Tagged: rock progressif

Chroniques – Juin 2021

VAN CANTOTo The Power Of Eight

Label : Napalm RecordsSortie : 04 juin 2021

Coup de cœur W.T.R.

Allez c’est parti pour le nouveau bébé de Van Canto, « The Power Of Eight ». Pour ceux qui ne connaissent pas les Allemands, ils font dans l’a capella metal. Si, si, je ne déconne pas ! Les voix sont à l’honneur dans leurs albums. Avant de partir dans leur énergie Rakkatakka-power, je suis déjà sous le charme de leur pochette. Moi, j’adore. C’est déjà un bon début.

On passe à l’écoute. Après l’intro qui donne envie, les morceaux sont… comment dire, un mélange de metal symphonique à plusieurs voix et d’ambiances bien à eux. Pas évident à décrire. Mais bon, on s’en fout, les morceaux t’emmènent très loin.

C’est à la fois original, mélodique, puissant et bien-sûr les voix sont magnifiques.

Après, c’est sûr que pour les allergiques au chant lyrique il vaut mieux aller voir votre grand-mère dans un Hepad. C’est dommage car vous loupez un grand moment. Moi, ça me met les poils des bras au garde à vous, des frissons partout.

Une franche réussite que ce « Power of eight ». Les fans du genre, n’hésitez pas et ruez-vous sur cet album. Je n’ai même pas besoin de vous dire que c’est un coup de cœur WTR.

FLOTSAM & JETSAMBlood In The Water

Label : AFM RecordsSortie : 04 juin 2021

Coup de cœur special thrash

Les vétérans du thrash speed, Flotsam & Jetsam sont de retour et ce n’est pas pour faire de la dentelle. On est dans du thrash speed mélodique pas bourrin et tiens j’aime bien du coup !

J’avais des a priori. Alors oui, c’est speed mais ça passe plutôt bien et pour une fois je suis d’accord avec ma chérie. Très bonne surprise que ce « Sang dans l’eau » qui devrait ravir les amateurs du style et ne pas faire peur aux allergiques du genre.

J’ai bien fait d’écouter, moi ! Comment chérie, tu ne comprends pas que je ne leur mette pas un coup de cœur ?? Bah allez, pour toi, coup de cœur spécial thrash power !!!

HAMMER KINGHammer King

Label : Napalm RecordsSortie : 11 juin 2021

Coup de cœur W.T.R.

Heu, là c’est sûr, rien qu’avec la pochette je peux dire qu’on va être dans du power metal ! Eh oui, un guerrier avec un gros marteau, c’est un signe !! Sans compter le nom du groupe « le roi des marteaux », les Allemands annoncent la couleur : on va combattre des méchants et leur péter la gueule à coups de Hammer.

Pour l’écoute, prévoir son bouclier, son marteau géant, sa corne à houblon. Eh oui, le combat donne soif !

Allez, vous êtes prêts à retrouver l’ancien chanteur de Ross The Boss, Titan Fox V et ses copains ? Vous n’allez pas être déçus si vous aimez le style. Les morceaux sont inspirés et sonnent comme des hymnes qui auraient pu résonner sur des champs de bataille ou dans des tavernes. C’est bien lourd, c’est rapide, c’est entrainant. La voix est, en plus, sublime.

C’est clairement un album à posséder, que ce soit en CD ou en vinyl. Je leur mets un coup de marteau, heu… un coup de cœur W.T.R. C’est mon copain Serge qui va être content, lol !!!

ONE DESIREOne Night Only – Live In Helsinki

Label : Frontiers MusicSortie : 11 juin 2021

Coup de cœur W.T.R.

Normalement, je ne suis pas enthousiaste pour chroniquer des albums live, mais One Desire, a été mon dernier concert avant le premier confinement. C’est donc particulier car ce CD me fait remonter ce superbe moment au CCO de Villeurbanne où, même en n’étant que la première partie, ils nous ont donné un putain de concert.

Et ce live « One Night Only » nous renvoie vraiment à ce que ce groupe est en live. Bref, énorme !! Grosse set list, gros son et bonne ambiance dans le public.

Un live à avoir pour les fans et également pour tous ceux qui voudraient découvrir One Desire et leur hard-rock classieux. Bon, j’arrête de pleurer,  les concerts debout ne sont plus loin maintenant. Du coup, je me réécoute le CD à donf’ en attendant. Ah oui, j’oubliais : coup de cœur W.T.R. !!!

NEONFLYThe Future, Tonight

Label : Noble Demon RecordsSortie : 18 juin 2021

Coup de cœur W.T.R.

Je suis content, les Anglais de Neonfly sont de retour avec un nouveau CD et, comme j’aime beaucoup Neonfly, je suis comme un gamin le jour de Noël, j’ai hâte de le découvrir mais j’ai peur d’être déçu.

Allez go to play. Putain, putain, c’est énorme ! Des putains de mélodies, un gros son, des morceaux qui te rentrent en tête et ne veulent plus en sortir, du hard-rock moderne, mais du hard-rock quand même. C’est frais mais on reste quand même dans notre zone de confort.

Un groupe a fortement conseiller aux fans de hard classieux style Gotthard et consorts. Heps, c’est déjà fini ? Trop court cet album ! Allez, même joueur rejoue. Je suis amoureux de cet album et même ma fille qui n’est pas branchée hard-rock m’a dit : « Papa, ça j’aime bien ». Ca veut dire que c’est vraiment excellent !

