doctor, doctor ! Wouah ! Là c’est fini.

Michael Schenker

Michael Schenker

Du SCORPIONS, du U.F.O., du M.S.G…. Putain de best of d’un putain de guitariste !! Il est allemand, il s’appelle Michael Schenker et pour moi, il fait partie des 20 plus grands guitaristes du monde. Quel plaisir de le voir rejouer avec ses copains de SCORPIONS et les entendre rejouer des morceaux qu’ils ont composer ou jouer des putains de brûlots de U.F.O. que même U.F.O. ne joue plus aussi bien !!
En plus, le son était vraiment excellent !

Bilan de la soirée
ABSOLVA : je ne connaissais pas avant le concert, donc une surprise et dans ce cas précis, une bonne surprise ! Il faut dire que je suis friand de ce genre de hard-rock, dans le même esprit que FURY UK « les ’80s c’était cool » avec un son actuel, et des compos qui tiennent la route. Une bien bonne découverte pour moi !!

Michael Schenker

Michael Schenker

MICHAEL SCHENKER : un méga line-up pour des mégas morceaux. Un Doogie White qui m’a vraiment bluffé, même sur « Blackout » ! Un Michael Schenker en grande, grande forme guitaristique… et souriant en plus ! Il faut dire qu’il avait l’avantage d’être très bien entouré car les deux ex-SCORPIONS n’ont pas démérité.

Un vrai putain de concert. Michael is back !!!!!!


Ce soir, j’ai découvert une nouvelle salle sympa. Cool d’avoir programmé le « Lovedrive Reunion Tour 2013 » ! En plus, les organisateurs ont bien joué puisque c’était plein.

Un super concert malheureusement un peu gâché par quelques blaireaux qui n’ont l’habitude de voir les concerts qu’en DVD dans leur salon. Ils ne sont  venus que parce qu’il y avait SCORPIONS sur l’affiche et que ça faisait l’occasion d’une sortie en famille ! Le problème c’est que ces gens-là ont  démontré un comportement anti-social, bousculant et/ou insultant des photographes pleinement autorisés à être là !! Lamentable.

Michael Schenker

Michael Schenker

 

MICHAEL SCHENKER SET LIST

Michael Schenker

Michael Schenker

Mais bon, pour ne pas finir ce report sur une note négative, j’ai quand même passé un moment magique. Est-ce que je vous ai dit que Michael Schenker était un de mes guitaristes préfèrés ??!!!  

ET POUR FINIR, LES PETITES VIDEOS DE TI-RICKOU