LOOKING FOR MEDUSA + ARCHANGE + URGENT : Live Report @ le Rock ‘n’ Eat Live de Lyon (Rhône) – Vendredi 14 juin 2024

Il y a à peine un mois, j’ai reçu un message de ma chère et tendre : « Vendredi 14 Juin, nous allons à Lyon. ». « Ah bon ? Pourquoi ? Je voulais aller au Brin de Zinc, moi ! ». « Oui, mais il y a LOOKING FOR MEDUSA qui passe au Rock ‘n’ Eat et ils jouent avec URGENT et ARCHANGE. ». Ah ben dans ce cas-là, je n’ai pas le choix. Comme je me suis très bien entendu avec certains membres de LOOKING FOR MEDUSA que j’ai vus l’an dernier à Largentière et au Brin de Zinc, et qu’à chaque fois j’ai pris une claque, je ne peux que me réjouir de ce concert. En plus, il y a ARCHANGE que j’ai beaucoup apprécié la dernière fois (voir le récent report) et URGENT, un groupe que je connais de réputation mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de voir… ou alors, c’était il y a très longtemps. En tout cas, j’ai hâte de les (re)découvrir.

Comme vous vous en doutez, c’est en famille que je me rends dans la capitale des Gônes, mon binôme de concert étant occupé ailleurs. Arrivés relativement tôt, nous trouvons de la place facilement, et nous nous dirigeons tranquillement vers le Rock ‘n’ Eat. Une fois à l’intérieur, je croise OLIVIER, le leader des LOOKING FOR MEDUSA et BASTIEN, le bassiste ainsi que MARKUS FORTUNATO et les guitaristes de son groupe.

Après une petite demi-heure d’attente durant laquelle nous avons un peu tapé la discute avec OLIVIER (qui nous a expliqué vouloir faire une pause côté concerts afin de se concentrer sur le nouvel album de LOOKING FOR MEDUSA), URGENT fait résonner le Rock ’n’ Eat. Je me déplace donc vers la scène pour assister au concert.

Dès le début, la musique des Grenoblois me séduit. Ce mélange de Heavy Metal à l’ancienne et de Hard-Rock proche de l‘AOR est vraiment sympa. Dès le second titre, ils s’attirent toutes les faveurs du public avec un excellent cover d’ALICE COOPER “House of Fire”.

Celle-ci aurait pu être la conclusion du set, mais ils ont eu la bonne idée, selon moi, de la mettre en second. S’ensuit toute une série de titres plus attirants les uns que les autres. Leurs chansons passent toutes seules sur scène.

YVAN, le chanteur, est plutôt charismatique, DIDIER à la basse est la force tranquille, STEPH et PIERRE qui tiennent les grattes et sont en feu sous les frappes, toutes en nuances d’YVES.

Je suis agréablement surpris par leur musique et me laisse entraîner par les mélodies. Le groupe conclut une dernière fois par un autre cover : le “Fear of the Dark” d’IRON MAIDEN qui fait son effet dans un Rock ’n’Eat qui s’est rempli peu à peu. Une très bonne prestation malgré – comme d’habitude dans cette salle serais-je tenté de dire – le manque de lumière. Le son n’était pas trop mal. J’ai connu pire ici.

Après la pause habituelle nourriture et hydratation, c’est au tour d’ARCHANGE. Que dire de ce groupe que je n’ai pas déjà dit lors de mon dernier report. Déjà, pas de “Paco à poil !” demandé, Lol. La musique du groupe est toujours aussi bonne, et je l’apprécie toujours autant.

La set list est peu ou prou exactement la même que celle du Brin de Zinc. J’ai bien aimé. Cependant, les samples qui ressortent beaucoup ce soir, me hérisse un peu plus les poils que la dernière fois.

D’autant plus que le son, qui s’est dégradé et laisse à désirer, nous empêche d’entendre correctement la superbe voix du chanteur, les samples, prenant, une fois encore, le dessus. Dommage. Les deux covers ont fait leur surprenant effet et m’ont confirmé l’impression que la version d’ARCHANGE est bien meilleure que les originales. Mais c’est mon côté rocker qui parle. Dans tous les cas, la prestation a été impeccable. Malgré le manque de place sur scène, notamment pour WINCE qui a dû éviter de marcher sur les pieds de ses coéquipiers, le groupe s’en est tiré avec les honneurs.

Bon, assez de lamentations, il est temps de faire parler la foudre. Les Clermontois de LOOKING FOR MEDUSA sont attendus ce soir. Je constate que le public du Rock’ n’ Eat n’est plus dans la salle annexe et s’est installé devant la scène en attendant les vedettes de ce soir. Tout le groupe est au charbon ce soir pour installer correctement leur matériel sur scène. Les balances se font devant un public nombreux venu parfois de loin pour assister au concert. Nous sommes aux premières loges et attendons avec impatience le début.

