Tagged: HEAVY METAL

TENTATION + DIONYSIAQUE + MEUTRIERES : Live Report @ Black Block d’Avignon (84) – 15 avril 2022

TENTATION @ Black Block Avignon

Report by Ti-Rickou

Quand j’ai loupé la date de TENTATION et MEUTRIERES au Rock’n’Eat de Lyon, je savais que j’allais avoir une deuxième chance à Avignon. Ca tombe bien, j’ai fait des concerts à Marseille et à Montpellier mais je n’ai pas encore eu l’occasion de tester ceux d’Avignon. Je suis donc aux taquets ! Go pour le second concert de la semaine, c’est la fête des esgourdes !

Bon, pour trouver le local, c’est finger in the nose. Pour se garer, en revanche, c’est un peu plus compliqué à cause des Témoins de Jehovah qui se réunissent dans une salle juste en face du Black Block Machine. J’imagine très bien leurs réactions « Vade retro, fidèles de Satan », en voyant débarquer une horde de metalleux avec vestes à patches !! Il y a déjà du monde devant la salle et devant le camion à burgers. Youpi, il y a de quoi manger. Top. Je croise un copain qui a des vinyles en main et qui me dit qu’il y a un stand disques à l’intérieur. Oups, je sens que je vais regretter de ne pas avoir tiré un peu plus d’argent au distrib’, moi !

J’ai le temps de dire bonjour aux copains de TENTATION et aux musiciens de VALLIS CLAUSA, groupe que j’ai vu à Montpelier et qui partageait l’affiche de Lyon avec Tentation et Meurtrières. Je trouve aussi le temps d’acheter quelques CDs… Bah oui, je résiste à tout sauf à la tentation, moi ! En repassant devant le camion à burgers, après être allé poser mes CDs dans la voiture, je vois qu’ils font des entrecôtes pas chères. C’est bon une entrecôte ! Je mangerais bien une entrecôte… Dis monsieur le marchand, tu me fais une entrecôte ? Miam, c’est bon avec des frites fraiches !

MEUTRIERES @ Black Block Avignon

J’ai tout englouti avant le début du premier groupe, DIONYSIAQUE, groupe que je ne connais pas du tout. Allez, c’est parti ! Les musiciens sont à genoux et une fille avec une cape à capuche et une épée vient les adouber. Bonne entrée en matière. La fille, c’est bien-sûr la chanteuse du groupe. Tiens, ils ont une chanteuse eux-aussi comme MEURTRIERES ? Normal, ce n’est pas DIONYSIAQUE mais les Lyonnais de MEURTRIERES qui viennent de monter sur scène ! Le running order a été changé. Pas déconcentré Ti-Rickou !

Ca commence difficilement, les lights sont très faibles et il y a des gros problèmes sur la voix. Dommage car j’aurais aimé entendre un peu mieux la nouvelle chanteuse. En tout cas, ledit-groupe ne se laisse pas démonter et y va à donf’.

La nouvelle chanteuse remercie leur label qui leur a fait confiance sans même avoir au préalable entendu sa voix. C’est vrai que ce n’est pas courant.

Le problème micro s’estompe peu à peu et ça devient bien plus audible. J’aime bien le timbre de voix qui colle très bien à la musique, du heavy metal en Français. Le titre « La déferlante » me fait sourire avec les braiements de mouton qui viennent en appui sur la musique. C’est pour le moins inattendu ! On va avoir droit à de nouveaux morceaux, morceaux qui apparaîtront sur leur nouveau CD. C’est dommage mais c’est déjà fini. Sniff.

DIONYSIAQUE @ Black Block Avignon

Petite pause hydratation car dans le local il fait chaud et il y a pas mal de monde entre les bickers et les metalleux venus en force de toute la région : Marseille, Montpellier, Orange et même Montélimar et Strasbourg… heu, Strasbourg ? T’es sérieux, là ?  Oui, car ce sont les musiciens de DIONYSIAQUE, le prochain groupe, qui nous vient de l’est de la France !

Allez, je vais enfin les découvrir car ils montent sur scène en brandissant une bouteille de vin. Ils sont tous grands, rien que la hauteur des micros donne le vertige. « Nous sommes DYONISIAQUE et nous n’allons pas rester sobres ! En plus ce soir, nous n’allons nommer aucun morceau parce que c’est chiant ! ». Le ton est donné !

Tout de suite, je peux dire que je connais quelqu’un qui va détester (ma femme), lol, parce que c’est du doom, très doom stoner. Les musiciens ont en plus la tête et le style approprié. Moi, j’aime bien.