Donc évidemment mega coup de cœur W.T.R., of Course !! Merci messieurs.

P.S. : je ne m’étais pas trompé en leur faisant une interview il y a quelques années !!!

CROWNE Kings in the North

Label : Frontiers MusicSortie : 18 juin 2021

Coup de cœur Ti-Rickou

On part en suède les copains ! Sans vaccin ni test PCR et le port du masque n’est pas obligatoire. On y va pour retrouver Crowne pour son « Kings in the North ».

On ne va pas être déçus du voyage car là on est en première classe avec ce super groupe composé du vocaliste Alexander Strandell (Art Nation), du guitariste/clavier/producteur Jona Tee (H.E.A.T.), du bassiste John Levén (Europe), et du batteur Christian Lundqvist (The Poodles).

Ces messieurs vont se lâcher et nous pondre un mega putain d’album de hard mélodique (eh oui, j’assume). Cet album est vraiment un bijou de hard-rock mélodique.

Les morceaux sont top, les musiciens aussi et cette voix…. juste parfaite. L’album est mélodique mais puissant avec un son très bon et une prog’ énorme. Bref, que du bonheur !

Bon, je dis plus rien à part que si vous êtes clients du style, foncez vous le procurer ! Forcément coup de cœur Ti-Rickou. Allez, je me le refais !!!

En plus, j’aime bien la pochette. Sobre mais efficace.

PHIL MANCADancing Spirit

Label : Tremolos EditionsSortie : 01 décembre 2020 (chronique tardive)

Coup de cœur Ti-Rickou

Vous aimez le blues quand il est rock, limite metal, le blues-rock à la Garry More et consorts ? Phil Manca aussi et ce « Dancing Spirit » nous le prouve grave : des morceaux qui sont de purs brûlots de blues survitaminés avec des putains de solos et des rythmiques bien efficaces. Et, bien-sûr, une voix mega chaude.

Phil est un guitariste tout en feeling, pas d’esbroufe. J’adore son style en plus bien raccord avec les morceaux. Ce CD va combler de bonheur les fans du style et prouver qu’on peut être français et faire du blues-rock de qualité.

Grosse découverte pour ma part d’un super guitariste qui a su faire un CD pas chiant, bien au contraire !! Bien-sûr, l’ombre de Garry More plane sur cet album mais bon, il y a pire comme inspiration.

En tout cas, cet album est une réussite. Ah oui, j’ai oublié de vous dire que c’est David Jacob, excusez du peu, à la basse.

Coup de cœur Ti-Rickou sans aucun doute.

THE JEKYLLSRed Line

Label : AutoproduitSortie : 30 juin 2021

Coup de cœur Ti-Rickou

Je me rappelle très bien avoir découvert les Jekylls à Clermont-Ferrand en même temps que Looking for Medusa (et Silvertrain en tête d’affiche). A l’époque, j’avais pris une grosse baffe en voyant la prestation de ce groupe. Et depuis, je guette un nouveau CD. Du coup, là, je suis super heureux car il vient enfin de sortir ce CD et il répond au nom de « Red Line ».

Ce « Red Line », disons-le tout net, est un petit bijou de hard-rock comme je l’aime. C’est efficace, sans prise de tête, mélodique mais puissant avec un chanteur qui a un vrai accent anglais et une putain de voix. Les morceaux te font taper du pied et bouger les cheveux en mode heabanguing automatique. Les riffs sont trop bons !

Bref, c’est un album à s’offrir absolument pour Noël pour faire danser les rennes, à défaut de mamie. Un groupe à découvrir et à faire découvrir. Et c’est à 200 % un album coup de cœur Ti-Rickou ! En plus, la pochette est de Stan W. Decker.

Chroniques – Mai 2021

ROBIN McAULEYStanding On The Edge

Label : Frontiers Music – Sortie : 07 mai 2021

Coup de cœur W.T.R.

Après un retour avec M.S.G. Et un superbe album avec Black Swan, Robin Mc Auley nous revient avec un album solo, « Standing on the Edge ».

Encore une fois, il nous prouve si besoin en était quel chanteur il est… et qu’il n’a pas perdu sa voix.

Apres musicalement, on est dans du hard-rock mélodique de toute beauté. On se surprend à taper du pied machinalement. Les refrains te restent en tête et tu as envie de chanter avec lui. Et même quand il est en mode « je fais une ballade love », ce n’est pas niais du tout. OK, je ne suis pas trop objectif, j’adore sa voix. Je lui ai même fait une interview avec MSG lors du festival Guitare en Scène 2019. A l’époque, il m’avait carrément bluffé avec sa performance, bien supérieure à celle de Garry Barden ou de Graham Bonnet.

Robin est comme le bon vin, il se bonifie avec le temps ! Ce « Standing On the Edge » devrait ravir les fans du genre et de Robin. Un CD fait en plus pour l’été, pour rouler vers la plage, le son à donf’. Forcément album coup de cœur !!!!

SAVE THE WORLDTwo

Label : Frontiers MusicSortie : 07 mai 2021

Coup de cœur W.T.R.

C’est parti pour la découverte du second album de Save the World appelé tout simplement « Two » avec leur univers hard-rock mélodique empli de touches de prog’ et une approche moderne du style.

C’est très réussi. Les morceaux sont terriblement efficaces, mélodiques, variés et pas mous. C’est mega bien fait, bien produit. OK, il n’y a pas de gros riffs mais ce n’était pas le but non plus.