Je constate que MANU, le guitariste que j’avais vu en Ardèche et qui était absent au Brin de Zinc est de retour et qu’AUREL, le premier guitariste absent en Ardèche et présent au BDZ est toujours là. C’est qu’il y a du mouvement chez les LOOKING, Mdr !

Trêve de galéjades, le groupe va commencer.

“Est-ce que vous êtes chaud patate ?”,  demande OLIVIER. “Ok, c’est parti pour le voyage !”. Et une intro démarre avant que le groupe attaque avec “Colisee”. Il n’y a pas à dire, ils sont motivés comme jamais !

Comme lors des précédents concerts que j’ai fait, OLIVIER est toujours aussi chaud et descend dans la fosse puis fait le tour du quartier. Il est temps de faire venir la Comtesse de sang, j’ai nommé “Erzebeth Bathory”. Ce superbe titre voit arriver sur scène la Duchesse en chair et en os. Elle ensorcelle le public, et les musiciens, faisant même monter ma fille sur scène (qui n’en revient pas), puis redescend dans le public pour trouver de la chair fraîche. Heureusement, le titre se finit et la Comtesse disparaît. Ouf, sauvés ! Mdr.

OLIVIER qui met, comme toujours, ses tripes et son âme dans son interprétation, est toujours à fond. Il lâche les cheveux et aussi les chevaux avec “Contact”. S’ensuit un triptyque de morceaux encore inédits avec “Hades”, le fameux titre que j’adore et qui me reste toujours en tête, “Odyssée”, un morceau totalement inédit pour moi, sur lequel les membres de FORTUNATO sont invités à reprendre les chœurs. Nous avons même droit à quelques growls à la fin (décidément, OLIVIER a un registre vocal impressionnant) et “Strangers”.

BASTIEN, qui annonce avoir des problèmes pour accorder sa basse, en cordes de nylon, à cause de la chaleur qui règne sur scène, fait marrer ces coéquipiers. “C’était le dernier concert de notre bassiste”, plaisante OLIVIER.

Les morceaux qui déchaînent les passions des spectateurs, “Alcatrazz” et “Looking for Medusa”, font mouche à chaque fois. Les guitaristes s’éclatent comme des fous pendant que BASTIEN galère toujours planqué à côté d’UGO, même s’il s’en amuse et vient devant les planches.

Scéniquement parlant, le groupe est toujours aussi bon et tous les musiciens se donnent à 200%. L’ambiance sur scène et dans le public est vraiment au top. Il faut dire qu’à cause de la chaleur qui règne dans le Rock ‘n’ Eat, les bières, alimentées par les membres de FORTUNATO, sont rapidement sifflées.

Alors que “Land of my father” conclut le set, le public du Rock ’n’ Eat se met à faire comme au BRIN DE ZINC et en réclame encore. C’est donc au tour de “Hells Parade” d’être joué. Et là, ça devient de la folie complète ! Les LOOKING FOR MEDUSA font monter le public sur scène et tout part en vrille. Les membres de FORTUNATO chauds comme la braise montent sur les planches pour chanter avec les LOOKING. Du coup, AUREL et MANU descendent de scène, suivis par BASTIEN qui veut jouer avec ses copains, et OLIVIER qui va chanter au milieu du public. Je me demande si UGO derrière ses fûts n’est pas un peu jaloux de ses potes vu qu’il ne peut pas sortir de sa batterie, mdr ! Pendant que les musiciens jouent dans un public médusé et conquis, ce sont les membres de FORTUNATO qui sont restés sur scène et font les chœurs.

Et c’est la fin. Dommage que certains titres que j’adore n’aient pas été interprétés par manque de temps. Cependant, le concert étant absolument génial, je ne suis pas mécontent quand même.

L’heure tournant beaucoup plus vite que prévu, et ayant encore de la route à faire, nous prenons congé des Clermontois en souhaitant les revoir bientôt. Vivement le prochain album qui devrait sortir bientôt, ou en 2035, comme l’a annoncé en rigolant OLIVIER pendant le show. Enfin, on n’espère pas, lol !

Pour tirer un petit bilan de la soirée : URGENT, excellente prestation. J’irais les revoir avec des meilleures lights. ARCHANGE,  super set, mais peut-être envisager de limiter les samples, et LOOKING FOR MEDUSA encore meilleur. Un groupe qui semble se bonifier au fil du temps.