Heu, pourquoi le monsieur prend cette grosse voix ? Putain, là je n’aime pas du tout ! Et, même si je comprends la volonté de violent contraste, personnellement je trouve ça inécoutable. Vraiment dommage car les morceaux sont très bons musicalement et que c’est vraiment bien quand le chanteur chante sans beugler. Ah, c’est un style ? Bah, c’est comme les légumes : pas assez cuits, je n’aime pas, na !!

Bon, je vais suivre la fin du set dehors, même avec un petit vent frais qui vient de se lever. Du coup, le temps va passer un peu moins vite en attendant la fin du set…

TENTATION @ Black Block Avignon

Dernière pause et c’est au tour de TENTATION de monter sur scène pour finir la soirée. D’entrée de jeu, on comprend pour qui les gens sont venus ce soir, c’est de la folie douce, headbanguing sauvage, cheveux tournants, bref que de super trucs pour prendre des photos hors pit, lol ! Mais je m’en tape, je suis aux taquets moi-aussi, comme possédé.

Putain, ça fait du bien de les revoir depuis septembre au Pyrenean Warriors. Pour eux aussi, on n’a pas un son nickel mais ils font avec. Ils ne sont pas venus pour nous faire danser sur le pont mais pour nous réveiller les oreilles avec leur heavy forgé dans le sud-ouest. Les morceaux issus du « Berceau des Dieux », leur album sorti l’été dernier, sont des putains de brûlots.

Ils sont en harmonie et ils y vont à fond, visiblement heureux de jouer. Et le public ne s’y trompe pas car le local est chaud-bouillant ! Très grosse ambiance ce soir !  

En fin de set, on va avoir droit à un cover de H-BOMB, dédicacé bien-sûr en mémoire de Didier IZARD. Ils font ensuite venir le chanteur de DIONYSIAQUE pour un morceau de MANILLA ROAD. Voilà, quand il chante comme ça, j’aime !

Malheureusement tout a une fin… sauf bien-sûr la banane qui en a deux ! Leur stand merch’ est pris d’assaut pour pouvoir repartir avec un beau T-shirt du nouvel album.

Il est temps pour nous de repartir, sniff. Trop bien une soirée avec TENTATION, qui même dans les conditions difficiles de ces dernières années, s’est imposé comme un des ténors du heavy metal en Français. See you later mes amis et à bientôt au pire au PWO en septembre. Et vous amis lecteurs, du temps que vous y êtes, jetez un coup d’œil à l’affiche, elle est terrible !! 

Un grand merci à l’Asso Volume Brutal qui a organisé la soirée et au Black Block de nous avoir accueillis. Long live rock’n’roll !!

TENTATION @ Black Block Avignon

HIGHWAY + ANIMALIZE + VALLIS CLAUSA : Live Report @ Show Case Recording de Pérols (34) – 17 février 2022

Highway @ Show Case recording – Pérols

Live Report by Ti-Rickou

Dans le monde d’aujourd’hui, arriver à trouver des concerts qui vous intéressent et qui ne sont pas annulés relève du tour de force. J’avais dans mon collimateur la date du 18 février au Rock‘n’Eat Live de Lyon avec HIGHWAY, ANIMALIZE et OVERDRIVERS. Une date s’est ensuite rajoutée à coté de Montpellier dans une salle que je ne connais pas mais sans OVERDRIVERS. Choix cornélien ! Finalement, quand OVERDRIVERS s’est désisté de l’affiche lyonnaise, l’idée d’aller faire un concert au bord de la mer est devenue encore plus alléchante. Et puis, il faut bien que j’explore mon nouveau territoire !!

Plus rapide que d’aller au Rock’n’Eat ! J’arrive sans encombres ou presque (qui connait Montpellier me comprendra, lol !) à quelques minutes de la salle. J’ai le temps de manger le plat local, c’est-à-dire une pizza. Je ne savais pas si la salle proposait de quoi manger, maintenant, je sais : il y a un food truck avec des burgers maison qui ont l’air drôlement sympas. Bon à savoir pour la prochaine fois.

Contrairement au Secret Place, le Show Case Recording est facile à trouver et comble de bonheur, il y a un bon parking devant. C’est une salle récente d’une capacité de 200 personnes. D’entrée de jeu, c’est une salle où tu te sens bien. Après, reste à voir si le son et les lights vont être à la hauteur. Mais bon, j’ai quand même une très bonne première impression.