Les fans de hard FM qui a quand même la pêche vont être heureux. Tout est parfait sur ce CD, la musique, la voix, les mélodies, le gros son. Ca donne un superbe album à écouter fort dans son jardin – ou en voiture pour aller à la plage.

L’avantage de ce « Two », c’est qu’on peut l’écouter en famille sans stresser personne ou avoir des réflexions comme « C’est trop fort » ou « J’aime pas ce style ». Là, c’est tout doux et ça passe très, très bien. On n’a pas envie de zapper ces 12 morceaux.

La touche moderne est bien trouvée. Bref, je suis conquis et donc coup de coeur obligatoire. Pour le coup, je ré-appuie directement sur la touche play. Quel plaisir d’écouter ça dans mon hamac avec une boisson fraîche !

METHADONE SKIES – Retrofuture Caveman

Label : Haywire RecordsSortie : 07 mai 2021

La musique nous permet de voyager sans test ni quarantaine, allons profitons-en et direction la Roumanie pour l’album de Methadone Skies, « Retrofuture Caveman ».

On est dans du psyché doom, post-rock. 5 morceaux dont un de 18 minutes. Et c’est de l’instrumental, les copains. Si, si, c’est vrai.

Pour ceux qui n’ont pas fui lâchement, bah c’est très planant quand même. Bien fait mais pas trop doom avec un petit côté stoner pour moi. C’est le CD que tu mets en fin de soirée quand tout le monde a besoin de finir calmement. A éviter en voiture, risque de somnolence quand même ! Voilà, c’est beau et relaxant mais bon facilement écoutable… et facilement oubliable.

TOMMY’S ROCKTRIP Beat Up By Rock N’ Roll

Label : Frontiers MusicSortie : 07 mai 2021

Coup de cœur Ti-Rickou

Tiens, çà ce n’est pas courant ! Un batteur qui fait un CD solo ! TommyClufetos  (Ozzy Osbourne, Black Sabbath) a franchi le pas et le bougre il se lâche et il est bien barré les copains !

Tommy nous délivre du hard-rock, influence Black Sabbath, Ted Nugent, Alice Cooper avec côté barré à la Rob Zombie. Ca fonctionne très bien, les musicos qui jouent avec lui sont top et les morceaux s’écoutent avec plaisir. C’est du pur hard-rock ‘n’ roll allumé.

A découvrir d’urgence les copains ! Vous n’allez pas le regretter et vous pourrez presque le ranger à côté du dernier Alice Cooper. Allez tiens, à lui aussi je vais mettre un coup de cœur bien allumé, oh yeah !!!!

SONIC HAVENVagabond

Label : Frontiers MusicSortie : 07 mai 2021

Besoin d’un coup de pêche ? Je vais me mettre « Vagabond «, le CD de Sonic Haven. Rien de tel que du hard mélodique made in Allemagne pour retrouver la forme.

Là, c’est un mélange symphonique heavy et heavy metal mélodique. Un CD pour les fans du style. L’album a été mixé et masterisé par Sascha Paeth  (Avantasia, Kamelot, Beyond the Black, etc) avec des musiciens comme André Hilgers (Bonfire, Rage, Silent Force), Carsten Stepanowicz (Radiant) et Dominik Stotzem (Beyond the Bridge).

On n’est pas déçus parce qu’on sait où on va. Les morceaux sont efficaces, la voix est bien raccord et la batterie fait le job. Les hymnes sont là et pourtant, il me manque un petit quelque chose pour vraiment accrocher.

MARK SPIRO Traveling Cowboys

Label : Frontiers MusicSortie : 07 mai 2021

Avant de commencer la chronique de ce « Traveling Cowboys », je voudrais prévenir les fans de heavy metal, thrash et même hard-rock : fuyez cette chronique, elle n’est pas pour vous !

Mark fait dans le rock mélodique, voire AOR et ce « Traveling Cowboys » ne varie pas à la donne. L’homme aux  45 disques d’or et de platine avec pas moins de neuf albums solo au compteur, l’homme qui a composé pour Heart, Cheap Trick, Giant, Bad English, Kansas, Reo Speedwagon, Winger, Julian Lennon (ce dernier apparait d’ailleurs sur un titre en duo, « 7 Billions People »), etc, cet homme fait dans la compo belle et efficace, calibrée FM.

Pour moi, ce n’est pas péjoratif du tout. En revanche, pour certains ça peut se révéler un peu trop guimauve à leur gout. Perso, j’aime bien ce « Traveling Cowboys », ça me détend. Heu, comment chérie ? Il faut que je baisse le son parce que ça stresse ma fille et qu’elle ne peut pas dormir ? Ah, elle me demande si je n’ai pas un petit Airbourne à chroniquer ?!!

FORTUNATOInsurgency

Label : Rock City Music LabelSortie : 14 mai 2021

Coup de cœur W.T.R.

Yes, le nouveau Fortunato arrive et il a pour nom « Insurgency ». Et pour la petite histoire, il est la première signature du nouveau label français, Rock City Music Label.

Pour ceux qui ne connaissent pas Fortunato, c’est le groupe de Markus Fortunato, bassiste virtuose (MZ, Kingcrown, Archange, etc).

On est bien-sûr dans  du  métal néo-classique, hard-rock mélodique chanté en Anglais avec Markus à la basse et au chant. Cet «  Insurgency » est encore une évolution pour Fortunato qui a remanié son line-up. En plus, la prod’ est vraiment bonne.

