TAGADA JONES + ABBEL CHEMOUL : Live Report à la Tannerie de Bourg en Bresse – 30 janvier 2016

TAGADA 7

TAGADA JONES

 

ABBEL CHEMOUL

ABBEL CHEMOUL

Allez, un petit tour à la Tannerie de Bourg-en-Bresse. Le parking me donne d’entrée une indication : je ne vais pas être tout seul !

La file d’attente devant la porte me le confirme… comme elle me confirme que je ne suis pas à la bourre (ça commence bien pour mes résolutions 2016 !) et que je vais pouvoir voir le groupe de première partie. Super !

ABBEL CHEMOUL, du metal hardcore local. Bon, c’est clair, les musicos sont heureux de jouer. Le chanteur a du tomber dans un bain hardcore quand il était petit, il est à fond et ne fait pas semblant. En plus, il a une putain de présence scénique ! Musicalement, c’est bien fait. Après, c’est quand même du hardcore et franchement ce n’est toujours pas ma pinte de houblon. Rien à faire, je n’y arrive pas, ça me stresse.

Oulà ! Ca commence à bouger pas mal dans la salle ! Un petit repli vers le bar m’est nécessaire. La pause ne va pas être trop longue car le set d’ABBEL CHEMOUL se révèle court et le changement de plateau rapide !

 

TAGADA 6

TAGADA JONES

Et c’est dans une Tannerie bien remplie – plus de 400 personnes – que TAGADA JONES monte sur scène. D’entrée de jeu, le public qui n’attendait que ça se lâche. Ca bouge ! Il y a une putain d’ambiance et en plus le chanteur en rajoute en disant que ce soir c’est la dernière date de la tournée et qu’ils sont contents que ce soit ici.

Mais, même s’ils sont en fin de tournée, les TAGADA JONES vont se donner à fond. Je savais que TAGADA JONES était un groupe qui dépotait en live, mais putain ce n’est rien de le dire !

Sur scène, les zicos y vont à fond. Et j’apprécie de voir que leurs morceaux sonnent encore plus metal en live. Et ça donne vraiment ! Putain, j’ai bien fait d’être là, moi !

Je suis obligé de battre en retrait car devant ça devient du grand n’importe nawak ; il y en a qui prennent la scène pour le plongeoir de la piscine et la foule pour les bassins. Sans compter ceux qui se lâchent en oubliant que tout le monde n’est pas forcément dans leur délire. Mais bon, au fond on est très bien aussi ! Et on n’a pas à se méfier de prendre un gus sur la tronche. Je suis décidément trop vieux pour ces conneries.

Allez, c’est fini. Je suis venu, j’ai vu et je suis happy car vraiment TAGADA JONES m’a mis une bonne baffe comme je les aime.

Allez tiens, maintenant je vais rentrer me boire ma tisane (lol !). Bien méritée !