Le truc quand tu changes de terrain de jeu, c’est que tu te retrouves en terrain inconnu sans tes copains. Comme dirait ma fille : « Papa, tu connais personne ! ». Pas faux mais pas forcément vrai, hi, hi. Déjà je connais le chanteur et le guitariste d’ANIMALIZE ainsi que les membres d’HIGHWAY. Le seul groupe que je ne connais pas ce soir, c’est VALLIS CLAUSA, le groupe qui ouvre la soirée…. Sauf que le bassiste et moi on s’est déjà rencontrés… au Pyrenean Warriors Open Air en septembre dernier. Eh oui, on est partout ! Du coup, j’espère encore plus que ça va me plaire sinon je suis dans la daube.

Vallis Clausa @ Show Case Recording – Pérols

Je vais être fixé très vite, les hostilités commencent ! Déjà, VALLIS CLAUSA est un power trio. Ils jouent plutôt un hard-rock 70, limite doom stoner. Vous vous doutez bien que je suis client. En plus, visuellement, ça le fait et musicalement eh ben c’est très bon. J’en connais même qui ne sont pas forcément aficionados du style et qui apprécient – et en soit, c’est déjà un exploit !

Mais bon, il y a de quoi apprécier : les morceaux sont très bons et, même si le groupe n’a pas trop joué en live, ça ne se voit pas. La soirée commence vraiment très fort car on se prend une bonne baffe de bienvenue.

Le temps est passé mega vite. J’ai été étonné quand ils ont dit que c’était le dernier morceau. Dommage qu’ils n’aient pas encore sorti de CD (ce qui va être réparé très vite). En tout cas, très bonne découverte pour ma part et je les reverrai avec plaisir en mars en première partie de TENTATION à Lyon. Un groupe à suivre.

En ce qui concerne la question que je me posais sur le son, il est juste  parfait et les lights sont très beaux. Je sens que je vais venir souvent ici !

Animalize @ Show Case Recording – Pérols

Bon allez, le temps de s’hydrater et c’est au tour d’ANIMALIZE de monter sur scène. Heu… ils ont tellement changé que maintenant ils sont 4. Il y a un deuxième guitariste. Non chérie, ce n’est pas un mini STEVE VAI !! Pour ma part, il me rappelle plutôt le guitariste de SORTILEGE. En tout cas, d’entrée de jeu, visuellement, ça le fait grave car les deux guitaristes et le bassiste chanteur ont le look parfait du petit hardos des années 80. J’ai même entendu certains qui disaient que ça leur faisait penser à SATAN JOKERS. Moi, il faudrait juste que je demande au guitariste qui porte le T-shirt avec le drapeau japonais où il a réussi à l’avoir parce que moi, ça fait des lustres que j’en cherche un !

En tout cas, ça matche grave… et pas que visuellement ! Musicalement, le second guitariste apporte un vrai peps en plus. J’ose à peine vous dire que c’est leur premier concert ensemble car c’est une putain de tuerie !! Les morceaux tapent fort et ANIMALIZE a réellement gravi un échelon. La salle est en délire surtout quand le bassiste fait tomber le T-Shirt pour ne garder qu’une sorte de harnais à la LIPS (bassiste d’ANVIL).

Pour ceux qui pensent que ça fait cliché, je répondrai juste : je m’en tamponne le coquillard. C’est frais, c’est pêchu et ça fait un putain de bien !  Et ce n’est pas le public présent ce soir qui dira le contraire, surtout les filles présentes en grand nombre. On va avoir droit aux morceaux de leur EP plus à d’autres titres que je ne connaissais pas. En tout cas, leur prestation s’achève en laissant le public tout feu tout flammes.

ANIMALIZE confirme là tout le bien que je pensais d’eux et même plus. Ce groupe a sans conteste un énorme potentiel.

Highway @ Show Case Recording – Pérols

Je ne connaitrais pas HIGHWAY, et je ne saurais pas que ce sont les locaux de l’étape, j’aurais dit qu’ils vont avoir du boulot en passant après ANIMALIZE. Mais bon, il ne faut pas déconner, c’est HIGHWAY !! En plus, c’est la première fois que je les vois jouer à domicile.

Quand ils montent sur scène, il y a encore plus de personnes dans la salle. Tout est prêt pour faire un putain de concert. Et c’est parti ! Même si eux ils œuvrent plus dans un style hard-rock à la « AC/DC est mon copain », l’entame donne le ton : les HIGHWAY sont en mode « les freins, c’est pour les lâches » ! Et comme une grande partie de la salle connait les paroles de leurs chansons, ça tape encore fort. Alors c’est vrai que je ne suis absolument pas objectif. J’adore leurs morceaux, la voix du chanteur, bref, je suis un peu fan quand même.