Les morceaux sont bons, les textes recherchés tout comme le sujet de l’album. Markus prouve une fois encore qu’il est un bassiste d’exception. Après, en ce qui concerne la voix, bah tu accroches ou pas. Ca reste subjectif, mais je trouve qu’elle est bien raccord avec la musique.

Content de retrouver Fortunato à nouveau et de noter une grosse montée en puissance.

A noter la présence de David Amore (Nightmare, Kingcrown, Archange) derrière les futs et dans un autre registre, la pochette de Stan W. Decker, sublime comme d’habitude.

On en profite pour souhaiter longue vie à Rock City Music Label et le succès pour cet « Insurgency ». A qui je vais mettre un coup de cœur W.T.R., moi ?!!! En espérant les voir bientôt en live !!

SEVENTH CRYSTAL Delirium

Label : Frontiers MusicSortie : 14 mai 2021

Let’s go, en route pour la Suède car nous allons y retrouver Seventh Crystal pour leur album « Delirium ».

Bon, on ne va pas être stressés car là on est dans du hard-rock mélodique, voire  même du rock mélodique, FM. Heu non chérie, ce n’est pas une manière de dire tout mou !

OK, c’est bien bien mélodique quand même. C’est bien fait, très beau… A éviter quand même en conduisant car il y a un risque d’endormissement certain. En revanche, pour se décontracter avant de se coucher, c’est parfait. Un CD pour fans de hard FM ou de AOR de qualité. Non chérie, ce n’est pas Toto !

ANTIOCH – V

Label : Pure Steel RecordsSortie : 14 mai 2021

Coup de cœur Ti-Rickou

Fans de la New Wave of Traditional Heavy Metal, je vais vous parler d’un de ces fers de lance canadien, Antioch, et de son petit dernier qui a pour nom « V »,  comme leur nombre d’albums.

Vous aimez Judas Priest, Alice Cooper, Wasp et consorts ? Eux-aussi. Et ça s’entend à l’écoute de cet opus. Moi, j’accroche direct  à leurs morceaux et je me paye gratos un retour dans les années bénies des 80s.

Ca fait du bien de retrouver ce style surtout quand c’est fait comme ça ! Ma tête bouge toute seule, c’est un signe ! Les refrains me restent en tête et ça aussi c’est bon signe. J’ai même envie de me le ré-écouter quand il est fini, c’est pour dire ! Même la voix un peu aigue à la Udo ne me dérange pas. Allez, je leur mets un coup de cœur W.T.R. Voilà, c’est tout. Vivement le « VI » !!

SUNBOMB Evil and Divine

Label : Frontiers MusicSortie : 14 mai 2021

Coup de cœur Ti-Rickou

Voilà un CD que j’attendais vraiment ! Heu… vous ne connaissez pas ? Normal, c’est le nouveau super groupe de Tracii Guns (guitare) avec Michael Sweet au chant, Adam Hamilton à la batterie, Mitch Davis à la basse et même Johnny Martin (à la basse sur « We Fought »). Que du beau monde pour un projet voulu et créé  par Serafino Perugino, le Président de Frontiers Records.

Musicalement ? Bah on est assez loin de L.A Guns. On est plutôt dans du hard-rock heavy bien pesant, presque doom. Et parfois, on ressent bien l’influence de Black Sabbath et de Judas Priest.

Ca envoie le bois grave ! Tes petites oreilles de hardos vont être aux anges. Il n’y a pas à dire, le hard-rock 80, c’est toujours efficace quand c’est fait comme çà. Et cette voix, putain c’est grand !

Allez Président, je mets un coup de cœur à cet album qui fait remonter plein de bonnes choses.

MONSTER MAGNETA Better Dystopia

Label : Napalm RecordsSortie : 21 mai 2021

Coup de cœur W.T.R.

Heu… on m’aurait dit à la fin des 80 que je chroniquerai en 2021 un album de Monster Magnet et que je serai en plus impatient de le faire, j’aurais bien rigolé car j’ai eu beaucoup de mal avec leur premier album (alors qu’aujourd’hui, avec le temps, je l’adore. Eh oui). Si je les détestais, c’est que je n’y arrivais pas avec leur style barré metal, stoner, psyché. Mais comme je le disais plus haut, maintenant j’apprécie ce style et donc je me jette sur ce « A Better Dystopia ».

La pochette est toujours bien barrée et superbe… comme leur musique d’ailleurs. Du Monster Magnet pur jus, délirant et complètement barré et génial. Putain, c’est trop bon, ils n’ont pas changé et me surprennent encore… mais en bien.

Cet album est énorme. Et cette voix fabuleuse ! Alors oui, il faut aimer les morceaux barrés stoner psyché mais si on aime, on craque sur ce CD. Ces mecs sont barges, ça tombe bien, j’adore les barges qui donnent tout dans leur musique sans faire semblant.

Heu… c’est déjà fini ? Bah non, même joueur rejoue again and again and… C’est évidemment un énorme coup de cœur pour cet album qui devrait être remboursé comme anti-dépresseur par la Sécu !!!!

HERMAN FRANKTwo For A Lie

Label : AFM RecordsSortie : 21 mai 2021

Coup de Cœur W.T.R

Après avoir reçu la vidéo, c’est l’album qui arrive. Je suis mega content car j’adore le style de guitare de Herman dans Accept ou Victory. En plus, le morceau qui avait été lancé en avant-première m’avait beaucoup plus.

Les autres morceaux sont dans la même lignée, du pur heavy metal teuton qui dépote sa mère-grand dans le houblon à coups d’hymnes heavy metal à reprendre en cœur ! Les fans d’Accept et de Victory ne devraient pas être perdus.

Les compos tiennent la route et la prod’ est très bonne car elle met en valeur les compos. Tout est parfait : la voix, les solos de guitares…

Bref, un superbe album qui va faire du bien dans nos cages à miel et qui me file un coup de jeune grave ! A écouter très fort et sans modération. Evidemment, c’est un album coup de cœur ! A posséder d’urgence dans sa collection !!!

ALESTORMLive In Tilburg

Label : Napalm RecordsSortie : 28 mai 2021

Coup de cœur festif

En temps normal, je ne suis pas fan de chroniquer des live car cet exercice n’est franchement pas évident. A part dire si le son est bon, si l’ambiance du public est là, si la set list est cohérente… bref, rien de bien excitant.

Sauf que là, c’est un album live de Alestorm, les pirates metalleux fous furieux, et eux, le live, c’est mega délire.

Regardez la pochette avec un gros canard gonflable jaune dans le bateau. Alors imaginez en live, le public fou qui communie avec le groupe sur des morceaux 100 délire metal pirate…

Ce « Live in Tilburg » est juste énorme par sa set list et dans le public, il y a une ambiance de barge. Un live pour rompe avec l’ambiance morose et l’absence de concerts physiques.

Allez moussaillon ! On part en virée avec eux et hauts les cœurs !! Pour ceux qui ne les connaissent pas, c’est le moment de les découvrir et de venir chanter ho, ho, ho avec eux. Alors pour une fois, un gros coup de cœur à un live ! Une pensée pour les copains allergiques au style… Dommage les gars, vous loupez un truc énorme !!!

DOG TEMPERAmerican Tales

Label : Brennus RecordsSortie : décembre 2020

Découverte tardive mais coup de cœur WTR

Quand je reçois un message me disant en gros : « Bonjour, on est un groupe de la région parisienne, les Dog Temper, on a sorti un album de hard-rock, « American Tales », veux-tu y jeter une oreille ? », je regarde dans un premier temps la pochette. Et là, j’ai soudainement très envie de les écouter ces Dog Temper !

Putain, c’est mega bon ! Du hard-rock américain, pêchu, avec des refrains que tu veux reprendre avec eux. Plein de références me viennent, un petit côté Great White, XYZ et consorts mais avec leur touche. Ca donne un hard-rock comme je l’adore avec une voix bien râpeuse et des morceaux qui donnent la pêche. Un premier album bigrement réussi ! Ca fait du bien d’avoir un nouveau groupe français dans ce style.

Heu, j’aurais lu leur bio avant, j’aurais vu qu’un des membres du groupe officiait précédemment dans Panama, un excellent groupe parisien que j’adorais ! J’ai encore une fois bien fait d’être curieux et d’aller découvrir ce groupe.

Je vous encourage à faire comme moi, d’être curieux et d’aller découvrir cet album vous aussi ! Vous ne le regretterez pas. Mega bonne découverte à qui je mets un gros coup de cœur WTR, of course.

FRANCK CARDUCCI AND THE FANTASTIC SQUAD : Live Report @ la Brasserie des 3 Becs – Gigors et Lozeron (26)

Report by Ti-Rickou

Hallucinant ! Presque deux ans sans aller voir un concert. Je ne croyais pas que cela serait possible… Du coup, au webzine, on est aux taquets ! On guette la moindre organisation, même largement en dehors de notre périmètre, mais le plus souvent, c’est ce putain de groupe “Cancelled” qui finit pas être annoncé. Je ne le connais pas mais je ne l’aime pas ! Malgré tout, ça reprend petit à petit. D’ailleurs ce soir, le Festiverbant en Suisse se tiendra presque normalement. Mais pour moi, la Suisse c’est bien mais c’est désormais loin… Et puis Seb 747 et High’ Twist sont déjà là-bas, donc normalement, ils vont nous concoctés un beau report. Moi, je suis un peu dégouté de ne pas être avec eux quand même. Putain, les concerts me manquent !

Sauf que… une information que j’avais zappé m’est transmise par un ami. Et là, Ti-Rickou revient : “Heu, chérie, tu sais où c’est les 3 teuteus ?”. Bon, la réponse est : “Va voir sur Mappy !”. Elle est sympa ma chérie, non ?

Moins d’une heure de route même sur des routes à la David Vincent, déjà en temps normal, ça aurait été jouable mais là avec le manque de concert et mon envie de voir FRANCK CARDUCCI en live, c’est Hyper Espace Mister Spock, on est partis !

Oups, je dois posséder le seul GPS qui ait de l’intuition. Là, il doit avoir envie de me faire découvrir des routes ou alors il en invente pour moi ! C’est beau mais c’est long. C’est beau mais ça tourne et on est en rase campagne. Je me pose la question, est-ce qu’il y a réellement un brasseur par là ? Ouiiii, il y a un grand parking et la Brasserie des 3 Becs est là ! Ce qui est sûr, c’est que le groupe va pouvoir jouer fort et qu’il ne va pas faire casser les oreilles des voisins. Le seul risque, c’est que les vaches fabriquent directement du fromage, mais bon, c’est une autre histoire…

Le lieu est juste superbe et déjà bien bondé. La scène est à l’extérieur (normes sanitaires obligent). Heu, vu qu’il pèle un petit peu (non, non, je ne déconne pas, on est dans les hauteurs au dessus de Crest), on est bien contents d’avoir la dernière table à l’intérieur. Bon, c’est un intérieur ouvert, on est juste à côté de la scène, mais au moins, on est un peu protégés de l’air vivifiant.