Je suis super content car on va avoir droit ce soir à des morceaux de leurs futurs deux nouveaux albums. Non, je ne déconne pas, ils vont nous sortir un album acoustique et un album électrique, oui, oui, oui ! Et au vu de ce quoi on a droit ce soir, je suis vraiment impatient. On a de grands moments avec de l’électrique qui ressemble à un acoustique et qui a des faux-airs d’un T-REX moderne, un morceau en partie a capella, sans oublier de nous réveiller par un brûlot qui nous met en headbanguing automatique.

Quelle soirée, je vous dis, quelle soirée ! Je suis donc un peu dépité quand ils nous annoncent que c’est leur dernier morceau mais je suis quand même heureux car c’est mon morceau préféré : « Brootherhood », un véritable hymne où on reprend le refrain à tue-tête avec eux. De toute façon, on n’a pas le choix vu que le chanteur a fait éclairer la salle pour voir ceux qui jouaient le jeu ou pas !

      

Allez, c’est fini… ou pas car ils appellent sur scène les deux premiers groupes pour venir faire un bœuf. Et c’est tout ANIMALIZE sauf le batteur qui les rejoint sur scène pour une reprise. Et comme dirait ma femme : avec les milliers de groupes et de morceaux qui ont fait un carton dans notre style musical, c’est toujours sur du AC/DC ou du MOTORHEAD que les groupes font les bœufs ! C’est normal chérie, tous les musiciens connaissent ces morceaux, c’est plus pratique.

Et c’est du pur délire ! Ils s’éclatent. Ils s’éclatent même tellement que c’est à deux morceaux d’AC/DC qu’on va avoir droit : « Whole Lotta Rosie » et « Let there be rock ».

Allez, cerise sur le cake, ils font se rapprocher le public pour la photo finish.

Là, sniff, c’est vraiment fini. Ou pas car j’ai encore une interview programmée par Rock City Agency pour HIGHWAY. Si vous êtes gentils, je la posterai bientôt ! Juste, ne pas oublier qu’elle a été faite après minuit, lol !

PS : Long Live rock’n’roll les copains, c’était trop bon !!!!!!!!!!

ETERNAL FLIGHT – Live Report @ le Champmeslé de Carouges (ch) – 30 septembre 2021

Report de Hi’Twist

Retour dans un lieu avec de fameux souvenirs en tête comme la venue de JOHN CORABI (ex-MOTLEY CRUE…) mais aussi avec les américains de BURNING RAIN dont le guitariste DOUG ALDRICH, des DEAD DAISIES (ex-DIO, WHITESNAKE…). Tout ça dans une configuration acoustique.

Mais ce soir, on est là pour une soirée électrique dans le cadre de la Daily Rock party.

ETERNAL FLIGHT est installé. Démarre alors le show avec « Will we rise again », morceau entamant le dernier opus « Survive », suivi de « Hear the Call ». Ce set est là pour nous présenter leur nouvel album fraîchement sorti.

Le groupe est quelque peu statique – configuration de la scène oblige – et les retours inexistants. Le voyage continue avec « All we are », hymne du 1er album, suivi de « The Tower » (2011) et du superbe « The Journey », tiré du précédent opus « Rétrofuture » (2017).

On revient avec « Mysterious Kings » au rythme speed. Le chanteur, GERARD FOIS, croise les guitares avec THIBAUT DUCROT dans les solos et assène sa voix perchée, in Rob spirit.

Défile alors l’envoûtant «Succubus », tout comme l’inquiétant « Nightmare King 2 » avant de revenir au désormais classique « Beyond the golden Gates ». Les premières notes de « Children of the Earth », nous amènent dans des ambiances progressives, à la RUSH/DREAM THEATER.

Une bien belle fresque musicale où GERARD FOIS, nous montre toute la palette de sa voix puissante et à la fois mélodique. Essai réussi que cette exposition en live avec 4 titres de « Survive », tout en revisitant la carrière du groupe, à travers 5 albums ! Déjà presque 20 ans !!!

LORD GALLERY, chevaliers de la NWOTHM : Interview Vidéo

Lors de leur passage très remarqué en entrée du PYRENEAN WARRIORS OPEN FEST, j’ai eu la chance de rencontré les LORD GALLERY qui ne devrait pas tarder à se tailler une part dans le paysage du heavy metal français et du heavy metal tout court !