Tiens, il y en a un qui a l’air d’un musicien, cheveux longs, barbichette. Vu qu’il vient me dire bonjour et étant donné qu’il y a eu pas mal de changements dans le line up du FRANCK CARDUCCI BAND, je pense que c’est un de ses nouveaux musiciens. Au moins, on ne s’est pas gourrés, c’est bien FRANCK CARDUCCI qui joue ce soir ! J’en suis absolument sûr car j’entre-aperçois MARY REYNAUD qui vient déposer des instruments sur la scène.

En attendant que les musiciens montent sur scène, on va être obligés de goûter les spécialités locales… Heu non, pas forcément la bière tout de suite ! D’abord, des planches charcuteries-fromages. Tout est frais, bio et issu de la ferme. Et c’est méga bon ! Le panier de frites en accompagnement est top et la bière ambrée est top aussi ! Bref, on est trop mal lotis, c’est affreux (lol). Chérie, on se calme ! Ce n’est pas parce que tu n’attaques pas la pinte que ça ne va pas finir par taper. Ah, tu as envie de goûter leur bière à l’ortie ? Petite question, ils ont beaucoup de sortes de bières ? Ah, un certain nombre….

Bon, ça y est c’est l’heure. Enfin ! Rock’n’roll bordel ! Ils montent sur scène et c’est parti ! C’est clair, là il y a eu plus que du changement. A part FRANCK et MARY, je ne connais aucun des autres musiciens à part BARTH SKY, le chevelu du début, qui est guitariste. Heu, CEDRIC SELZER, le clavier a aussi les cheveux. LEA FERNANDEZ, la batteuse, non. Eh oui, FRANCK CARDUCCI a une batteuse. Il est malin !!! Bon, pas le temps de me poser plus de questions, je vais commencer à prendre des photos…. ou pas. Mon Reflex vient de décider que 2 ans de repos c’était trop. Heureusement, chez W.T.R. on est plein de ressources ! Ca aurait été bêta, pour une fois que je vois le groupe sans fumigènes toutes les deux secondes, de louper ça. Et puis, je m’en fous, je suis venu écouter de la musique et je ne vais pas m’en priver !

Le nouveau line-up est hyper efficace. En plus, je trouve que les morceaux ont plus la pêche, que le set est plus énergique. C’est peut être dû à la fougue des nouveaux membres du groupe. En tout cas, BARTH le guitariste fait le show comme s’il jouait avec DEEP PURPLE (il joue avec la guitare dans le dos). Ses solos sont précis et il s’éclate comme un beau diable. La batteuse et le clavier sont parfaits et assurent une base rythmique solide qui n’est pas là que pour la figuration. Pour MARY et FRANCK, rien à redire. Leurs prestations est toujours de très haut niveau et les morceaux coulent comme sur du papier bien huilé. Les gens qui les découvrent pour la première fois en prennent plein les yeux (changements de costumes, changements de guitares, une prestation très théâtrale) et bien sûr plein les oreilles. Ils apprécient en connaisseurs les morceaux, que ce soit les anciens ou les nouveaux.

En parlant des morceaux, j’avais hâte d’écouter les titres du dernier album “The Answer” en live et je ne vais carrément pas être déçu car ils se marient admirablement aux autres.

Je ne sens même pas le froid, c’est trop bon. Je me ré-émerveille sur tout ce qu’ils font sur scène (changement de basse, danse orientalisée de MARY). Bref, je suis comme un gosse qui retrouve ses jouets et qui remarque de nouvelles choses. Le show tient tout le monde en haleine. En plus, évidement, FRANCK CARDUCCI en rajoute sur les petites histoires et sur le fait que leurs concerts ne doivent pas être toujours au millimètre et qu’il faut donner une part de free style.

En plein milieu du set, FRANCK se retrouve seul sur scène avec sa double manche et nous interprète un cover de “Wish you where here”. C’est ensuite au tour de MARY REYNAUD, accompagnée par le reste du groupe, de nous interpréter “Angel”, un morceau qu’elle a composé.

Je sais qu’on arrive vers la fin du show quand mes deux morceaux préférés arrivent : “Torn apart” et “Alice’s Eearies dream”. Ce n’est pas que j’aime ces morceaux, c’est que je les adorent carrément ! D’ailleurs les anglais ne s’y sont pas trompés et ont élu ce groupe meilleur groupe de rock prog’. Et ce n’est pas pour rien; “Alice” est vraiment une pure merveille. En plus, la prestation scénique de MARY et de FRANCK met le morceau carrément sur orbite et y entraîne le public !

Allez, un petit morceau du dernier album et, pour finir – chose qu’ils font depuis quelques temps – ils font se rassembler le public et se mettent à chanter un morceau a cappella. Le moment est toujours magique et clôture le concert en beauté.

Allez, le temps d’aller papoter quelques secondes au stand merch’ du groupe et de récupérer un beau T-shirt, de papoter avec Emmanuel Feraa, le propriétaire de la Brasserie et d’apprendre qu’il y a une route beaucoup plus facile pour repartir (sic) et il est déjà l’heure de rentrer. En plus, là il pèele vraiment. Je n’ose imaginer comment MARY REYNAUD avec ses tenues très légères a pu résister.

PS : une pensée pour Seb 747 et High’ Twist qui ont dû se les peler grave dans les montagnes en Suisse !!!

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire

Report by SEB 747

Ce soir, je fais cavalier seul, mon ami Steve*74 ne pouvant être présent avec moi. Sniff !
Mais ne vous emballez pas trop, j’ai prévu de la compagnie histoire de ne pas rater le chemin de retour. C’est ce qu’il y a de bien avec les copains quand les goûts musicaux s’accordent. Il faut dire, que ce soir, l’affiche est belle : les SONS OF APOLLO sont venus nous rendre visite. Comment ça, tu ne connais pas ? Eh bien, cher lecteur, les S.O.A. c’est DEREK SHERINIAN (ex-DREAM THEATER, BLACK COUNTRY COMMUNION) aux claviers, RON BUMBLEFOOT THALL (ex-GUNS‘N’ROSES, BUMBLEFOOT) derrière la guitare, BILLY SHEEHANN (MR BIG, ex-DAVID LEE ROTH BAND) à la basse, MIKE PORTNOY (ex-DREAM THEATER, TRANSATLANTIC, THE WINERY DOGS…) aux fûts et JEFF SCOTT SOTO (TALISMAN, ex-YNGWIE MALMSTEEN, ex-JOURNEY, ex-AXEL RUDY PELL…) au chant. En bref, le super groupe du moment !

Le voyage se fait tranquillement, sans trop se presser. Le temps de trouver la salle et un endroit où se garer, et nous voilà prêt à en découdre. Pas besoin de faire la queue pour rentrer, l’entrée de la salle étant suffisamment grande. En plus, nous sommes en avance ! A peine entré, je découvre un superbe merchandising avec plein de goodies au nom du groupe. Et pour un tarif peu excessif quand on connait le gabarit de ces musiciens !

DILEMMA @ le Radiant Bellevue – Caluire

Tiens, une cloche sonne… C’est pour nous dire qu’il faut rentrer. Le premier groupe,  DILEMMA, d’origine germano-britannique, commence. Évidemment, je me précipite devant la scène pour avoir une bonne place. Oui mais voilà, dès les premières notes, je me dis que j’ai fait une erreur. Le groupe joue bien, voire très bien. Musicalement, cela ne joue vraiment pas mal. Pas mal, oui. Mais pour un musicien ! Chose que je ne suis pas ! Et en plus, pas moyen de faire demi-tour, le parterre est saturé. Damned ! Je suis fait !

En fait, leur musique est loin d’être une déflagration sonore qui pète les vitres de la Mère Michelle et qui fout une trouille d’enfer à son chat, parti se planquer dans la niche du chien. C’est du rock progressif, mais ultra doux. Le chanteur britannique, qui ressemble à ED SHEERAN à une voix gentille et adorable… et c’est là où j’ai du mal. Ce n’est absolument pas mon truc. Donc, je me concentre sur les autres musiciens.

Il y a un guitariste qui a de faux airs à HUGH LAURIE (Dr HOUSE) et les copines n’ont d’yeux que pour lui. Le batteur, qui a joué avec NEAL MORSE, remisé sur le côté droit de la scène, est un gros nounours au groove impassible. Le bassiste semble peu concerné ou trop concentré et le clavier, fondateur du groupe, est hyper centralisé sur ses partitions. Trop prog’ pour moi même si, je l’avoue, j’ai hoché de la tête sur deux trois morceaux.

C’est marrant, à la fin de leur set, j’ai regardé la tête que faisaient certains des spectateurs et j’ai bien l’impression qu’ils étaient comme moi, dubitatifs. En tout cas, la prestation du groupe a laissé une bonne partie du public pantois.

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire

Allez, il est temps de se réhydrater au bar en attendant que les fils d’Apollon (Apollo en Anglais) ne daignent monter sur scène. C’est qu’il ferait presque soif !

Le groupe est attendu comme le Messie, il ne reste quasiment plus de places devant la scène. Cependant, ce qu’il y a de bien dans le Radiant, c’est que sa configuration permet aux plus éloignés dans la fosse de bien voir. La scène est en effet relativement large et haute.

Les lumières s’éteignent sous la clameur de la foule. Et c’est au son du “Intruder” de VAN HALEN que les descendants du plus beau des Dieux de l’Olympe montent sur scène. C’est MIKE et DEREK qui arrivent les premiers, suivis de RON. Une lumière verte se focalise sur lui, laissant la salle toujours dans le noir. Sur sa guitare à double manche, il nous cueille avec les premiers riffs de “God of the Sun”. Les lumières s’allument et on voit enfin le groupe en entier, BILLY et sa basse – aussi à double manche – DEREK et ses claviers au son si typique, MIKE, caché derrière son impressionnant kit de batterie.

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire

JEFF arrive en courant et attaque le morceau de ses superbes vocaux. Il semble en pleine forme et remonté comme jamais. Il harangue déjà le public et n’arrête pas de bouger dans tous les sens.

Après un “Signs of the Time” et un “Divine Addiction” du feu de Dieu, deux autres titres de l’excellent “Psychotic Symphony”, nous avons droit à un cover de DREAM THEATER, “Just Let me Breathe”.

Le set se déroule comme du papier à musique. J’en prends plein les yeux et les oreilles.
À la fin de “Labyrinth”, BILLY se retrouve seul sur scène pour un solo de basse de folie.
JEFF continue de haranguer son public. « Did you hear that ? Did you hear that ? », hurle-t-il dans son micro, en regardant les incroyables musiciens avec qui il joue. Il donne l’impression de vivre un rêve éveillé.

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire

“Lost in Oblivion” retentit dans l’enceinte du Radiant, faisant vibrer les murs. Une interprétation ultra-rapide avec un groupe sur-motivé. Les musiciens headbanguent, RON s’éclate dans ses solos, BILLY fait vibrer ses cordes, sous les coups de butoir de MIKE, arrondi par les claviers de DEREK. Ce set est vraiment impressionnant.

C’est au tour de JEFF, introduit par MIKE, de se retrouver seul sur scène pour chanter “The Prophet’s Song” de QUEEN. Et a cappella s’il vous plait ! C’est dans ces moments qu’on découvre quelle voix exceptionnelle possède ce chanteur. Et on comprend pourquoi DEREK et MIKE l’ont embauché. Il scotche littéralement un Radiant rempli à ras-bord.

RON est venu rejoindre JEFF sur scène pour interpréter “Save me”, un autre cover de QUEEN. « Tu m’as l’air assoiffé, tiens goûte cette bière ! », lui dit JEFF en apportant son verre. RON commence à goûter : « T’en penses quoi ? ». « Pas mal », lui dit RON en finissant carrément le verre et en jouant un morceau en même temps, sous l’hilarité générale. JEFF, même s’il en rigole, n’en demeure pas moins dépité.

“Alive”, joué de suite après cette magique reprise, détruit tout sur son passage. Ces refrains sombres et ses solos de folie font remuer un Radiant qui restait encore sous le choc du morceau de QUEEN. Dès la fin du morceau, JEFF s’adresse à nous :
« Je vous laisse avec ces quatre excellents musiciens. Moi, je vais changer de T-Shirt, prendre une douche, reprendre un verre et appeler ma mère pour lui dire combien vous êtes bon. » mdr !

JEFF s’éclipse et c’est RON qui commence. Sur le thème de la Panthère Rose d‘HENRY MANCINI nous avons droit à un show exceptionnel des quatre ultra-talentueux musiciens. Après avoir eu droit à deux titres instrumentaux des SONS (« Opus Maximus, » et « Figaro’s Whore »), on se dit que JEFF va bien finir par revenir.

Eh non, c’est DEREK, seul sur scène, qui nous démontre ses talents. Des instrumentaux réalisé par des gars aussi doués, c’est agréable. Par contre, qu’est-ce que c’est long, long comme un jour sans pain.

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire

Après pas loin de vingt bonnes minutes, JEFF réapparaît, propre comme un sou neuf. Il porte un T-Shirt flanqué du nom du groupe, au dos duquel est inscrit son nom et son année de naissance (65). Enfin ! Ouf de soulagement dans la salle. Mais il ne nous a pas dit s’il avait appelé sa mère du coup. lol.

C’est sur “Lines in the Sand”, un cover de DREAM THEATER, que les SONS finissent d’achever un Radiant qui n’en peut plus. Chaud comme la braise, il en redemande. Il est donc temps pour un rappel. RON revient seul sur scène pour un solo de guitare (encore un), heureusement pas trop long.

Mais où JEFF peut-il bien se cacher ? Nous l’entendons mais il n’est pas sur scène. Le voilà qui réapparaît dans les gradins, chambrant RON avec un verre de bière. « Tu en veux ?, Elle est bonne, tu sais ! ». Et c’est en le regardant, alors que RON est sur la scène, qu’il finit son verre. La vengeance est un plat qui se mange froid, comme le dit si bien l’expression. Lol.

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire

Après un “And the Cradle Will Rock…”, un cover de VAN HALEN entamée dans le public, c’est “Coming Home”, un autre titre des Fils d’Apollon, qui voit le jour et finit de combler l’ambiance du Radiant. JEFF en profite pour refaire chanter le public, en le félicitant et en lui disant combien il est incroyable. « I comiiiiiiiiiiiiiinnnnnnnnn hooohoooommmmeeee !!! » nous crie-t-il dans son micro. Et c’est la fin de ce monumental set.

Gardons les pieds sur terre. Après plus de deux heures d’un show intense, la prestation du groupe a été sans faille, pro jusqu’au bout des ongles. L’indéniable talent des cinq protagonistes ne peut être mis en doute. Ce sont d’incroyables musiciens, dignes progénitures du Dieu de la musique ! En plus, nous avons eu droit à tous les morceaux de “Psychotic Symphony”, l’album des SONS OF APOLLO sorti l’an passé. Ce n’est pas courant, avouez-le, qu’un groupe – voire un super-groupe – venant tout juste de sortir un album, l’interprète en intégralité.

Si je devais avoir une critique sur ce concert totalement jouissif, ce serait un peu moins d’instrumentaux. Mais c’est juste histoire de râler parce qu’on a passé une super soirée. Pour rentrer à la maison, c’est évidemment sur “Psychotic Symphony” que nous roulons pour ne pas oublier ce concert fabuleux.

SONS OF APOLLO @ le Radiant Bellevue – Caluire